Axa révise à la baisse ses prévisions de rentabilité

 |   |  313  mots
Henri de Castries, Pdg d'Axa. Copyright Reuters
Henri de Castries, Pdg d'Axa. Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'assureur français vise désormais une croissance annuelle de 5% à 10% de son résultat annuel d'ici à 2015 contre 10% auparavant et un retour sur fonds propres entre 13 et 15% au lieu de 15%.

A l'ouverture de la conférence destinée aux investisseurs mercredi 7 novembre, le Pdg d'Axa Henri de Castries a donné le ton. "L'environnement financier a changé pour longtemps", a-t-il affirmé. Cette évolution "a fait souffler des vents contraires sur certaines de nos activités. Nous devons y faire face", a-t-il ajouté.

Conséquences de cet environnement défavorable, l'assureur révise à la baisse ses prévisions de rentabilité. Son objectif de résultat opérationnel annuel pour la période 2010-2015 était fixé à 10%, il se situe désormais dans une fourchette plus basse entre 5% et 10%. De même, le retour sur fonds propres (ROE) qui attendu initialement à 15% à l'horizon 2015, devrait s'établir entre 13% et 15% selon les nouvelles prévisions du groupe.

Les grandes orientations stratégiques ne changent pas

Toutefois les grandes orientations du plan stratégique d'Axa indiquées en juin 2011, "restent pertinentes", a précisé Henri de Castries. La priorité stratégique donnée aux marchés émergents, illustrée par la réallocation d'environ 6 milliards d'euros de capital sur les marchés à fort potentiel depuis 2008, porte ses fruits. Les chiffres de l'activité publiés pour les neuf premiers mois de l'année ont  montré que les pays émergents ont permis de compenser la baisse des revenus en Europe, en particulier en assurance vie. "Le potentiel en Asie est énorme", a souligné Michael Bishop, directeur général de la région Asie.

L'action a progressé de 24% depuis le début de l'année

La stratégie d'Axa est bien perçue par les investisseurs: depuis le début de l'année, l'action a progressé de 24%. Une croissance qui reste cependant inférieure à celle de l'indice européen de l'assurance (+28%). Après l'annonce de la révision à la baisse de la rentabilité, le titre était en léger retrait à la Bourse de Paris en fin de matinée mercredi de -0,16% à 12,47 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2012 à 14:17 :
C'est sûr que la stratégie d'Axa est bien perçue par les investisseurs, puisque l'action se négocie au même prix qu'en..sept 1993.. On croit rêver que de lire de telles affirmations. Je traduirais cela par "rebond au fond de la piscine, mais la surface est encore loin...". Il faut avoir des branchies pour en être satisfait...
Réponse de le 07/11/2012 à 15:12 :
+1 pour votre analyse courte et droit au but. Ca fait du bien d'entendre des choses sans blabla et semantique HEC
Réponse de le 07/11/2012 à 18:34 :
je partage votre perception .... et croyez moi, le fond de la piscine est de nouveau très proche
Réponse de le 13/11/2012 à 12:13 :
Et alors , au même niveau que 1993 ne veut pas dire que elle n'a pas fluctué pendant cette période.... En 1998 axa à du absorber le rachat d'UAP...merci sinon nous serions aujourd'hui comme AGF sous l'autorité allemande.... Une entreprise française numéro 1 mondiale de son domaine réveillez vous ou alors restez concentrés sur vos PEL et auts livret A....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :