Subprimes : General Motors dans le collimateur de la justice américaine

Le département de la Justice américain commence à s'intéresser aux prêts "subprimes" automobiles. L'enquête commence par le plus gros acteur du secteur: General Motors.
Le premier constructeur automobile des Etats-Unis General Motors est visé par une enquête de la justice américaine sur ses prêts automobiles dits subprimes
Le premier constructeur automobile des Etats-Unis General Motors est visé par une enquête de la justice américaine sur ses prêts automobiles dits "subprimes" (Crédits : AFP)

Les "subprimes" sont encore loin des oubliettes. La filiale financière de General Motors, General Motors Financial, a reçu une assignation du département de la Justice américain lui ordonnant de fournir des documents sur les critères de souscription de ses emprunts automobiles depuis 2007. Les fameux "subprimes", qui sont visés ici, sont des prêts consentis à des emprunteurs à risques. Ils sont connus pour avoir été à l'origine de la grande crise financière de 2007.

Une enquête sur la transparence

Ces prêts automobiles consentis la plupart du temps à des particuliers en difficulté financière ont étés regroupés en lots de créances et titrisés pour ensuite être vendus à des investisseurs, leur offrant des taux d'intérêts intéressants. Les autorités américaines veulent s'assurer que toutes les étapes de ce processus ont été réalisées de façon transparente. Autrement dit, les enquêteurs vérifient que le prêteur a bien dévoilé toute l'information financière requise à l'investisseur concernant les emprunteurs à risques.

La marche à suivre pour ce genre d'opérations est formalisée dans la loi sur les fraudes Firrea (Financial Institutions Reform, Recovery and Enforcement Act), qui sert de base aux enquêteurs.

Le rôle clé des constructeurs automobiles

C'est la première fois que la justice américaine s'intéresse de près et publiquement au rôle des constructeurs automobiles dans le marché des titres. Or, leur rôle est crucial car ce sont eux qui définissent les conditions du prêt avec l'emprunteur: taux d'intérêt, échéancier, conditions de remboursement. Ils sont aussi le mieux à même d'évaluer les risques liés à chaque prêt. Dans beaucoup de cas, l'investisseur qui achète les titres traite directement avec le prêteur et n'interagit pas avec les emprunteurs, rapporte le New York Times.

General Motors a de quoi trembler alors que de nombreux groupes bancaires ont déjà été contraints par Washington à payer des sommes colossales pour obtenir l'arrêt des poursuites dans des affaires similaires: comme les cas de Bank of America, Morgan Stanley, Crédit suisse ou encore Citigroup.

Les subprimes en plein essor

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le marché des "subprimes" automobiles est en pleine croissance. Il a atteint 145,6 milliards de dollars sur les trois premiers mois de 2014, soit 15% d'augmentation par rapport à 2013 selon Experian, une agence de notation.

General Motors Financial est un des plus gros acteurs de ce marché depuis deux décennies. En 2014, elle a notamment vendu à des investisseurs une obligation d'environ 730 millions de dollars composée de prêts automobiles avec un taux d'intérêt moyen de 13%, selon le New York Times. Standard & Poor's a donné la note AAA à la plupart des composantes de cette obligation, argumentant que les pertes liées aux dernières obligations de General Motors étaient moins élevées que celles enregistrées avant la crise financière.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 06/08/2014 à 10:07
Signaler
13 % d' intérêt... AAA .. ? c' est bon çà va vautrer !

à écrit le 06/08/2014 à 7:37
Signaler
Meme schema...meme resultat...mais qui les achetent encore..???? le Credit Agricole SG BNP ???? avec un taux de 13% cela permet de bien vivre beaux bonus....et des belles perte pour le contribuable

le 06/08/2014 à 10:25
Signaler
Tant qu'on peut vendre la patate chaude à plus avide de soi, le marché a de beaux jours devant lui, surtout si le risque continue à être couvert en dernier lieu par ce nigaud de contribuable. Quand on confie dans une urne les clés de la maison...

à écrit le 05/08/2014 à 18:01
Signaler
l'auteur ne confondrait-il pas marché des titrisations auto et subprimes, ces derniers n'en étant qu'un sous-segment ? quelle est la taille du marché titrisation auto ? quel est le périmètre géographique envisagé par l'auteur (USA, Europe, Monde...) ...

le 05/08/2014 à 19:35
Signaler
j'crois qu'c'est clair. les prêts à risque (subrprimes) sont titrisés et revendus à des investisseurs. la justice enquête pour savoir s'il n'y a pas eu d'abus comme pour les prêts immobiliers. il y a eu un article du NYT il y a quelques jours sur le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.