Standard & Poor's, Moody's et Fitch visés par une enquête en Italie

La Cour des comptes italienne a ouvert une enquête visant les trois principales agences de notations mondiales, Standard & Poor's, Fitch et Moody's. L'Italie estime son préjudice à plus de 117 milliards d'euros après une dégradation "injustifiée".

2 mn

Selon la justice italienne, les agences de notation auraient coûté 117 milliards d'euros au pays. (Reuters/Alessandro Bianchi)
Selon la justice italienne, les agences de notation auraient coûté 117 milliards d'euros au pays. (Reuters/Alessandro Bianchi) (Crédits : reuters.com)

Des accusations "sans fondement". Standard & Poor's et Moody's ont dénoncé mercredi la décision de la Cour des comptes italienne (Corte dei Conti) d'ouvrir une enquête sur leurs notation.

Selon Raffaele De Dominicis, procureur de la région du Latium, les trois grandes agences sont en effet visées par une enquête au sujet des réductions de la note de la dette souveraine italienne en 2011 et en 2012.

117 milliards d'euros de préjudice

La Cour des comptes estime que les déclassements effectués par Standard & Poor's, Moody's et Fitch Investor Service, intervenus au pire moment de la crise de la dette de la zone euro, sont injustifiés et ont coûté à l'Etat italien plus de 117 milliards d'euros.

Raffaele De Dominicis, interrogé par l'agence Reuters, a ajouté que les "Big Three" avaient deux mois pour répondre au courrier de la Cour, au terme desquels le parquet disposerait de quatre mois pour étudier la suite des opérations.

Commentaires acerbes

En juillet 2012, l'abaissement de la note de l'Italie par Moody's, de A3 à Baa2 (deux échelons au-dessus de la catégorie spéculative) avait suscité des commentaires acerbes en Italie. Plusieurs analystes avaient notamment remis en cause la capacité d'analyse de l'agence de notation.

Dans un commentaire de marché le chef économiste d'UniCredit, un des principaux groupes bancaires italiens, avait ainsi dénoncé le manque de capacité d'analyse de Moody's :

Cela pose un véritable problème lorsque les opinions de trois petits groupes auto-désignés, disposant de budgets de recherche très limités, ont une influence significative sur l'allocation de l'épargne. Je suis sûr que Moody's fait tout ce qu'elle peut mais c'est de la folie que l'épargne des gens soit allouée sur la base d'un tel niveau d'analyse.

En novembre de la même année, la justice italienne avait également demandé le renvoi en justice de dirigeants de Standard & Poor's et Fitch, pour, selon le parquet de Trani (sud de l'Italie), des "manipulations de marché".

Plainte d'associations de consommateurs

Le parquet de Trani avait déjà ouvert fin 2010 une enquête pour manipulation de marché à la suite d'une plainte déposée par des associations de consommateurs contre un rapport de Moody's, datant de mai 2010. Ce document avait eu un effet négatif sur les cours de Bourse des banques italiennes.

L'affaire avait été classée sans suite car l'enquête n'avait pas permis de conclure à "l'intention des auteurs" de ce rapport de "fournir aux marchés financiers des informations tendancieuses et pouvant provoquer une manipulation des marchés".

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 06/02/2014 à 17:17
Signaler
Comment des organismes aussi parfaits, intègres, efficaces et utiles que les agences de notation peuvent-ils être atteints par des institutions aussi désuètes qu'une cour des comptes. Le monde marcherait-il sur la tête ?

à écrit le 06/02/2014 à 1:05
Signaler
Entre les dettes souveraines ,le tonneau des Danaïdes grec où les banques et spéculateurs s'enrichissent sur un malade ,il est grand temps que les états réaffirment leur souveraineté . Il ne manque plus que des hommes politiques pour défendre les int...

à écrit le 05/02/2014 à 19:34
Signaler
Une agence Européenne ...pourquoi pas ? ; Us et Uk triple C.

à écrit le 05/02/2014 à 18:47
Signaler
La France doit faire de même avec des agences qui ne sont ni autonomes, ni indépendantes, de plus elles devraient être en territoire neutre. Rien en configuration ne leur permet de juger des pays quel qu'il soit. La France et tout les pays qui ont eu...

à écrit le 05/02/2014 à 18:21
Signaler
Bravo , on se demande pourquoi d'autres états dont la France n'ont pas déjà fait la même chose. Le pouvoir de nuisance de ces agences est exorbitant et parfaitement scandaleux.

à écrit le 05/02/2014 à 17:03
Signaler
on peut essayer de casser le thermometre mais la fievre sera toujours là

le 05/02/2014 à 18:15
Signaler
L'idéologie vous empêche de voir que le thermomètre est truqué. D'ailleurs comment se fait-il que ces thermomètres n'aient pas vu venir la crise? Comment se fait-il que ces mêmes thermomètre accordait des AAA aux fonds gorgés de subprime?Et on peut à...

le 06/02/2014 à 1:10
Signaler
Oui avec des banques qui tiennent la flamme sous le thermomètre Il est évident que les standards & poors et consors avaient bien anticipés la crise de 2008 et le reste. Maintenant ils se permettent de noter un pays sachant qu'ils sont payés Par les...

le 06/02/2014 à 16:00
Signaler
On peut se demander pourquoi la dette de la GB est classée mieux qu'en France, alors que la dette publique y est équivalente à celle de la France, que le déficit annuele y est supérieur malgré le pétrole, et que la dette privée y est beaucoup plus im...

à écrit le 05/02/2014 à 16:35
Signaler
Tu parles que les "agences", ça va leur en toucher une sans faire bouger l'autre...

à écrit le 05/02/2014 à 16:09
Signaler
Il est vrai que dégrader un état qui a un excédent primaire, c'est un peu étrange, le dégrader revient à essayer de le couler en augmentant son service de la dette.

à écrit le 05/02/2014 à 15:56
Signaler
Enfin un État qui a les c.......s de s'attaquer à ces agences. Forza italia !!!!!!

le 05/02/2014 à 16:36
Signaler
Oui! Vive 5 étoiles... Après berlu, ce sera parfait.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.