Liban : une banque soupçonnée de blanchiment fusionne avec une filiale de SG

Une banque privée libanaise accusée par les Etats-Unis de blanchiment d'argent et de liens avec le mouvement chiite Hezbollah va fusionner avec la Société générale de banque au Liban.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Société Générale signe une acquisition au Liban. La banque française, à travers sa filiale locale (SGBL), va racheter l'établissement de gestion privée Lebanese Canadian Bank (LCB).

Ce dernier avait récemment été placé sous le feu des projecteurs suite à des accusations de blanchiment d'argent et de liens avec le mouvement chiite Hezbollah.

Quatre banques étaient sur les rangs pour faire l'acquisition de LCB, mais la SGBL a fait la meilleure offre, a indiqué la banque centrale libanaise. La transaction est évaluée à 500 millions de dollars (360 millions d'euros).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.