Les régulations chinoises font plonger le bitcoin sous les 30.000 dollars

Alors qu'en plein pendant la crise Covid, elle avait pris près de 800%, entre début 2021 et la mi-avril, une nouvelle phase moins expansionniste pourrait s'ouvrir pour la doyenne des cryptomonnaies. Métronome de la production, la Chine met la pression sur le bitcoin qui va potentiellement être contraint de trouver de nouvelles bases arrières.

4 mn

Le bitcoin est passé ce 22 juin sous le seuil des 30.000 dollars l'unité pour la première fois depuis cinq mois.
Le bitcoin est passé ce 22 juin sous le seuil des 30.000 dollars l'unité pour la première fois depuis cinq mois. (Crédits : Lubomir Kotrha)

Est-ce le début de la fin de la croissance durable et inébranlable du cours du bitcoin, cette cryptomonnaie décentralisée créée en 2009 en réponse à la la crise financière un an plus tôt ? Au lendemain des informations selon lesquelles, la Chine, premier producteur de bitcoins et autres "alt coin" (alternative coin), grâce à des fermes de "minage" utilisant une source d'énergie à bas coût (charbon essentiellement) pour mettre les ordinateurs en réseau, la star des crypto-actifs poursuivait sa chute mardi. En début de journée à l'heure américaine, elle passait sous le seuil des 30.000 dollars l'unité. Une limite qu'elle n'avait plus touché ces cinq derniers mois.

Vers 8H30 à New York (14H30 à Paris), le bitcoin s'échangeait pour 29.854 dollars (-8,31%). Tandis qu'il est difficile d'identifier les détenteurs de cryptomonnaies, 80,7% des spéculateurs américains avaient accordé leur faveur au bitcoin en mars 2021, selon une enquête de TradingPlatforms.com. Aussi, si le bitcoin est secoué par l'annonce de la Chine de la veille, toutes les cryptomonnaies ne viraient pas au rouge ces dernières vingt-quatre heures. Mais la tendance sur sept jours est bel et bien à la baisse, montre le site coinmarketcap.com ce mardi.

La très volatile cryptomonnaie reste en hausse de 2,2% depuis le début de l'année mais elle plonge de 54% par rapport à son plus haut historique. Surtout, dans son historique récent, le seuil des 30.000 dollars semble indiquer un pallier déterminant pour une tendance durable.

Vers une baisse durable à la reprise de l'économie post Covid ?

Jusqu'ici, tantôt dénoncé par les autorités centrales pour sa consommation d'énergie ou ses risques de blanchiments, tantôt porté par des acteurs institutionnels de la gestion d'actifs, cet or numérique avait maintenu bon gré mal gré des niveaux solides, en pleine crise du Covid-19. En parallèle des politiques monétaires dites "d'helicopter money" pour financer les plans de relance, le bitcoin avait vu son cours presque quadruplé pendant l'année 2020, passant de 7.900 euros à plus de 30.000 dollars début 2021. Un seuil que la monnaie avait alors franchi pour atteindre un record de près de 64.870 dollars à la mi-avril.

Face à cette expansion, rémunérant toujours mieux ses "mineurs", les fabricants de cryptomonnaies, autant que de nouveaux investisseurs dont les profits sont plus difficilement traçables, la Chine est passée des menaces à la mise à exécution. En fermant des fermes de minage, selon plusieurs producteurs locaux, l'objectif est en effet de garder le contrôle sur son système monétaire.

Ainsi, après que la nouvelle des fermetures se soit répandue, le bitcoin a perdu plus de 11% dans la journée de lundi. Dans cette nouvelle économie des cryptomonnaies, qui repose en grande partie sur les ordinateurs des provinces chinoises (du Sichuan et du Xiang) qui réaliseraient 65% du minage mondial des bitcoins échangés sur la blockchain selon une étude de Cambridge, l'absence de la Chine dans son circuit pourrait marquer un coup d'arrêt à son expansion.

En 2021, la capitalisation de cet actif numérique avait même dépassé le trillion de dollar. Sa technologie avait aussi emmené les milliers d'autres cryptomonnaies développées sur les systèmes décentralisés de la blockchain. Mi-mai, le marché des cryptomonnaies avait gonflé jusqu'à atteindre près de 2.500 milliards de dollars. Pour la première fois, un Etat, celui du Salvador, avait même décidé d'en faire une monnaie légale pour les transferts et les paiements d'une population faiblement bancarisée.

Made with Flourish

Lire aussi 3 mnNouveau coup de canon de la Chine qui veut « sévir » sur la production et le trading de bitcoin

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.