Deutsche Bank est "fragile" et en "difficultés" pour les autorités américaines

 |   |  335  mots
La maison-mère Deutsche Bank AG est très bien capitalisée et a des réserves de liquidités suffisantes.
La maison-mère Deutsche Bank AG est "très bien capitalisée et a des réserves de liquidités suffisantes". (Crédits : RALPH ORLOWSKI)
La Fed et le superviseur bancaire FDIC ont classé la filiale américaine de la banque allemande dans la catégorie des établissements vulnérables il y a déjà un an. La nouvelle fait chuter l'action Deutsche Bank.

Deutsche Bank n'est pas au mieux de sa forme. Les autorités américaines le pensent déjà depuis un moment : la Réserve fédérale (Fed) a rangé la banque américaine dans la catégorie des institutions "en difficulté", selon le Wall Street Journal, une sanction rare aux conséquences lourdes. Cet abaissement du statut de la banque par la Fed n'a jamais été rendu public jusqu'à présent : il oblige la Deutsche Bank à consulter la Fed pour des décisions stratégiques comme le recrutement et le licenciement de hauts cadres, mais l'a aussi conduite à limiter ses prises de risques.

La filiale américaine de Deutsche Bank est concentrée sur les activités de marché. Le nouveau directeur général, Christian Sewing, a annoncé une réduction de 25% des équipes dans les métiers d'actions.

L'action Deutsche Bank accuse le coup, chutant de plus de 6,5% ce jeudi à la Bourse de Francfort.

"Banque à problèmes"

Cet abaissement a aussi conduit la Federal Deposit Insurance Commission (FDIC), l'organisme de garantie des dépôts bancaires, un des principaux régulateurs financiers, à inclure Deutsche Bank dans sa liste de "banques à problèmes" ou des institutions financières à risques. La FDIC ne dévoile pas les noms des banques figurant dans cette liste, mais donne le nombre d'institutions la composant et le total de la valeur des actifs qu'elles détiennent. À fin mars, la liste comptait 92 établissements et les actifs totaux ont augmenté de 42,5 milliards de dollars. ce qui correspond au montant des actifs de la branche de dépôts, la Deutsche Trust Company Americas.

La banque allemande n'a pas commenté l'information tout en déclarant qu'elle s'efforçait de remédier aux faiblesses de ses activités aux États-Unis identifiées par les autorités de régulation. Elle a souligné que sa filiale dispose d'un "bilan robuste" et que la maison-mère Deutsche Bank AG est "très bien capitalisée et a des réserves de liquidités suffisantes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2018 à 16:40 :
Forcement! 😂😂😎
a écrit le 01/06/2018 à 9:00 :
L'Europe se saigne pour engraisser l'Allemagne dont la première banque est défaillante...

Vite un frexit.
a écrit le 31/05/2018 à 21:53 :
ricky a la houpe pense que c'est plus rapide de s'en prendre aux banques allemandes qu'a l'industrie auto?
il faut que les autorites europeennes pointent du doigt la fragilite des banques americaines.........
les banques allemandes ne sont pas forcement en bon etat, mais c'est pas forcement pire qu'ailleurs
Réponse de le 01/06/2018 à 7:00 :
Oui, c'est bien pire qu'ailleurs, pire évidemment qu'aux USA, où les grandes banques sont plus professionnelles, travaillent sur des marchés compliqués qui ont été abandonnés par les européens (trop demandeurs en fonds propres et trop risqués) et pire qu'en France où nos deux grandes banques sont au meilleur "niveau européen". La plupart des personnels des salles de marché de DB ou CBK ne pourraient jamais rentrer chez GS tant l'écart d'expertise est grand..(et ce n'est pas un plaisir que d'en faire le constat).
a écrit le 31/05/2018 à 21:01 :
Beaucoup d'arrogance de la part des dirigeants de la DB depuis bien trop d'années, arrogance probablement liée au climat positif en Allemagne.. mais voilà, à force de nier les besoins d'ajustements, une base de dépenses trop importante, des niveaux de risques trop élevés, avec des équipes dont l'expertise est aujourd'hui discutable: il va falloir nettoyer les écuries d'Augias!
a écrit le 31/05/2018 à 18:29 :
Ca y est ? Vous allez enfin arrêter de traiter de complotistes les journalistes qui disaient sur la DB depuis des années ?
Hypocrites..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :