Nouvelle banque des collectivités : la CDC, Dexia et La Banque Postale tombent d'accord

 |   |  563  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Il ne semble plus subsister d'obstacles à la création de la nouvelle banque des collectivités locales. Les conseils d'administration de Dexia et de La Poste ont donné leur accord de principe sur le dossier Dexma, le véhicule de refinancement de Dexia Crédit Local, qui loge les prêts toxiques du secteur public local. Comme le souhaitait la Caisse des dépôts, l'État va prendre une participation d'un peu plus de 31% dans Dexma. Le gouvernement a par ailleurs indiqué qu'il allait débloquer une enveloppe de 2 à 5 milliards d'euros de prêts aux collectivités locales.

Après s?être réunie en conseil d'administration, la banque franco-belge Dexia a donné son accord de principe sur le dossier Dexma, la filiale chargée de refinancer les prêts accordés aux collectivités par Dexia Crédit Local. « Dans la continuité du protocole de négociation finalisé le 20 octobre 2011 par la Caisse des Dépôts, La Banque Postale et Dexia, les principes d'un accord d'ensemble associant désormais l'Etat français afin de pérenniser le financement du secteur public local ont été arrêtés aujourd?hui », a annoncé la banque. «Le prix de cession de Dexia Municipal Agency à 100 % est de 380 millions d?euros, ce qui engendrera une perte de l?ordre de 1 milliard d?euros pour le groupe Dexia. (..) La transaction permettra d?améliorer le profil de liquidité du groupe de l?ordre de12 milliards d?euros», a ajouté Dexia.
Selon Reuters, le conseil d?administration de La Banque Postale a également donné son accord de principe aujourd?hui sur le dossier Dexma.
L'Etat français et la Caisse des dépôts vont chacun prendre une participation de 31,7% au capital de Dexia Municipal Agency (Dexma), équivalente à celle que conservera Dexia Crédit Local (DCL), tandis que la Banque postale, filiale bancaire du groupe La Poste, prendra le solde, soit 4.9%.
La nouvelle banque des collectivités locales, espérée en juin prochain, est donc enfin sur les rails. Il ne semble en effet maintenant plus subsister d'obstacle à sa création.
La Caisse des dépôts (CDC) était en effet peu encline à prendre en charge 65% du capital de Dexma, comme prévu initialement. Cette dernière loge plus de 70 milliards de prêts accordés par DCL aux collectivités locales dont environ 10 milliards sont jugés risqués.

La Banque Postale devrait monter progressivement dans Dexma

Ne voulant pas assumer ce portefeuille explosif, la vieille dame de la rue de Lille demandait donc à l'Etat de prendre une partie du capital de Dexma et a finalement obtenu gain de cause. La CDC a annoncé dans un communiqué qu?elle participerait « aux besoins de trésorerie du dispositif d?ensemble par un apport de liquidités, à des conditions de marché, qui pourra atteindre un montant maximal de 12,5 milliards d?euros ».
De son côté La Banque Postale devrait, avec le temps, prendre les parts de DCL et donc monter davantage dans le capital de Dexma. Ce qui paraît logique puisque La Banque Postale détiendra 65% de l'entité qui accordera les nouveaux prêts aux collectivités locales, tandis que DCL s'occupera de gérer les stocks de prêts déjà existants en extinction.

2 à 5 milliards d?euros pour les collectivités locales

Dans le même temps, le premier ministre François Fillon a annoncé que le gouvernement allait débloquer une enveloppe de 2 à 5 milliards d'euros de prêts aux collectivités locales pour couvrir une partie de leurs besoins de financement en 2012. "Nous avons indiqué aux collectivités locales qu'après les 5 milliards d'euros de prêts mis à leur disposition en 2011, nous allions de nouveau, pour le premier semestre 2012, mettre à disposition une somme de 2 à 5 milliards d'euros sur les fonds d'épargne de la Caisse des dépôts", a indiqué M. Fillon au terme d'une réunion avec Nicolas Sarkozy et les élus locaux. La CDC a confirmé l?information dans un communiqué.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2012 à 16:48 :
on parie que la poste va accuser des pertes l'an prochain et licencier du personnel?
a écrit le 13/02/2012 à 8:16 :
Aprés Dexia ,ils veulent couler la Banque Postale !
a écrit le 12/02/2012 à 17:46 :
A quand une faillite de la banque postale, qui doit maintenant assumer les risques liés aux actifs toxiques de Dexia ? Épargnants à la Poste, changez donc de banque !
a écrit le 12/02/2012 à 10:01 :
Le crédit local de France...puis DEXIA...ont toujours fait n'importe quoi pour financer les collectivités (projets stupides, taux et montages abérents et décisions totalement inféodées aux EGO délirants des politiques...), ..c'est plus de 40 ans de dérives...aux frais du contribuable...et on continue...c'est purement scandaleux.....je sais de quoi je parle pour avoir provisionné à tour de bras des participations dans ces opérations..(accords donnés sous pression politique......pendant la grande période "nationalisée" avec ses séquelles qui perdurent depuis......marre de ces "hauts fonctionnaires" qui sont venus "pantoufler" dans la banque et y ont amené "les décisions politiques" à un niveau "inégalé"...sur beaucoup beaucoup trop de dossiers....
a écrit le 12/02/2012 à 7:35 :
chic,l'ump et le ps vont cette fois pouvoir piocher a fond dans les reserves de la poste.après la mise a disposition de la sacrée caisse des dépots,bientot les collectivités piocheront dans les caisses de retraite si ce n'est déja fait
a écrit le 11/02/2012 à 7:58 :
Qui étaient les actionnaires de Dexia depuis sa création?
Qui était au conseil d'administration en charge de la surveillance?
Quel est le changement?
Réponse de le 13/02/2012 à 8:19 :
Il y a eu Rebsamen (PS) ,Sénateur ,Maire de Dijon etc ....jusqu'en 2008 .Il connaissait bien je crois .
a écrit le 11/02/2012 à 7:54 :
Qu'en est il des 1300 employés?
Réponse de le 11/02/2012 à 19:55 :
A curieux - Toujours les mêmes. Rien n'a changé!
a écrit le 11/02/2012 à 7:03 :
Les collectivités sont globalement bien gérées en France et largement moins endettés que la moyenne mondiale . Arrètons de sortir des anneries . Les prèts structurés , c'est une douzaine de milliards chez Dexia (sur un encours de plus de 80) dont moins de 3 milliards peuvent poser pb à renégocier et qui sont d'ailleurs garantis indirectement par l'état .
a écrit le 10/02/2012 à 18:08 :
en tant que banquier je n'ai jamais prêté un sou à une collectivité vu leur mauvaise gestion et c'est pas demain que je vais y mettre un copec
a écrit le 10/02/2012 à 12:44 :
Je transfére mes comptes dans le Delaware, voilà un paradis fiscal qui n'a interessé personne lors de la chasse aux sorcières.
Réponse de le 10/02/2012 à 13:53 :
200000 euros vers barclays,fuyons de pays
a écrit le 10/02/2012 à 12:25 :
Une nouvelle banque grecque ! On est foutu .
Réponse de le 10/02/2012 à 15:14 :
Bien vu. Ils n'ont pas réussi à privatiser la Banque Postale, donc ils lui collent des "actifs devenus subitement pourris"...
a écrit le 10/02/2012 à 9:21 :
il faut financer les depenses somptuaires des collectivites lesquelles ne songent meme pas une seconde a se reformer. Mais c'est le FMI qui le fera.
Réponse de le 10/02/2012 à 20:30 :
les responsables des collectivités depenses ,les contribuables sont contents,ils ont leur tramway,leur salle de sport ,leur nouveau gymnase,les enfants ont les ordinateurs gratuits!!!ici on embauche à tour de bras tous fonctionnaires etc!!!la faute à qui ?à nous!!!!et puis c est nous qui allons payer un de ces jours!!!!rien de neuf sous le soleil!!!
a écrit le 10/02/2012 à 8:35 :
Cherchez l'erreur, la caisse des Dépôts c'est l'état français, donc l'actionnariat du nouveau groupe DEXMA est le suivant : CDC 31,67 (état français) + Etat français 31,67+ ancien Dexia crédit Local (dont le capital est dtenu à hauteur de 17,6 %par la Caisse des dépôts + 5% l'etat français, soit 7,16 % .Au total (31,67 +31,67+7,16) =67,88% détenu par l'Etat français = le contribuable qui va être responsable des erreurs de gestion de l'Etatf rançais qui a laissé faire les "conneries" de Pierre Richard, Axel et consorts.........au delà de ces chiffres c'est la Banque postale qui va gérer les opérations, mais avec quelles compétences..déjà qu'elle détient des créances irrécouvrables sur la Grèce...nouveau séisme financier dans quelques années..;mais ce n'est pas grave c'est le contribuable qui paye....Vous avez vu le coût de désamiantage de Jussieu : budget de départ : 300 millions ?.....6 ans après 1.300 millions ? et les travaux ne sont pas finis...c'est le contribuable qui paye.....
Réponse de le 10/02/2012 à 18:40 :
rien compris. aujourd'hui seule la banque postale fait preuve de prudence.pas concerné par crise 2008, en 2011 pris comme toutes les banques par son obligation de soucrire aux dettes souveraines.
Pour crédit aux collectivités, elle creé une nouvelle entité sans prendre les actifs pourries. elle a tout d'une future grande mdr.....
a écrit le 10/02/2012 à 7:18 :
Je vais envisager sérieusement de quitter la banque postale.
Réponse de le 10/02/2012 à 8:09 :
je vais envisager serieusement a n'y mettre jamais les pieds. ! !! ;-)
Réponse de le 10/02/2012 à 9:06 :
idem je quitte la banque postale!!!car les collectivités locales sont endettées jusqu au cou !!!
Réponse de le 10/02/2012 à 12:12 :
Envisagez plutôt de quitter la france ... et l'Europe ...
Réponse de le 10/02/2012 à 13:59 :
la terre meme!!
;-)
Réponse de le 10/02/2012 à 17:08 :
il parait que dans notre galaxie il pourrait y avoir des planetes qui ressemblent à notre bonne terre et qui pourraient etre viable!!!j attends de savoir !!!!et apres je place mon argent la haut !!!!et j ouvre une banque!!!
Réponse de le 10/02/2012 à 22:04 :
moi je reste à la banque postale. le risque est pris par l'état mais pas par la banque postale. et l'état c'est nous tous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :