Frais bancaires : les députés font s'écrouler le double plafond

 |   |  308  mots
Lors de l'examen du projet de réforme bancaire, mercredi soir, les députés sont revenus au plafonnement unique des frais bancaires. Copyright Reuters
Lors de l'examen du projet de réforme bancaire, mercredi soir, les députés sont revenus au plafonnement unique des frais bancaires. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Lors de l'examen du projet de réforme bancaire, mercredi soir, les députés sont revenus au plafonnement unique des frais bancaires pour lequel ils avaient opté en première lecture. Le Sénat, lui, s'était prononcé en faveur d'un double plafonnement, avec un plafond plus bas pour les clients fragiles.

S'il est un point du projet de loi bancaire, examiné cette semaine en deuxième lecture par l'Assemblée nationale, qui fait débat entre les députés et les sénateurs, c'est bien celui du plafonnement des frais bancaires. Mercredi soir, les députés ont détricoté sur le double plafonnement des frais bancaires instauré par le Sénat, afin de rétablir le simple plafond décidé en première lecture par la chambre basse du Parlement.

Pour mémoire, l'Assemblée nationale avait décidé d'étendre à tous les particuliers, et pas seulement aux plus fragiles, le plafonnement des commissions que les banques facturent à leurs clients pour les débits effectués depuis un compte insuffisamment provisionné. Les six plus grandes banques françaises - BNP Paribas, la Société générale, le Crédit agricole, BPCE, le Crédit Mutuel et la Banque Postale - s'étaient alors fendues d'une lettre de protestation au Premier ministre. Il faut dire que, selon les estimations, ces fameuses commissions d'intervention rapportent entre 1,8 milliard et 3 milliards d'euros par an au secteur bancaire.

Un argument auquel l'exécutif avait visiblement été sensible : transmis au Sénat en mars, le projet de réforme bancaire avait été adouci sur ce point par la Chambre haute du Parlement. Les sénateurs décidant d'instaurer un système de double plafonnement, avec un plafond plus bas pour la clientèle fragile, réduisant ainsi le manque à gagner pour les banques. Pas question d'en rester là pour les députés PS, qui ont estimé que cet aménagement apporté par le Sénat vidait le texte de sa substance. Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, a expliqué qu'il pensait que le choix fait au Sénat était "équilibré" mais s'en est toutefois remis à la sagesse de l'Assemblée nationale.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2013 à 14:14 :
Les banques vident les dernières richesses de la France...
Ils font n'importent quoi est sclérose l'économie.

Vive la crise, les lobbies et les pots de vins
Réponse de le 10/06/2013 à 13:53 :
et vive l'orthographe!!!
a écrit le 08/06/2013 à 10:21 :
Pour mieux faire comprendre le problème du plafonnement des frais bancaires , je prendrais volontiers l'image de la banque cathédrale des temps modernes ! N'y célèbre-t-on pas la religion du profit à longueur de journée ? Les prêtres conseillers , les diacres guichetiers,les cloches lobbyistes qui sonnent par exemple sur téléphones portables (un nouveau produit est né allélujah !) pour répandre la bonne nouvelle, ne participent-ils pas à la tonsure des clients au nom de l'argent roi ? Alors plus le plafond est élevé dans ces cathédrales de l'ultra libéralisme ,plus le mécréant client se sent écrasé face à l'immensité de la voûte au-dessus de lui ! Impressionné,assommé par la hauteur des frais il obéira à son banquier en protestant brièvement le temps d'être éconduit avec un large sourire ,une poignée de main, parfois même avec une tape amicale dans le dos !
a écrit le 07/06/2013 à 12:43 :
Avec quoi croyez vous que les employés des banques sont payés? Qu'elles professions exercent les râleurs ? Leurs patrons ne se font ils pas aussi payer ? Tout le monde n est pas fonctionnaire! (Heureusement ...)
a écrit le 07/06/2013 à 12:17 :
Et pendant ce temps là, des frais dans des packages bancaires ne sont pas supprimés. Pour exemple, l'obligation depuis le 01/04/2013 d'interdire les chèques de banque de plus de 10 000 Euros (virement obligatoire) et au 01/01/2015 de plus de 3 000 Euros.
Réponse de le 12/06/2013 à 10:46 :
obligation reservée au notaire ! pour un acte authentique donnant lieu à publicité fonciere !
a écrit le 07/06/2013 à 9:39 :
Les commissions prises sur les comptes débiteurs non autorisés trouvent leur contrepartie par le taux élevé de non remboursement de ces débits .La solution serait la mise en place après etude au cas par cas ,d'autorisations de decouvert et ça existe déjà ...mais alors il faudrait systématiquement refuser les autres .Comment réagiriez vous dans ce cas ?
Réponse de le 07/06/2013 à 11:47 :
+1
C'est bien connu que les banques sont responsables des achats effectués par leurs clients au-delà de leurs ressources disponibles ou du découvert autorisé !!!!!
Pauvre France, c'est toujours la faute des autres.
a écrit le 07/06/2013 à 9:15 :
Ah , ces rapports incestueux des banquiers avec les politiques , surtout de gauche; ils aiment tant l'argent...
Réponse de le 07/06/2013 à 9:31 :
pourquoi vous non? si c'est le cas, je veux bien vous soulager de ce poids !
a écrit le 07/06/2013 à 6:47 :
C'est comme la rémunération de l'argent sur les comptes courants, on en parle depuis des années (ça me semble des siècles), toujours pas de rémunération et inflation des frais, j'ai toujours l'impression que mon argent n'est la que pour subvenir aux énormes primes des dirigeants et traders.
Réponse de le 07/06/2013 à 8:05 :
Les banques demandent a pouvoir remunerer les depots, la contrepartie etant la facturation des services aujourd'hui gratuits attaches a la gestion du compte (chequiers par exemple). Pas sur que ce serait a l'avantage du consommateur qui dispose par ailleurs de comptes d'epargne qui sont d'apparence a vue excepte cette regle archaique bien francaise des dates de valeur pas quinzaine. Ce sont nos gouvernants qui n'ont jamais ose renover le cadre de la relation client banque, l'industrie bancaire beneficiant ou souffrant selon le cas du role tres particulier que jouent les banques et de la sensibilite des consommateurs qui preferent les voir comme un service public plutot qu'un commerce comme un autre quand il s'agit de remunerer leurs services. Beaucoup d'hypocrisie de part et d'autre, le monde de l'argent ne sera de toute facon jamais en paix avec lui-meme.
Réponse de le 07/06/2013 à 9:46 :
les dates de valeur n'ont d'impact que sur les comptes débiteurs en valeur ,ce qui dans les faits est assez rare chez les particuliers .La question ne vaut vraiment que pour des entreprises utilisatrices de découverts .Pour elles la suppression des valeurs imposerait des hausses de taux au regard des taux de provisions nécessaires sur ce type de concours.
a écrit le 06/06/2013 à 22:08 :
Pour les avantages vient a la banque postale et vous verrez si les salariés ont des avantages!!!! Pas de CE, 5 semaines de vacance sans RTT pas comme les autres banques ou ils ont 9 semaines de vacance... Pas d'intéressement a hauteur de 7 a 9000 euros! Mais plus un nombre a 3 chiffre!! C'est pas parce qu on est dans une banque qu'on est plus avantager que chez Airbus ou total même free!!!! Au niveau des frais elle reste toujours la moins chère!!! Et c'est l'avantage du client avant tout! Voilà!
Réponse de le 07/06/2013 à 8:09 :
Burton, ou vous avez vu qu'il y a 9 semaines de conges et que l'interessement est a 7 ou 9000 euros ?? Arretez de raconter des aneries et redescendez sur terre.
Réponse de le 07/06/2013 à 20:24 :
Pas besoin de voir mais juste écouter parler son conseiller dans une banque regionale et nationale... en rigolant... surtout un pote.. je vois pas pourquoi il me raconterait n'importe quoi..
Réponse de le 05/07/2013 à 15:08 :
Pas besoin de voir, mais vous dites au mieux en ommettant des choses aux pires des anneries: "Votre ami" votre ami occupe quel poste??? S il est a l accueil ou conseiller particulier je doute qu il ai autant, sachant que selon l AFB (consultable sur internet) le salaire median du secteur pour ses personnel est a 25KE de RBA et on reste en dessous de 30KE avec l interressement, on est bien loin de vos 9KE.... Apres s il fait de la gestion de patrimoine, du pro ou plus haut encore travaille a la ligne entreprise peut etre....... Ah la la toujours verifier ses sources cher ami!
a écrit le 06/06/2013 à 19:46 :
ferait mieux de faire s'écrouler tous leurs avantages perso....
Réponse de le 07/06/2013 à 9:45 :
les prêts immobiliers à taux préférentiels par exemple (dans la longue liste)
Réponse de le 07/06/2013 à 10:47 :
"les prêts immobiliers à taux préférentiels par exemple (dans la longue liste)"
Eh bien non , il existe certes des avantages pour les employés de banque , comme dans beaucoup d autres boites.
Mais halte au fantasme, nous avons droit a 30 % de reduction conformément a la loi Weil, qui n est pas appliquee partout .
Mes clients ont au final souvent un meilleur taux que le mien , une carte moins chere car negociee, etc....

Réponse de le 07/06/2013 à 10:50 :
Sauf que les avantages sont plafonnés pour les employés de banque, 30% maxi de reduction sur le tarif client !! Eh oui il faut arreter de croire que les employés d'une banque sont des privilégiés !! A choisir je prefere la SNCF avec retraite à 50 ans et voyage gratuit, ou EDF avec electricité gratuite a vie et vacances quasi gratuites!!! Sans compter notre magnifique fonction publique avec emploi garanti à vie meme en cas d'incompetence notoire et retraite calculé sur les 6 derniers mois d'activité... Arretez de parler des banquiers et surtout de confondre trader et employé de banques !! Merci
Réponse de le 07/06/2013 à 12:26 :
Oui les employés de banque ne sont pas à plaindre mais surtout ne sont pas des privilégiés !! Nous sommes un peu les artistes manqués de la Finance...
Réponse de le 19/09/2013 à 12:20 :
La jalousie est un vilain défaut.
L'EDF n'est pas gratuit, les vacances non plus. Tous les métiers ont leurs avantages.Croyez vous que le boucher va acheter sa viande pour sa consommation personnelle chez son confrere, le macon fait construire un mur par une entreprise, l'ouvrier de chez renault ou autre marque qui revend sa voiture fréquemment, Arrêtez de monter les FRANCAIS les uns contre les autres. Et si vous pensez que les banquiers n'ont que des avantages, pourquoi n'entrez vous pas dans la banque?
a écrit le 06/06/2013 à 19:19 :
"Il faut dire que, selon les estimations, ces fameuses commissions d'intervention rapportent entre 1,8 milliard et 3 milliards d'euros par an au secteur bancaire." Et ces interventions elles coûtent combien aux banques? Sinon on pourrait revenir au système antérieur à celui de la généralisation des comptes bancaires : t'a pas d'argent sur toi, tu peux pas payer.
a écrit le 06/06/2013 à 19:15 :
Le lobby bancaire fera-t-il plier nos députés?
A nouveau on constate qu'une des priorités de notre démocratie reste la lutte pour la transparence de l'action des lobbys,...
Réponse de le 10/06/2013 à 14:46 :
C'est scandaleux de faire payer le pauvre client pour son découvert mais prendre 50% de marge sur n'importe quel bien commercial ne l'est pas moins mais cela ne choque personne.
Téléphone portable, Vêtements...
Comparez les bénéfices des banques à ceux d'un H & M, Apple..., leur marge nette est bien supérieure.
Prendre de l'argent sur l'argent est très mal vu dans notre société, alors que c'est un service comme un autre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :