Euphorie à la Bourse : le CAC 40 franchit les 6.000 points pour la première fois depuis 2007

 |   |  384  mots
(Crédits : Reuters)
L'indice phare de la Bourse de Paris a franchi lundi le cap des 6.000 points pour la première fois depuis 12 ans, dans un contexte de hausse généralisée des marchés d'actions mondiaux. L'indice Stoxx 600 européen a clôturé à un nouveau plus haut historique, sur fond de soulagement après l'accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine.

Noël avant l'heure sur les marchés financiers. Si le moral était au plus bas et les principaux indices boursiers mondiaux en chute libre à la même époque l'an dernier, l'annonce d'une trêve dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine vendredi a redonné une bouffée d'optimisme aux investisseurs et les grands indices, européens et américains ont inscrit de nouveaux records historiques ce lundi 16 décembre. L'indice Stoxx 600 a gagné 1,4%, touchant en séance un niveau jamais atteint de 418,53 points.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 a franchi le seuil symbolique des 6.000 points vers 16h30 pour la première fois depuis plus de 12 ans, le 24 juillet 2007, avant la crise financière mondiale.

Son record historique en séance remonte à la bulle Internet, en septembre 2000, à 6.944,77 points. La comparaison est toutefois malaisée avec les autres indices, qui intègrent pour la plupart les dividendes réinvestis : l'indice CAC 40 GR qui fait de même a déjà largement dépassé ses plus hauts.

La Bourse de Paris a clôturé la séance de lundi en hausse de 1,23% à 5.991,66 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,5 milliards d'euros.

--

CAC 40 à 6000 points 2019

[Crédit : Euronext]

--

Seules deux valeurs sur quarante ont fini dans le rouge (Safran et STMicro). Les plus fortes hausses de la séance ont été signées par Thales, CapGemini et Kering. Les poids lourds de l'indice, LVMH (207 milliards d'euros de capitalisation boursière), L'Oréal (145 milliards) et Total (125 milliards) étaient aussi nettement dans le vert. La perspective d'une trêve commerciale lève les derniers nuages qui empêchait l'indice de franchir ce seuil. Déjà, vendredi, la victoire de Boris Johnson aux élections britanniques avait donné un coup de fouet aux marchés d'actions, les investisseurs étant soulagés de voir les incertitudes sur le Brexit se dissiper.

Depuis le début de l'année 2019, le CAC a progressé de plus de 26%, tout comme le Dax à Francfort. Il s'agit d'une de ses six meilleures performances annuelles à ce stade depuis sa création en 1987 et la plus forte depuis vingt ans.

En 2018, année la plus calamiteuse depuis dix ans sur les places boursières mondiales, l'indice français avait cédé plus de 10%.

--

CAC 40 depuis création 1987 à 2019

[Evolution du CAC 40 depuis sa création. Crédit : Euronext]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2020 à 21:56 :
Il y a une erreur d’analyse dans l’article : en 2000 il n’y avait pas encore l’Euro.
a écrit le 17/12/2019 à 21:08 :
Pourtant j'ai l'impression qu"il faut toujours se serrer la ceinture d'après les différents gouvernements ! Le capital est roi et le social n'est plus !
a écrit le 17/12/2019 à 19:25 :
Voir arriver presque au même niveau le CAC 40 que lors du krach de 2007 serait une bonne nouvelle ?
L'économie se serait améliorée par rapport à 2007 ?

C'est très douteux comme " bonne nouvelle ".
a écrit le 17/12/2019 à 9:23 :
Merci les Gilets Jaunes, la CGT, FO,
UNSA, Sud Rail... Paradoxal, l'instabilité devrait au contraire influer négativement sur le climat des affaires. Conclusion, la contestation est facteur de richesse et les riches profitent encore plus largement de la contestation des pauvres.
Réponse de le 17/12/2019 à 12:11 :
Les entreprises du CAC40 dépendent surtout de la conjoncture internationale, car la plus grande part de leurs chiffres d'affaire ne se fait pas sur le marché Français.
Réponse de le 17/12/2019 à 12:14 :
Non, la question est souvent différé ! et puis les messages politiques de macron.

La politique qui mène qui consiste a transférer la richesse collective vers la richesse individuelle.

Le transfert sur l'impôt de l'insécurité des entreprises comme le cice, et cela donne donc des salaires et de l'argent aux actionnaires qui n'en attendaient pas tant !

Les privatisations sont a présent intégrées par le cac, du coup c'est pourquoi il est possible de voir ce résultat.

Et l'anticipation de valeur sur la réforme des retraites qui va permettre aux assureurs de se faire de nouvelles marges....

Cela a rien a voir avec les mouvements sociaux !!!
a écrit le 17/12/2019 à 8:35 :
Discrédit total des marchés financiers qui il y a trois ans chutaient du fait du vote du brexit et actuellement sont euphoriques du fait du...brexit. Plus on possède et plus on est possédé.

"La main qui donne est au-dessus de la main qui prend.L'argent n'a pas de patrie.Les financiers n'ont aucun patriotisme et pas la moindre décence.Leur seul but est le gain." Napoléon Bonaparte

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :