American Express : la nouvelle stratégie paie

 |   |  587  mots
Au troisième trimestre, American Espress a vu son chiffre d'affaires grimper de 9,2% à 10,14 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 10,05 milliards de dollars.
Au troisième trimestre, American Espress a vu son chiffre d'affaires grimper de 9,2% à 10,14 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 10,05 milliards de dollars. (Crédits : © Kai Pfaffenbach / Reuters)
Portés par la hausse des dépenses et la baisse du taux d'imposition, les résultats du troisième trimestre du géant américain des cartes de paiement ont été meilleurs que prévu. Le repositionnement d'AmEx sur de plus petits commerçants a porté ses fruits.

La nouvelle stratégie d'American Express semble avoir porté ses fruits. Le géant américain des cartes de paiement, qui permet désormais à ses débiteurs de reporter leurs échéances et s'est ouvert à des commerçants de plus petite taille, a vu son bénéfice net bondir de près de 22% sur un an, à 1,65 milliard de dollars au titre du trimestre écoulé, soit 1,88 dollar par action contre 1,76 dollar attendu. Les revenus ont grimpé de 9,2% à 10,14 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 10,05 milliards de dollars.

« Nous avons enregistré de solides résultats ce trimestre, en raison de l'augmentation des dépenses des détenteurs de cartes, les commissions et les prêts », s'est félicité dans un communiqué le Pdg du groupe, Stephen Squeri, qui a succédé à Kenneth Chenault en début d'année.

Au troisième trimestre, les dépenses par cartes ont augmenté de 10,3% aux Etats-Unis et de 5% en Europe. Dans le monde, les détenteurs de la carte American Express ont dépensé 294,7 milliards de dollars au cours du trimestre dernier, en hausse de 8% sur un an.

Prévisions annuelles relevées

Avec un moral des ménages au beau fixe (l'indice de confiance des consommateurs américains de l'Université du Michigan demeure à des niveaux exceptionnellement élevés, avec notamment un nouveau pic en septembre, à 100,1 points), un chômage au plus bas depuis 1969 et un intérêt croissant des entreprises, American Express se dit confiant pour la suite et a relevé ses prévisions annuelles. Le groupe vise désormais des revenus en hausse de 9% à 10%, pour un bénéfice par action compris entre 7,30 dollars et 7,40 dollars (contre 6,90-7,30 dollars auparavant).

Ces résultats solides reposent également sur le fait qu'Amex a payé beaucoup moins d'impôts qu'il y a un an. Son taux d'imposition est en effet passé de 26% à 22%, conséquence de la réforme fiscale adoptée fin 2017 par l'administration Trump, qui a abaissé massivement les impôts pour les entreprises.

Attirer les petits commerçants

Dans sa nouvelle stratégie, American Express, qui se rémunère notamment au travers des commissions payées par les commerçants à chaque transaction, avait décidé de réduire les frais dans le but d'attirer de plus petits commerces et d'agrandir son réseau. Les revenus tirés de la baisse des frais ont alors grimpé au troisième trimestre de 8%, à 6,2 milliards de dollars. Le groupe, qui tente d'attirer de nouveaux clients, et notamment de séduire les Millennials, a également élargi son partenariat avec Paypal pour proposer plus de services de paiement digitaux.

Pour doper ses revenus, le groupe, qui perçoit des intérêts payés par leurs clients quand ils dépassent leur plafond de dépenses, a également choisi désormais de permettre à ses clients de reporter leurs échéances. Initialement, les clients AmEx devaient payer l'intégralité du solde débiteur à la fin du mois. Au troisième trimestre, le total des prêts détenus par les détenteurs de la carte AmEx a atteint 77,6 milliards de dollars, contre 67,9 milliards de dollars un an plus tôt, contribuant à une augmentation de 20% des revenus d'intérêts. Ce choix peut s'avérer risqué pour l'émetteur de cartes basé à New York, qui pourrait se retrouver contraint de mettre plus d'argent de côté pour les prêts non recouvrables. Les provisions du troisième trimestre ont augmenté de 6% à 817 millions de dollars.

A Wall Street, le titre gagnait plus de 4% à 106,9 dollars vers 16 heures ce vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :