Un fonds franco-qatari à la rescousse des banlieues françaises

La France et le Qatar vont lancer un fonds d'investissement destiné à financer les jeunes entrepreneurs des cités.
Le Qatar va apporter 50 millions d'euros à un fonds franco-qatari dédié aux entrepreneurs des cités. Copyright Reuters
Le Qatar va apporter 50 millions d'euros à un fonds franco-qatari dédié aux entrepreneurs des cités. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Cette fois, c'est la bonne. Annoncé en décembre dernier, puis reporté en raison des élections présidentielles françaises, le lancement - par le Qatar - d'un fonds d'investissement destiné à financer les jeunes entrepreneurs des banlieues françaises semble imminent. Une porte-parole du ministère du Redressement productif a en effet indiqué à l'AFP, ce lundi, que le gouvernement voulait aller vite en la matière.

Pour mémoire, le rachat du club de foot PSG (Paris Saint Germain) par l'émirat du Qatar, en 2011, avait donné l'idée à l'Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld) de demander à l'émir Cheikh Hamad al-Thani de participer au développement de projets portés par des jeunes gens issus des quartiers difficiles, en France.

Plus exactement, il s'agira en réalité d'un fonds franco-qatari, abondé à hauteur de 50 millions d'euros par le Qatar. La part apportée par la France n'est pas encore connue. « Les démarches engagées n'étant pas encore totalement abouties, le montant du fonds n'est pas encore arrêté, mais pourrait atteindre les 100 millions d'euros », indique l'organisation de solidarité PlaNet Finance, dans un communiqué publié lundi.

Une certitude : le secteur privé devra mettre la main à la poche, au côté de l'Etat. Dans cette optique, le gouvernement souhaite « solliciter des entreprises ayant des intérêts économiques au Qatar », a confié la porte-parole du ministère du Redressement productif à l'AFP. Autre confidence : le fonds ne serait plus limité aux banlieues, mais élargi à « des territoires où il y a une certaine forme de vitalité économique mais où les investissements ne suivent pas », toujours selon la porte-parole du ministère.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 10/01/2013 à 6:39
Signaler
Etant licencie pour raison economique, Je recherche un financement pour ouvrir un centre de Water bike

à écrit le 27/09/2012 à 14:31
Signaler
LA FRANCE a VENDRE??????????????????sont fort les socialos!!!!

à écrit le 25/09/2012 à 20:36
Signaler
Bientôt sur vos écrans le nouveau film de Laurent Cantet : "entre l'émir " !!!

à écrit le 25/09/2012 à 11:34
Signaler
50 millions pour les banlieues: cela va etre vite gaspillé. N'a t-on pas averti ses pauvres qataris que les communes concernées et souvent dirigées par des communistes avait un don pour faire disparaitre les fonds de soutiens?

le 25/09/2012 à 22:02
Signaler
Je pense que depuis 1981 , beaucoup de communes qui étaient dirigées par des communistes ne le sont plus : est-ce en bien ou en mal , aux habitant(e)s les plus ancienn(e)s de ces communes de comparer l'avant et l'après !

à écrit le 25/09/2012 à 11:34
Signaler
@aux modérateurs de La Tribune : mon commentaire vers 7h 40 vous aurai-il tant choqué, au point de le censurer? Quel dommage !

à écrit le 25/09/2012 à 11:00
Signaler
Il est intéressant de connaitre les conditions fiscales accordées à ces investissements. Je vous rassure la TPE , elle, continue d'être massacrée...

à écrit le 25/09/2012 à 9:37
Signaler
un silence assourdissant du "patriote" Melenchon ...

le 25/09/2012 à 10:23
Signaler
Chut !!! Il est en train d'essayer de vendre le parti aux Qataris !!!

le 25/09/2012 à 10:34
Signaler
Rien n'est gratuit en ce bas monde. Alors quelle(s) contrepartie(s) pour nos amis du Qatar ??

le 25/09/2012 à 10:44
Signaler
En contrepartie ils emmenent Mélanchon !!

à écrit le 25/09/2012 à 7:39
Signaler
Inadmissible, un pays souverain doit préserver son autonomie et une certaine diplomatie avec les autres pays mais en aucun cas se servir de l'argent d'un autre pays. C'est de la colonisation passive. Que cela vienne de n'importe quel pays : anglais, ...

le 29/09/2012 à 10:10
Signaler
50 millions de la colonisation passive? Comme si c'était la première fois qu'un état investissait en France!! Faut se renseigner un peu monsieur/madame "non de non". C'est par milliards que la France est déjà redevable à d'autre états du monde.

le 29/09/2012 à 14:54
Signaler
QATAR TERRE D'ACCUEIL ! Je crois que le Qatar devrait plutôt offrir l'asile à nos banlieusard qui se sentent si mal aimés et qui pleurnichent continuellement. Comme s'ils étaient les seuls à avoir des problèmes ! Au Qatar, ils seraient compris et se ...

le 29/09/2012 à 14:55
Signaler
QATAR TERRE D'ACCUEIL ! Je crois que le Qatar devrait plutôt offrir l'asile à nos banlieusard qui se sentent si mal aimés et qui pleurnichent continuellement. Comme s'ils étaient les seuls à avoir des problèmes ! Au Qatar, ils seraient compris et se ...

à écrit le 25/09/2012 à 6:41
Signaler
C'est ceci le règne de Normal Ier : chasser les riches français pour attirer les riches étrangers qataris. Une honte. Ce mec vend la France aux étrangers sur un plateau d'argent sans que personne ne bronche !

à écrit le 24/09/2012 à 23:04
Signaler
Le Qatar devrait plutôt faire venir ces "jeunes" directement chez elle... On lui serait bien reconnaissant.

le 24/09/2012 à 23:27
Signaler
@JP : Quels intérêts pour le Qatar ? Ces "jeunes" n'ont pas/peu de formations, ne sont plus culturellement assimilables car partis depuis trop longtemps de leur pays d'origine voire né à l'étranger !

le 29/09/2012 à 15:07
Signaler
@JP : Je suis d'accord avec vous. Si ces jeunes n'ont pas de formation, que le Qatar les forme. Puisque notre système éducatif ne leur convient pas, je pense que certains de ces jeunes pourront se sentir plus à l'aise au Qatar dans le cas où ils part...

à écrit le 24/09/2012 à 21:41
Signaler
Vivement un émir du Quatar à la place de Normal 1er : çà pourrait nous eviter les ponctions en tout genre !!!

le 24/09/2012 à 22:12
Signaler
J'allais écrire justement celà , le Qatar , qui a les moyens financiers , vole au secours de nos banlieues , et nous , nous volons au secours des autres pays , mais en étant obligé de faire les poches des parents isolés , des retraité(e)s , des pers...

le 29/09/2012 à 14:59
Signaler
Je préfère revenir à la bougie qu'au voile !

à écrit le 24/09/2012 à 18:43
Signaler
On offre 900 millions au egyptiens pour leur metro et on va quemander 50 million au quatari pour donner du travail au jeunes banlieusards... Cherchez l'erreur...

le 25/09/2012 à 6:35
Signaler
On n'offre pas, on finance et devinez qui fournit le matos ?

le 25/09/2012 à 9:35
Signaler
Pas si sûr Metro, malheureusement ! Des exemples récents ont montré que ça n'était pas une certitude. Concurrence mondiale oblige, une fois les fonds obtenus, combien de fois le "matos" ou les services associés nous sont passés sous le nez.

le 25/09/2012 à 10:36
Signaler
au lieu de prêter de l'argent qui va très probablement servir à acheter du matériel autre que français, nous devrions au contraire faire des crédits fournisseurs adossésà l'état français et cela peut être réservé aux matériels fabriqués en France !

le 26/09/2012 à 7:20
Signaler
En tout cas celui qui est sur de gagner, c'est le consrtium bancaire crée pour l'occasion.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.