Affaire Kerviel : politiques et hommes d'Eglise soutiennent l’ancien trader

 |   |  560  mots
Jérôme Kerviel est attendu le 18 mai au plus tard au commissariat de Menton. REUTERS.
Jérôme Kerviel est attendu le 18 mai au plus tard au commissariat de Menton. REUTERS. (Crédits : reuters.com)
Mgr di Falco, président du comité de soutien de Jérôme Kerviel, Jean-Luc Mélenchon et le sénateur communiste Eric Bocquet demandent à François Hollande que l’ancien trader, qui sera de retour en France le 17 mai, ne passe pas directement par la case prison.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jérôme Kerviel ne sera pas seul, lorsqu'il reviendra en France, le 17 mai. Dans le cadre d'une marche "contre la tyrannie des marchés" de Rome à Paris, entamée en février après avoir rencontré le Pape François, l'ancien trader de la Société générale doit passer la frontière à Menton (Alpes-Maritimes) ce samedi, vers 15h.

Le jeune homme de 37 ans - condamné en octobre 2012 par la cour d'appel de Paris à trois ans de prison ferme et au versement de 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la Société générale, qui l'accuse depuis 2008 de lui avoir fait perdre cette somme - devrait être accueilli par nombre d'anonymes et de membres de son comité de soutien. A commencer par le président de celui-ci, Mgr Jean-Michel di Falco. L'évêque de Gap et d'Embrun sera accompagné du père Patrice Gourrier, de la paroisse de Saint-Porchaire à Poitiers, qui s'est engagé à terminer la marche de Jérôme Kerviel, si ce dernier était incarcéré avant d'arriver à Paris.

 Un appel à François Hollande

En effet, si, le 19 mars, la Cour de cassation a annulé les 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts, la plus haute juridiction française a en revanche confirmé la peine de prison, devenue exécutoire depuis que la décision de la Cour a été notifiée à l'ancien trader. De fait, le parquet général de Paris a convoqué le jeune homme au commissariat de Menton, pour dimanche au plus tard.

Mardi 14 mai, le comité de soutien de Jérôme Kerviel a appelé le président de la République, François Hollande, à "prendre toute mesure en son pouvoir pour que le Parquet de Paris suspende l'exécution de la peine d'emprisonnement prononcée contre Jérôme Kerviel", invoquant le risque "d'une erreur judiciaire." Pour le comité de soutien de l'ancien trader, "la lumière n'a pas été faite dans cette affaire", à la suite de la décision de la Cour de cassation d'annuler les 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

 Faire toute la lumière sur l'affaire

Une décision qui apporte "la preuve que les accusations de la Société générale contre Jérôme Kerviel ne tenaient pas !", s'exclame dans un communiqué Jean-Luc Mélenchon, qui réclame lui aussi "que toute la lumière soit faite" et s'interroge sur "l'empressement du parquet" à incarcérer l'ancien trader. Le co-président du Parti de Gauche avait déjà manifesté son soutien à Jérôme Kerviel, il y a quelques mois. Tout comme la députée européenne EELV Eva Joly et, pas plus tard que ce jeudi 15 mai, le sénateur communiste Eric Bocquet.

 Ce dernier s'est fendu d'une lettre à François Hollande, dans laquelle il rappelle que "la Cour de cassation a reconnu des défaillances dans les pratiques de la banque [la Société générale ; Ndlr]", et se demande donc s'il "n'y aurait pas là matière à approfondir les investigations sur ce point, en y associant l'Autorité de contrôle prudentiel (le gendarme des banques)." Et le sénateur communiste de juger "tout à fait injustifiée" une incarcération de Jérôme Kerviel "tant que toutes ces questions n'auront pas trouvé de réponse."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2014 à 13:30 :
Cet escroc de haut vol a coûté 4,9 milliards d euros à la collectivité nationale.
Au vu d un battage médiatique bien orchestré, il semble qu après avoir rencontré le Pape, il ait été touché par la Grâce Divine.
Nous n avons pas d opposition de principe à ce qu il rentre dans les Ordres, mais seulement après être passé par la nécessaire case Prison qui correspond à l exécution de la décision de Justice rendue.
Réponse de le 18/05/2014 à 12:14 :
rectification il n'a rien couté a la collectivité nationale , il a couté a une banque donc elle devait être au courant des positions prise a la veille du krach des supprimes , là est le noeud gordien du problème .. il fallait qu'un lampiste paie la note des erreurs de stratégies de la banque .. qui a du se saigner pour libérer des positions jugées hasardeuses .. c'est elle qui a perdu son investissement et non l'état qui n'a rien avoir dans une banque privée depuis 1986
a écrit le 16/05/2014 à 9:18 :
Affaire Kerviel : politiques et hommes d'Eglise soutiennent l’ancien trader. .C'est bien normal que cet homme trouvent du soutien, il ne faut pas oublier que cet homme est une victime, un lampiste dans cette affaire. .Les vrais coupables qui organisent la finance casino, l'évasion fiscale vers les paradis fiscaux sont encore en poste.
a écrit le 16/05/2014 à 7:31 :
attention a ceux traders qui sont toujours en place: vous etes der KERVIEL potentiels. Rassemblez des informations à faire sortir dès qu on vous mettra dans la brouille.
Il faudrait une enquête parlementaire comme la justice semble sous pression.
Allez: qu il aille au moins six mois en tôle.. chanque banquier l´a mérité..
Réponse de le 18/05/2014 à 12:16 :
difference .. aux US l'état commence la purge dans les banques d'affaires et privées , les magouilles sont dénoncées .. chez nous on fait payer des lampistes et des salariés au guichets .. responsables mais pas coupables ?..
a écrit le 15/05/2014 à 18:33 :
c'est vraiment une honte que Jérôme soit jeté dans la gueule des chiens, que tout le monde reste indifférent parmi ses anciens collègues, alors qu'ils pouvaient le défendre, c'est vraiment honteux, mais dieu ne l'oubliera pas.
Jérôme, nous sommes avec toi.
Réponse de le 15/05/2014 à 23:10 :
Il n'a que ce qu'il mérite
Réponse de le 15/05/2014 à 23:53 :
Quand on joue au loto le sort de dizaines d'employés d'une societe, on est fautif. Les Tribunaux sont là pour apprécier la faute et condamner. Pas de pardon pour les Kerviel!
Réponse de le 16/05/2014 à 14:22 :
Le problème c'est que ces collègues ne peuvent pas divulguer la vérité sinon ils mis à la porte immédiatement .tout cela est bien orchestré et Kerviel est la victime qui cache le scandal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :