Crédit Agricole concocte, à son tour, une néobanque pour les pros

 |   |  912  mots
(Crédits : Blank)
Après le Crédit du Nord (filiale de Société Générale), c'est au tour du groupe Crédit Agricole de lancer sa propre néobanque pour les professionnels avec le coup d'envoi prochain de l'appli Blank, développée par une start-up interne. Un marché sur lequel se sont déjà positionnées de nombreuses fintech.

La concurrence s'intensifie sur le marché des néobanques pour les professionnels. Le groupe Crédit Agricole annonce, ce mardi 9 juin, le lancement prochain de Blank, une banque mobile spécialement conçue pour les travailleurs indépendants. Disponible en version bêta dès le mois de juillet prochain, le service est né au sein de La Fabrique by CA, le start-up studio de la banque verte dont la mission est d'industrialiser la création de start-up proposant des services bancaires et extra-bancaires en ligne avec la stratégie du groupe.

Lire aussi : Dans l'usine à startups du Crédit Agricole

Un marché concurrentiel

La banque mutualiste suit ainsi les traces du Crédit du Nord (filiale de Société Générale), qui a dévoilé en décembre dernier l'appli bancaire Prismea dédiée aux entrepreneurs, aux professions libérales, artisans, TPE et petites PME. Mais ce sont les start-up de la finance, que l'on appelle les fintech, qui se sont attelées en premier à repenser l'offre bancaire dédiée aux professionnels et petites entreprises avec une approche 100% mobile. Parmi elles : Qonto, qui a bouclé une levée de fonds record de 104 millions d'euros en début d'année, la start-up concurrente Shine, ou encore Anytime. Margo Bank, créée par le cofondateur de Captain Train et dont le coup d'envoi est attendu depuis de longs mois, pourrait également voir le jour d'ici la fin de l'année et viser des PME de tailles plus importantes.

Blank affiche la même promesse que ces jeunes pousses : faciliter le quotidien des entrepreneurs et dirigeants d'entreprise en les soulageant des tâches administratives. En plus d'un compte professionnel, la néobanque, dont le lancement est prévu au dernier trimestre de l'année, compte proposer une panoplie de services comme l'aide à la création d'entreprise, au choix d'un statut, un dispositif de déclarations en ligne ou encore des solutions de comptabilité et de facturation.

"Globalement, un entrepreneur est souvent sous l'eau car il est seul à devoir gérer tout un tas de tâches complexes et très similaires à celles des entreprises classiques", constate Paul-Henri Blaiset, directeur général de Blank et précédemment fondateur d'une place de marché dédiée aux artistes photographes indépendants.

Des services "inédits"

Comment se distinguer de la concurrence en arrivant après tout le monde ? Blank mise sur la crédibilité que lui confère le soutien du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :