Axa va récupérer 1 à 2 milliards en s'allégeant dans sa filiale américaine EQH

 |   |  366  mots
EQH regroupe Axa Equitable Life Insurance et une participation majoritaire dans la société de gestion d'actifs AllianceBernstein.
EQH regroupe Axa Equitable Life Insurance et une participation majoritaire dans la société de gestion d'actifs AllianceBernstein. (Crédits : Christian Hartmann)
L'assureur va céder 60 millions d'actions d'Axa Equitable Holdings sur le marché pour 1,2 milliard de dollars, accompagné d'un rachat d'actions. Il n'en détiendra plus que 57,5%.

Après sa mise en Bourse en mai dernier sur le New York Stock Exchange, l'assureur français Axa poursuit son désengagement de sa filiale américaine de services financiers, Axa Equitable Holdings (EQH). Il a annoncé ce vendredi 16 novembre le prix de l'offre secondaire de titres : il prévoit de placer 60 millions d'actions EQH sur le marché au prix de 20,25 dollars, un prix très légèrement inférieur au cours de clôture d'EQH jeudi (20,45 dollars), "ce qui correspond à un produit net d'environ 1,2 milliard de dollars américains" indique le groupe dans un communiqué.

En parallèle, EQH, qui regroupe Axa Equitable Life Insurance et une participation majoritaire dans la société de gestion d'actifs AllianceBernstein, va procéder à un rachat de 30 millions de ses propres actions auprès d'Axa, pour un montant de 600 millions de dollars.

"À la conclusion de l'offre (en supposant un exercice intégral par les banques du syndicat de leur option d'achat d'actions ordinaires supplémentaires) et du rachat d'actions, les produits totaux s'élèveraient à environ 2,0 milliards de dollars américains et la participation d'Axa au capital d'EQH diminuerait, passant d'environ 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à environ 57,5%", précise l'assureur.

Financer le rachat du groupe XL

La clôture de l'offre est prévue le 20 novembre 2018. Les banques cheffes de file, également teneurs de livre associés et de banques garantes de l'opération, sont JP Morgan, Morgan Stanley et Citigroup. Plusieurs banques françaises ont aussi participé en qualité de teneurs de livre associés et banques garantes, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, Natixis, Société Générale, aux côtés de Barclays, Goldman Sachs, HSBC, BBVA, ING et UniCredit. Lazard agit en qualité de conseiller financier d'Axa.

L'introduction en Bourse en mai dernier d'Equitable avait permis à Axa d'empocher quelque 4 milliards de dollars. En mars dernier, au moment de l'annonce du rachat du groupe d'assurance et de réassurance XL pour 12,4 milliards de dollars en cash, l'assureur français avait expliqué que cette opération le conduisait à "revoir sa stratégie vis-à-vis de ses activités américaines existantes, dont il prévoit désormais d'accélérer le désengagement."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :