Le Qatar ne "rachète" pas que la France

 |   |  674  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les spectaculaires opérations financières effectuées par l'émirat ces dernières semaines dans le capital de grandes entreprises tricolores ne doivent pas faire oublier que la Grande Bretagne est de loin sa principale cible en Europe.

Non, la France n'est pas forcément « the (only) place to be » pour le Qatar, contrairement à ce que pourraient laisser supposer les récents investissements du petit mais richissime émirat gazier. Certes, depuis le début de l'année, il multiplie les entrées ou les renforcements au capital de grandes entreprises françaises. Dernière cible en date : le groupe de médias Vivendi, dont l'émirat est désormais actionnaire à hauteur de 2%. Avant, il y avait eu Lagardère, Total, LVMH, le PSG...

Les principaux investissements du Qatar en Europe

Illustration : LaTribune.fr


85 milliards de dollars d'actifs gérés

Mais le Qatar n'a pas d'yeux que pour l'Hexagone. Le Royaume-Uni l'intéresse plus encore. A tel point que, le 13 mars, le journal Daily Mail n'hésitait pas à titrer : « Comment le Qatar rachète le Royaume-Uni. »...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2012 à 10:58 :
La seule différence c'est que la France, contrairement au Qatar, ne finance pas des groupes islamistes radicaux ! le sourire par devant, l'épée par derrière !
Réponse de le 04/04/2013 à 22:32 :
Et les islamistes en libye et en syrie, ils ont été financés par qui à votre avis?
a écrit le 29/03/2012 à 7:21 :
Qd les autres pays investissent en France, on dit que la France est "achetée" par ce pays. Qd la France investit dans d'autres pays, dira t on que la France acheterait ces pays? Soyons un peu logique, ca ne fera pas de mal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :