Boursorama : un petit coup de mou en 2013

 |   |  416  mots
Marie Cheval, PDG de Boursorama Copyright Reuters
Marie Cheval, PDG de Boursorama Copyright Reuters (Crédits : DR)
La société de courtage en ligne, Boursorama va voir son résultat brut d'exploitation baisser de 20 à 25% en 2013 (par rapport aux 66,6 millions enregistrés en 2012), selon ses nouvelles prévisions. Une part de cette dégradation tient à des investissements marketing importants, à l'heure où BNP-Paribas lance sa propre banque en ligne

La société de courtage et de banque en ligne Boursorama, filiale de Société Générale, affiche un recul de 17% de son bénéfice net au premier trimestre, à 9 millions d'euros, lié principalement à une dépréciation d'actif au Royaume-Uni."La situation au Royaume-Uni pèse sur notre résultat. On y investit pour mettre à niveau le fonctionnement de notre filiale et nous avons dû déprécier l'actif d'impôts différés", a expliqué à l'AFP sa PDG Marie Cheval.
Plus fondamental, pour l'ensemble de 2013, Boursorama s'attend à une baisse d'environ 20 à 25% de son résultat brut d'exploitation, dans "un contexte économique qui va rester compliqué", selon Marie Cheval.

Désaffection pour le courtage
Boursorama fait face à une réduction de son activité de courtage, en liaison avec la désaffection des Français pour la Bourse. Certes, les choses se sont un peu améliorées au premier trimestre, par rapport aux mois précédents mais la tendance de long terme apparaît négative. Le courtage est en baisse de 17% au premier trimestre, par rapport au premier trimestre 2012. La société compense cette tendance par le développement rapide de son activité de banque de détail. Ainsi, a production de crédits immobiliers a-t-elle augmenté de 58% en 2012, à 473 millions d'euros. Au cours du premier trimestre, cette production a pratiquement doublé (+97%) à 171 millions d'euros, par rapport au premier trimestre 2012. La banque représente désormais les deux tiers de l'activité de Boursorama en France.

Rentabilité amoindrie
Le hic, c'est que cette activité bancaire affiche une rentabilité amoindrie, dans un contexte de taux d'intérêt orientés à la baisse. C'est ce que souligne Marie Cheval, interogée par La Tribune.
« Il y a trois éléments qui expliquent la perspective de baisse du résultat d'exploitation » explique-t-elle. « D'abord un contexte économique marqué par des taux d'intérêt très faibles, ce qui est défavorable à l'ensemble des banques de détail.
Ensuite, nous accélérons les investissements marketing en France, car nous pensons que la clientèle est de plus en plus mûre pour se tourner vers la banque en ligne. L'arrivée de nouveaux acteurs nous pousse bien sûr à nous positionner encore plus fortement.
Enfin, la situation de notre filiale au Royaume Uni contribue aussi à cette baisse du résultat. Un certain nombre de restructurations (informatique, notamment) y sont nécessaires. On en voit la trace dans les comptes du premier trimestre, ce sera le cas sur l'ensemble de 2013. »

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2013 à 18:15 :
client de puis 4 ans....Bourso c'est génial....pas de conseiller incompétent et inutile....des applications informatiques au top pour un usage quotidien, son argent toujours disponible, des virements instantanés....et des frais bancaires nuls pour les opérations classiques et réduits au minimum pour le reste...
Réponse de le 07/05/2013 à 17:03 :
@bienheureux

A priori vous n'êtes pas client ou vous n'avez jamais contacté leur service client.
a écrit le 04/05/2013 à 4:08 :
Je suis allé voir les forums de la filiale anglaise( selftrade) et effectivement, il n'y a pas beaucoup de monde et le peu qui est là se plaint de l'informatique.
a écrit le 04/05/2013 à 1:20 :
Boursorama devrait sortir des assurance-vie à frais de gestion de seulement 0,6 % car il s'est laissé distancé sur ce plan et ne propose sauf erreur qu'un seul contrat. Et dans son compte Bourso O% il devrait éviter les fonds aux montants de souscription dépassant les 500 euros
a écrit le 03/05/2013 à 23:58 :
J'attends juste une réponse à un dossier depuis plus 2 mois. Je pensais la banque en ligne plus réactive.
a écrit le 03/05/2013 à 20:57 :
J'adore cette banque et si une femme en est aux commandes, j'aime encore plus.
Réponse de le 04/05/2013 à 20:09 :
Tiens marre des pauvres, vous n'êtes pas dans une banque de réseau vous donnez dans le bas coût ( un peu low-cost). Au fond ce que free fait dans le mobile, pas de réseau, réduction des coûts....bonne logique le donneur de leçon... Et l'emploi dans les banques société générale maison mère de boursorama va supprimer 700 postes....
Réponse de le 04/05/2013 à 23:01 :
Cà prouve que Boursorama va dans la bonne direction et que la maison-mère est toujours sur un vieux modèle moins efficient.
Réponse de le 05/05/2013 à 14:18 :
Cette banque comme vous dites peut vivre grâce à la puissance et aux produits de sa maison mère uniquement.... Toutes les banques ont une banque en lignes ou la plupart des services en ligne ou e-banque avec horaires étendus.. Les banques savent très bien gérés ce marché. Les règles et contraintes réglementaires font que ces banques en lignes ne peuvent exister que grâce a une grande banque

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :