Goldman Sachs va aider une banque grecque à lever 2,18 milliards d'euros

 |   |  267  mots
Goldman Sachs prête main forte à une banque grecque pour augmenter son capital. Reuters
Goldman Sachs prête main forte à une banque grecque pour augmenter son capital. Reuters (Crédits : Reuters)
Plus de 10 ans après avoir aidé la Grèce à cacher son déficit, Goldman Sachs offre ses services à la première banque du pays pour lever 2,18 milliards d'euros.

Goldman Sachs avait aidé la Grèce à maquiller ses comptes entre 1999 et 2004. La crise qui a éclaté en 2010 n'a pourtant pas vacciné les grecs de travailler avec la banque américaine : Goldman Sachs - avec Morgan Stanley - a été mandatée pour piloter l'augmentation de capital de la première banque grecque : National Bank of Greece (NBG).

Les banques grecques en manque de fonds propres

La NGB, dont la capitalisation boursière avoisine 9,6 milliards d'euros, doit combler un manque de fonds propre estimé à 2,18 milliards. C'est ce qu'ont montré les tests de résistance réalisés par la Banque centrale grecque.

La NGB avait déclaré qu'elle n'aurait pas recours à une augmentation de capital. Elle souhaitait privilégier des cessions d'actifs. Mais selon les informations de Reuters recueillies auprès d'un haut dirigeant de la banque exigeant l'anonymat, le groupe envisage désormais de faire appel au marché.

Une augmentation de capital recommandée par la Banque centrale grecque

Cette décision va dans le sens des recommandations de la Banque centrale du pays. Son gouverneur a même assuré que si la banque décidait de faire appel au marché "elle connaîtrait un grand succès".

En Grèce, l'heure est au retour sur les marchés. Alpha Bank et Piraeus, deux des autres grandes banques du pays, ont levé le mois dernier un total de 2,95 milliards d'euros. Les institutions bancaires profitent du regain d'intérêt des investisseurs étrangers pour les actifs grecs. L'Etat lui-même a levé jeudi 10 avril, sans difficulté, trois milliards d'euros de dette à cinq ans, une première depuis 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2014 à 10:41 :
va "aidé"... Oui !
a écrit le 15/04/2014 à 7:51 :
Du delire....on prend les memes et on recommence....Sarko fait partie de la famille GS maintenant...on ne sait plus ou se tourner pour trouver qqchose d ethique
a écrit le 14/04/2014 à 22:33 :
Sans "déconner" ne changeais rien et rembobiné le film la boucle et bouclée.
a écrit le 14/04/2014 à 19:34 :
Excellente nouvelle. Quand les pompiers sont nécessaires... Sinon, quand les banques vont bien, les peuples vont mal. Et inversement... Ceci avec l'Autriche, c'est une bonne journée.
a écrit le 14/04/2014 à 18:13 :
ils n;ont pas ete vacines??
Réponse de le 14/04/2014 à 19:35 :
Pouvez-vous vous passer d'argent, donc de banque, pour vivre..?? La voilà, la prise en otage.
a écrit le 14/04/2014 à 17:37 :
et revoilà les mêmes qui après avoir "conseillé" le gouvernement grec pour maquiller l'état du budget et des comptes, Goldman revient en "sauveur" pour "conseiller" une banque grec à se financer sur les marchés.... ce qui est sûr c'est que GS va se prendre encore une fois d'énormes fees pour le reste rien n'est moins sûr...
a écrit le 14/04/2014 à 17:25 :
gs & la Grèce une histoire d' amour..
Réponse de le 14/04/2014 à 17:39 :
Qui se ressemble s'assemble...
a écrit le 14/04/2014 à 16:38 :
Angela Merkel se rend ce vendredi dans la capitale grecque, protégée par 7000 policiers revêtus de carapaces de protections et de casques, bombes de gaz lacrymogène, matraques et j'en passe, face au peuple grec armé ! décidément, l'Union Européenne est comme un bateau qui fait de l'eau mais qu'on essaie désespérement de colmater les brèches tout en sachant que ce n'est qu'une question de mois pour qu'il coule. Après la "troïka", l'Europe des barricades. Et après ?
a écrit le 14/04/2014 à 16:19 :
OH les pas beaux populistes qui n'aiment pas l'Union européenne et son euro de malheur. On y a droit tous les jours à cette litanie mais c'est trop tard plus rien ne pourra arrêter la descente aux enfers qui nous attend.
a écrit le 14/04/2014 à 15:07 :
GSachs... aider....

De plus en plus drôle !
a écrit le 14/04/2014 à 14:13 :
Mon dieu pauvre banque, pactiser avec le diable serait donc la solution ! Ils sont trop fort GS ils ont magouillés les comptes, arnaqué tout le monde et les voilas sauveur ! Waooo et personne n'y voit rien !!!!
Réponse de le 14/04/2014 à 14:33 :
sauriez vous de combien ont été puni les banksters de G Sach pour leur délits ?
Réponse de le 14/04/2014 à 16:45 :
@ Diamant : j'ose espérer que c'est une blague !
Voler 100 pour une amende de 1, ça reste incroyablement rentable ;-(...
a écrit le 14/04/2014 à 14:00 :
Tiens les charognard rodent de nouveau autour de la Grèce. Comme tous ceux de leur espèce ils s'attaquent en priorité aux faibles, à la recherche d'un bon repas de fees exhorbitants, pour payer leur abonnement au golf, et se gaver de produits de luxe. Pauvres Grecs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :