Crédit Agricole concocte, à son tour, une néobanque pour les pros

Après le Crédit du Nord (filiale de Société Générale), c'est au tour du groupe Crédit Agricole de lancer sa propre néobanque pour les professionnels avec le coup d'envoi prochain de l'appli Blank, développée par une start-up interne. Un marché sur lequel se sont déjà positionnées de nombreuses fintech.

5 mn

(Crédits : Blank)

La concurrence s'intensifie sur le marché des néobanques pour les professionnels. Le groupe Crédit Agricole annonce, ce mardi 9 juin, le lancement prochain de Blank, une banque mobile spécialement conçue pour les travailleurs indépendants. Disponible en version bêta dès le mois de juillet prochain, le service est né au sein de La Fabrique by CA, le start-up studio de la banque verte dont la mission est d'industrialiser la création de start-up proposant des services bancaires et extra-bancaires en ligne avec la stratégie du groupe.

Lire aussi : Dans l'usine à startups du Crédit Agricole

Un marché concurrentiel

La banque mutualiste suit ainsi les traces du Crédit du Nord (filiale de Société Générale), qui a dévoilé en décembre dernier l'appli bancaire Prismea dédiée aux entrepreneurs, aux professions libérales, artisans, TPE et petites PME. Mais ce sont les start-up de la finance, que l'on appelle les fintech, qui se sont attelées en premier à repenser l'offre bancaire dédiée aux professionnels et petites entreprises avec une approche 100% mobile. Parmi elles : Qonto, qui a bouclé une levée de fonds record de 104 millions d'euros en début d'année, la start-up concurrente Shine, ou encore Anytime. Margo Bank, créée par le cofondateur de Captain Train et dont le coup d'envoi est attendu depuis de longs mois, pourrait également voir le jour d'ici la fin de l'année et viser des PME de tailles plus importantes.

Blank affiche la même promesse que ces jeunes pousses : faciliter le quotidien des entrepreneurs et dirigeants d'entreprise en les soulageant des tâches administratives. En plus d'un compte professionnel, la néobanque, dont le lancement est prévu au dernier trimestre de l'année, compte proposer une panoplie de services comme l'aide à la création d'entreprise, au choix d'un statut, un dispositif de déclarations en ligne ou encore des solutions de comptabilité et de facturation.

"Globalement, un entrepreneur est souvent sous l'eau car il est seul à devoir gérer tout un tas de tâches complexes et très similaires à celles des entreprises classiques", constate Paul-Henri Blaiset, directeur général de Blank et précédemment fondateur d'une place de marché dédiée aux artistes photographes indépendants.

Des services "inédits"

Comment se distinguer de la concurrence en arrivant après tout le monde ? Blank mise sur la crédibilité que lui confère le soutien du Crédit Agricole et sur les nombreuses synergies possibles avec le groupe mutualiste. Elle explique ainsi proposer des offres "inédites" pour une néobanque, comme des assurances professionnelles "telles que le doublement de la garantie constructeur sur le matériel professionnel et les meilleures garanties de revenus en cas d'hospitalisation". Blank entend également proposer des offres d'affacturage pour répondre aux besoins de trésorerie, besoins par ailleurs exacerbés par la crise du coronavirus.

Lire aussi : Covid-19 : la trésorerie des PME mise à mal

Autre originalité : la possibilité d'accéder aux services de gestion sans être titulaire d'un compte bancaire Blank.

"Il sera possible de greffer les outils de facturation, d'affacturage et de suivi de trésorerie à un compte bancaire déjà existant chez une autre banque, grâce au service d'agrégation de comptes bancaires Linxo [racheté par le Crédit Agricole en début d'année, ndlr]", explique Paul-Henri Blaiset.

Un accès au financement facilité

Plusieurs formules seront donc proposées : l'accès à l'écosystème de gestion sera commercialisé six euros par mois. Il faudra compter sept euros pour la formule incluant également le compte bancaire. Une formule premium comprenant les offres d'assurance spécifiques et une assistante juridique, sociale et fiscale cinq jours sur sept sera disponible pour 15 euros par mois.

Blank ne proposera pas de crédits mais promet de faciliter l'accès au financement "en faisant la passerelle vers le groupe Crédit Agricole pour une ouverture de compte extrêmement simplifiée". En revanche, il n'est pas prévu pour le moment que les conseillers des caisses régionales poussent l'offre de la néobanque auprès de leurs clients.

Séduire des dizaines de milliers de clients d'ici 2023

Comme les autres grandes banques, Crédit Agricole cherche avec cette nouvelle offre à diversifier ses sources de revenus, alors que le contexte de taux durablement bas vient rogner sa rentabilité. Le groupe mutualiste, qui détient le plus fort taux de pénétration (35%) sur le marché des professionnels, avait déjà amorcé cette stratégie en lançant en septembre dernier la plateforme Jesuisentrepreneur.fr, un outil interactif d'aide à la création. Derrière ce dispositif, une start-up éponyme, également née au sein de La Fabrique by CA et pour laquelle travaillait justement Paul-Henri Blaise.

"Nous voulons être leaders de l'acquisition de nouveaux clients sur tous les segments et tous les marchés, notamment dans l'accompagnement des créateurs d'entreprise", avait alors assuré à La Tribune Bertrand Corbeau, directeur général adjoint de Crédit Agricole S.A., en charge du pôle développement, client et innovation.

De son côté, Blank espère faire aussi bien que ses concurrents et séduire des dizaines de milliers de clients d'ici 2023. La jeune pousse, qui emploie actuellement une petite quinzaine de salariés et 25 d'ici la fin de l'année, ne communique pas sur ses objectifs de rentabilité.

Lire aussi : Rentable, la néobanque Nickel veut devenir européenne

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.