Renflouement de Groupama : la Caisse des dépôts a signé

 |   |  474  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Icade, Silic et Groupama ont signé mardi soir un protocole d'accord. Cette alliance permettra à l'assureur vert de recouvrer une marge de solvabilité acceptable.

La Caisse des dépôts, sa filiale immobilière Icade, la foncière cotée Silic et l?assureur Groupama ont signé mardi soir un protocole d?accord à double sens. D?une part, un rapprochement entre Icade et Silic dans le cadre d?un échange de titres. D?autre part, un investissement de la Caisse des dépôts de 300 millions d?euros dans Gan Eurocourtage, filiale de Groupama, par une émission d?actions de préférence.

Ce projet d?accord est la solution retenue par la direction de Groupama pour recouvrer une marge de solvabilité minima requise par le régulateur (100%), qui s?était érodée ces derniers mois.

L?assureur a ainsi privilégié la cession de sa participation de 44% dans Silic à la vente d?un actif industriel dans la précipitation. Icade reprend donc les parts de Groupama dans Silic, ce qui donnera naissance à la première foncière de parcs tertiaires et de bureaux en France, avec plus de 9 milliards d?euros d?actifs. Pour ce faire, Icade déposera une offre publique d?échange sur Silic. "Cette opération est une opportunité unique de créer, grâce au regroupement d?Icade et de Silic, un acteur de tout premier plan du Grand Paris", a déclaré Serge Grzybowski, PDG d?Icade dans un communiqué.

Dans le même temps, la Caisse des dépôts souscrira à une émission d?actions de préférence de Gan Eurocourtage d?un montant de 300 millions d?euros. Pépite de l?assureur vert, cette entité occupe la troisième place sur le marché du courtage en France, et devrait assurer une rentabilité confortable à la CDC. Mais les actions de préférence ne permettront pas à cette dernière de bénéficier d?un droit de vote. "Avec Gan Eurocourtage, entreprise solide et de premier plan sur son marché, la Caisse des Dépôts réalise un investissement financier attractif", a confirmé Augustin de Romanet, patron de la Caisse des dépôts, dans un communiqué.

"La deuxième opération permettra à Gan Eurocourtage de bénéficier d'une très forte solidité financière pour conforter sa position de leader sur l'assurance dommage dédiée au courtage, dans des conditions de rémunération de marché pour la Caisse des Dépôts. Ces deux opérations ont par ailleurs pour effet de renforcer la solidité financière de Groupama", a ajouté Thierry Martel, directeur général de Groupama, dans un communiqué.

Approuvée par les représentants du personnel d?Icade, l?opération doit être présentée à ceux de Groupama et de Silic. Elle doit également être soumise à l?approbation de l?autorité de la concurrence. Les différentes parties indiquent vouloir aboutir à un accord définitif  "dans les meilleurs délais".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2011 à 14:06 :
Vous mélangez tout. Gan Eurocourtage est une entreprise très rentable. La CDC fait donc une bonne acquisition. Le problème de Groupama, ce sont les fonds propres et non la rentabilité ou la trésorerie.
a écrit le 14/12/2011 à 21:15 :
La plupart des gens qui postent ici ne comprennent rien a la finance.
Affligeant !
a écrit le 14/12/2011 à 19:35 :
La CDC étant une composante de l'état, ce sera donc NOUS, citoyens, qui allons payer l'ardoise. Il s'agit donc, comme d'habitude, de socialisation de pertes. Pour une meilleure privatisation des profits, bien sûr.
a écrit le 14/12/2011 à 15:24 :
Ça me fait penser à Chirac est ses pommes...dont on bouffe encore les pépins aujourd'hui (en tant que Parisien ET en tant que citoyen).

La caisse des dépôts se tape sur ce coup les queues de cerise et les noyaux qui vont avec...ne cherchez pas le fruit, il a été bouffé depuis longtemps.

D'ailleurs à ce propos, il serait intéressant d'investiguer un peu mrs les journalistes...
Quels ont étés les salaires de Jean Azéma, Thierry Martel, Christian Colin...
Quel était le montant du parachute lors du départ de certains...
Ça achète, ça fusionne, ça licencie, ça reclasse à longueur d'années, ça dépense des millions et des millions d'? en com...ça se dit expert en multi-métiers et multi-canal et ça vient chialer auprès de l'état...

Experts peut-être...mais en quoi ? Réclamations ?
Attention, c'est quand même la 1ère mutuelle de France...
a écrit le 14/12/2011 à 12:33 :
vas y cerise fait tout ghratuit !!! la carte bancaire, pas de frais , rien !!! quel rentabilité !!! heureusement que l état est la pour aider au developpement d un marché sur développé.....
Réponse de le 14/12/2011 à 13:32 :
je suis près à participé au renflouement de ceris.... de groupama !!
a écrit le 14/12/2011 à 12:27 :
Et comme pour le reste: qui est-ce qui paye ? : c'est bibi !
Privatisation des bénéfices et socialisations des dettes !
Quel monde magique dans lequel nous vivons !, vive le libéralisme :face je gagne, pile tu perds !
Réponse de le 14/12/2011 à 18:05 :
Non, ce n'est pas le libéralisme qui est à l'origine de tout ça, mais la ploutocratie qui s'est emparée du pouvoir qui l'est.
a écrit le 14/12/2011 à 11:46 :
Bravo au nouveau DG. Il y en a qui vont regretter d'avoir démissionné !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :