Le Qatar entre au capital de LVMH

 |   |  321  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Selon des sources proches des deux parties, le fonds Qatar Holding, contrôlé par le riche émirat gazier du Golfe, a pris 1,03% du capital du groupe français de luxe LVMH que dirige l'homme d'affaires Bernard Arnault.

Le Qatar n'en finit plus de renforcer ses participations dans les fleurons économiques français. Des sources proches des deux parties ont confirmé que le fonds Qatar Holding, contrôlé par le riche émirat gazier du Golfe, a pris 1,03% du capital du groupe français de luxe LVMH, dirigé par l'homme d'affaires Bernard Arnault.

Le nouvel actionnaire était tenu de déclarer à LVMH son entrée au capital avant l'assemblée générale du 5 avril, car il avait franchi "le seuil statutaire" des 1%, a indiqué à l'AFP cette source, soulignant qu'elle s'est donc faite "dans les délais de déclaration". Cette acquisition de Qatar Holding, qui dépend de la très influente Qatar Investment Authority, a eu lieu "en 2011", a simplement précisé cette personne.

Le Qatar déjà chez Total, Lagardère, et propriétaire du PSG ou du palace Carlton

Le Qatar, qui entretient historiquement de bonnes relations avec la France et la major française Total, a récemment renforcé ses participations dans les fleurons économiques français, avec une prédilection pour le luxe, le sport et les médias. Champion du gaz naturel liquéfié qui a fait sa fortune colossale en l'espace de deux décennies, le petit émirat grand comme un département français a récemment pris 2% de Total, ont révélé Les Echos mercredi.

Il a également racheté en deux temps la totalité du club de football Paris Saint-Germain (PSG), repris les palaces cannois Carlton et parisien Royal Monceau et fait une razzia sur les droits télévisés de Ligue 1 à travers sa chaîne de télévision Al-Jazira Sports.

Il est aussi devenu le premier actionnaire du groupe de médias Lagardère, avec 10,1% du capital, sans délaisser l'industrie pour autant, puisqu'il a acquis 5% du capital de Veolia Environnement et 5,6% du groupe de BTP Vinci, et pris le contrôle du maroquinier Le Tanneur.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2012 à 14:46 :
Après TOTAL, LVMH un autre fleuron de notre industrie attire les appétits du ... Qatar.
Ne serait-il pas préférable de favoriser l'actionnariat populaire en France ?
A force de stigmatiser et de surtaxer le petit actionnaire, nous en arrivons à cette aberration : Nos entreprises sont achetées par des puissances étrangères...

a écrit le 16/03/2012 à 8:50 :
Il ne s'agit plus de capitalisme libéral mais de mercantilisme dirigiste, où les Etats agissent comme des entreprises mais sans aucun contrôle ni limite. La France sombre lentement mais sûrement dans l'anarchie mercantiliste. Les Français devraient prendre conscience de la dérive de leur démocratie, le renoncement à la liberté nous conduisant inéluctablement à la pauvreté et à la guerre.
a écrit le 16/03/2012 à 8:15 :
ces messieurs ont du gout; ils evitent soigneusement les titres d'etat !!! ( a juste titre d'ailleurs)
a écrit le 15/03/2012 à 23:22 :
Le probleme est que ce ne sont pas des pays vraiment democratiques. Que faire....?
Réponse de le 16/03/2012 à 11:41 :
En quoi est-ce un problème ? Faut arrêter l'angélisme
Réponse de le 29/03/2012 à 7:25 :
suis d'avis de plop. Arretons la frilosité maladive. la France "achete" aussi les autres pays en investissant ds des fleurons des autres pays en se comportant en "terrain conquis".
a écrit le 15/03/2012 à 22:05 :
je suis surpris que la Tribune ne fasse pas la relation des investissements du Qatar et la loi du 24 janvier 2008 (rétroactive au 1er janvier 2007), laquelle exonère les qataris d'impots ... C'est un scandale de plus à l'actif de Sarkozy ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :