Un ex-trader de Goldman Sachs soupçonné d'une fraude à 8 milliards de dollars

Un ancien courtier de la banque d'affaires Goldman Sachs a été arrêté mercredi à New York, accusé d'avoir mis en place un stratagème pour dissimuler quelque 8 milliards de dollars de paris sur des contrats à terme, ont indiqué des représentants de la police fédérale.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Un ancien trader de la banque Godman Sachs soupçonné d'avoir mis en place un stratagème lui permettant de dissimuler quelque 8 milliards de dollars de paris sur des contrats à terme a été arrêté par la police fédérale mercredi à New York. Matthew Marshall Taylor "est aux mains du FBI", la police fédérale américaine, "depuis tôt ce matin", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Goldman Sachs aurait été trompé selon l'organisme de supervision

Le bureau du procureur fédéral de Manhattan a pour sa part indiqué dans une annonce à la presse que Matthew Taylor devait se présenter devant un juge mercredi pour des accusations "ayant trait à un stratagème qui lui a permis d'accumuler et de dissimuler des positions non autorisées s'élevant à 8 milliards de dollars dans un compte de courtage qu'il gérait au sein de Goldman Sachs".

Au mois de novembre, la CFTC, l'organisme de supervision des marchés américains des contrats à terme et dérivés, avait porté plainte contre Matthew Taylor, l'accusant d'avoir trompé son employeur en "occultant intentionnellement (...) la taille énorme (de ses paris), les risques, bénéfices et pertes potentielles associés" aux positions qu'il avait prises sur le marché des dérivés.

Goldman Sachs déjà épinglé pour ne pas avoir surveillé ses traders en 2007

Le 13 décembre 2007, au plus fort de la fraude de Matthew Taylor, il avait "accumulé environ 8,3 milliards de dollars de positions d'achat sur" des contrats à terme adossés à l'indice Standard and Poor's 500, avait alors détaillé la CFTC, l'accusant d'avoir valu à Goldman Sachs une perte de 118,4 millions de dollars. Au mois de décembre, la CFTC avait ordonné à Goldman Sachs de payer 1,5 million de dollars pour ne pas avoir été capable "de superviser correctement ses employés pendant plusieurs mois fin 2007".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 04/04/2013 à 9:30
Signaler
Les Americains se foutent de nous. 1.5 Millions de dollars d'amende... Une position de 8 Milliards de dollars en derivés, il pouvait juste faire sauter le monde...

le 04/04/2013 à 10:18
Signaler
La plupart des dérivés fonctionnent à la marge. Le nominal est notionel, rien de plus. Avec une position de 8,5 milliards, il a perdu 118 millions. C'est loin de faire sauter le monde.

le 04/04/2013 à 13:17
Signaler
Ces derniers temps, il n'y a plus grand chose qui fasse sauter le monde. Vous vous souvenez du Crédit Lyonnais, de l'ampleur du scandale ? C'était 15 milliards d'euros. A présent, la FED imprime 85 milliards par MOIS ! O tempora, o mores et surtout b...

le 20/09/2013 à 22:25
Signaler
Ben c'est public, 85 milliards de dollars par contre, pas d'euros. Et pas une pure "impression", évidemment, juste des rachats d'obligations d'Etat et de "Mortgages" pour 85 milliards de dollars par mois. Montant qui semblait devoir (enfin ?) se r...

à écrit le 04/04/2013 à 8:20
Signaler
La gouvernance dans les banques est un sujet prioritaire. Il faut pouvoir réguler ces institutions, notamment grâce a l'application des accords de Bâle aux États Unis également.

le 04/04/2013 à 8:40
Signaler
Les Etats-Unis ont Dodd-Frank donc ils traineront les pieds encore et encore pour mettre en place Bâle III. En revanche ils se félicitent que Bâle soit automatiquement transposé en directive européenne à chaque évolution (cf SRD 4) ça leur permet de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.