Subprimes : Credit Suisse paie pour mettre fin aux poursuites

 |   |  333  mots
Cet accord résout le litige immobilier le plus important de Credit Suisse, assure la banque.
"Cet accord résout le litige immobilier le plus important de Credit Suisse", assure la banque. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque Credit Suisse a accepté de verser 885 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites judiciaires aux Etats-Unis, dans le cadre des affaires des prêts immobiliers à risques.

Une à une, les banques impliquées dans la tromperie des "subprimes" paient pour mettre fin aux poursuites judiciaires aux Etats-Unis. La dernière en date est la deuxième plus rgande banque helvète, le Crédit Suisse. Elle a accepté de verser 885 millions de dollars dans le cadre des affaires des prêts immobiliers à risques. Cet accord, annoncé vendredi par le régulateur du secteur, l'agence fédérale du financement du logement (FHFA), prévoit que la banque indemnisera les organismes de prêts de refinancement hypothécaires Fannie Mae à hauteur de 651 millions de dollars et Freddie Mac à environ 234 millions.

18 actions en justice

La FHFA avait lancé 18 actions en justice en 2011 contre de grandes banques à qui elle reprochait d'avoir laissé Fannie Mae et Freddie Mac garantir des prêts immobiliers en sachant pertinemment que ceux-ci étaient pourris. Ces prêts immobiliers, qui étaient adossés à des instruments financiers complexes, notamment les prêts "subprime", sont à l'origine de la crise financière de 2008.

Litige immobilier le plus important de Crédit Suisse

Or les prêts visés, dont le montant totalise quelque 16,6 milliards de dollars, avaient été garantis par Freddie Mac et Fannie Mae entre 2005 et 2007. "Cet accord résout le litige immobilier le plus important de Credit Suisse", a réagi dans un communiqué séparé l'établissement financier zurichois. Cet accord a un impact matériel sur les comptes financiers 2013, a ajouté Credit Suisse, qui a aussitôt ajusté ses résultats.

La charge inscrire fait passer les comptes de la banque dans le rouge

La banque va ainsi inscrire une charge de 275 millions de francs suisses après impôts sur ses comptes du quatrième trimestre, qu'elle rendra publics dans son rapport annuel début avril. Les résultats du quatrième trimestre présentent désormais une perte nette de 8 millions de francs suisses (9 millions de dollars), contre un bénéfice net de 267 millions de francs (302 millions de dollars) annoncés début février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2014 à 21:08 :
Je trouve cela sensationnel ! Les dirigeants coupables s'en sortent sans une seule gratignure puisque ce sont les clients et les actionnaires qui vont payer leurs malversations !!! On vit vraiment à l'envers, mais c'est cela la démocratie je suppose :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :