Assurance vie : la collecte nette repasse timidement dans le vert

 |   |  399  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Pour la première fois depuis août 2011, la collecte nette d'assurance vie est positive. Cependant, cette situation n'est pas due à une hausse des versements des épargnants sur leurs contrats, mais à un tassement des retraits.

Pendant six mois consécutifs, la collecte nette d'assurance vie (versements moins retraits) a été négative, c'est-à-dire que les retraits effectués sur les contrats n'ont pas été compensés par les versements. En février, la collecte nette est revenue dans le vert, selon les chiffres de la profession.

Posture d'attentisme

Cette inversion de tendance est néanmoins encore timide, puisque la collecte nette n'est positive que de 300 millions d'euros, loin du niveau qu'elle atteignait avant sa descente aux enfers. En juillet 2011, elle s'élevait en effet à 2.7 milliards d'euros.
De plus, cette remontée n'est pas due à une augmentation des versements des épargnants sur leurs contrats (ils baissent au contraire de 14.3%) mais à un tassement des retraits. Ce qui signifie que les assurés sont encore dans une posture d'attentisme. Une situation qui devrait probablement durer jusqu'aux élections présidentielles.

Des retraits en baisse

Les prestations versées par les assureurs au titre de ces retraits ont commencé à baisser en janvier (-3.7% par rapport à décembre) et elles ont continué en février (-23.8% par rapport à janvier). "Les rachats ont beaucoup diminué, les gens sont moins inquiets qu'à la fin de l'année 2011", déclarait Eric Lombard, PDG de BNP Paribas Cardif, lors de la présentation des résultats de la compagnie.
Une attitude que confirmait Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet Facts & Figures, le mois dernier : "Après une panique à l'automne sur la restructuration des dettes souveraines, l'assurance vie a quand même rassuré en servant un taux moyen de 3%. S'il n'est pas exceptionnel, il montre que le choc a pu être absorbé par les compagnies".

Une inversion de tendance amorcée en janvier

En janvier déjà, un mouvement de redressement s'était amorcé, avec la baisse des retraits mais aussi avec une hausse des versements, qui avaient augmenté de 22.7% par rapport à décembre. Ce qui avait porté la collecte nette du premier mois de l'année à -1.1 milliard d'euros, contre -3.8 milliards d'euros en décembre.
Par ailleurs, l'assurance vie repasse dans le vert alors que, dans le même temps, la collecte sur le livret A atteint des sommets. Ainsi, ce placement a généré 1.93 milliard d'euros de dépôts en février. "Il y a eu une moindre attractivité de l'immobilier défiscalisé, ce qui a contribué à revaloriser l'épargne financière", explique Cyrille Chartier-Kastler.

 

 

 Source: FFSA / GEMA

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2012 à 8:42 :
les banques et assurances rient de nous 3 /100 intérêts
a écrit le 23/03/2012 à 18:34 :
Le problème c'est la rentabilité qui joue du yoyo. En fait, une belle arnaque.
a écrit le 23/03/2012 à 17:04 :
L'assurance vie serait elle bien utile, si la solidarité n'avait pas été neutralisé injustement au profit de certain, par ceux qui en ont la charge?
Réponse de le 24/03/2012 à 7:28 :
Tout cela est obscure !?!?
Assurance vie, solidarité !?!?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :