CNP Assurances désensibilise son bilan, mais souffre encore en épargne

L'assureur a diminué son exposition aux actions et à la dette souveraine au premier trimestre. Mais son activité d'assurance vie en France est en situation de décollecte nette de 300 millions d'euros à fin mars.
Copyright AFP
Copyright AFP

Gilles Benoist, son directeur général, l'avait annoncé lors des résultats annuels : "Compte tenu des menaces qui pesaient sur CNP, nous avons entamé une opération de désensibilisation du bilan à certains risques financiers". Il avait alors déclaré vouloir ramener sa poche actions à un peu plus de 7% à terme.

Cessions d'actifs risqués

La machine s'est effectivement enclenchée : alors que les actions représentaient 9.3% du total des actifs à fin décembre 2011, elles atteignaient 8.6% en l'espace de trois mois. "Les meilleures conditions de marché sur le premier trimestre nous ont permis d'enregistrer une hausse de notre bénéfice, tout en poursuivant activement notre stratégie de cession d'actifs risqués", explique Gilles Benoist dans un communiqué.
A l'instar de Groupama et selon différents analystes, CNP Assurances aurait aussi engagé un processus de couverture de son portefeuille actions à la fin de l'année dernière, une information que l'assureur ne commente pas. CNP est, avec l'assureur vert, l'une des compagnies les plus exposées en actions, sachant que l'exposition aux actions des assureurs tourne en moyenne plutôt autour de 5%.

Rachat de portefeuilles de prêts auprès des banques

Son exposition aux dettes souveraines européennes a également diminué de 11% par rapport à fin 2011. L'assureur précise que la dépréciation des titres grecs n'a eu aucun impact sur ses comptes trimestriels, étant donnée les provisions qu'il avait passées par ailleurs et qu'il "a recentré ses investissements sur les obligations françaises". CNP a en revanche diminué son exposition à l'Italie et à l'Espagne, mais aussi à l'Allemagne, à la Finlande, au Luxembourg, à la Slovénie ou encore au Canada.

La compagnie est également en train de négocier avec des banques le rachat de portefeuilles de prêts, "mais on se méfie du risque de titrisation" a indiqué Antoine Lissowski, son directeur général adjoint à l'AFP, qui précise : "Nous avons des ressources à long terme et les banques ont des problèmes de financement à long terme".

300 millions d'euros de décollecte

Pour autant, son activité d'épargne est toujours en berne. En France, CNP Assurances affiche une décollecte nette (les retraits n'ont pas compensé les versements) de 300 millions d'euros en cumul sur les trois premiers mois. Au niveau du groupe, elle s'élève à 200 millions d'euros. Ses deux grands partenaires en France, La Banque Postale et les Caisses d'Epargne, contribuent à ce résultat de manière inégale. Si La Banque Postale affiche un chiffre d'affaires en progression de 9.6%, celui des Caisses d'Epargne chute de 29%. CNP explique qu'une campagne commerciale sera lancée dans les réseaux de l'Ecureuil au second trimestre pour soutenir son activité.

Des résultats conformes aux estimations

Au final, le chiffre d'affaires du groupe se monte à 7 milliards d'euros, en baisse de 12.9%. En France, il atteint 5.8 milliards d'euros, en baisse de 7.9%. La compagnie justifie ces évolutions par un "contexte toujours difficile sur les marchés de l'épargne en Europe" et un "effet de base défavorable" suite à la conclusion d'un contrat de retraite collective de 442 millions d'euros par CNP Europe Life au premier semestre de l'année 2011. Son résultat net est quant à lui en hausse de 1.8%, à 275 millions d'euros.
Selon les analystes de JP Morgan, "les résultats trimestriels de CNP étaient largement conformes à nos estimations, ce qui signifie que le groupe se comporte relativement bien dans un environnement difficile." Avant d'ajouter que "malgré les sorties nettes, dont nous pensons qu'elles devraient se poursuivre sur le reste de l'année, notamment à cause des incertitudes politiques sur la taxation de l'épargne, nous prévoyons une remontée de la collecte d'assurance vie en fin d'année, et c'est d'ailleurs le fil conducteur des profits de CNP". A 15h, le titre affichait une baisse de 3.01% à la Bourse de Paris.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.