La Chine ferme progressivement les activités de minage, le Bitcoin peut-il résister ?

Selon plusieurs sources, l'Empire du Milieu a ordonné la fermeture des entreprises du secteur des cryptomonnaies installées dans plusieurs provinces. Alors que les échanges et la production mondiale reposent principalement sur les capacités énergétiques du pays, le cours du bitcoin pourrait bien avoir des difficultés à remonter la pente.

4 mn

Ces derniers mois, plusieurs provinces ont ordonné la fermeture des entreprises du secteur installées sur leur territoire.
Ces derniers mois, plusieurs provinces ont ordonné la fermeture des entreprises du secteur installées sur leur territoire. (Crédits : Dado Ruvic)

Le minage, ces calculs informatiques des ordinateurs en réseau, qui permet de fabriquer les cryptomonnaies, est-il menacé ? La Chine, pays qui réaliserait 65% des opérations de minage selon une carte établie par l'Université de Cambridge, vient en tout cas d'y apporter un sérieux coup de frein. Après une première interdiction donnée aux banques chinoises de vendre tout service lié à ces actifs développés sur le système décentralisé de la blockchain, parmi lesquels la star bitcoin, le gouvernement chinois vient de bannir le minage dans le Sichuan, une région-clé du sud-ouest du pays.

La première mise en garde sur les banques avait fait passer mi-mai la doyenne des cryptomonnaies sous les 40.000 dollars. Un seuil qu'elle a quitté le 15 juin, dans la foulée de ces annonces, sans jamais le retrouver. Ce lundi, le bitcoin était en recul de plus de 8,91%, s'échangeant à 32.070 dollars l'unité.

Une chute depuis plusieurs semaines, à tempérer encore toutefois avec la relative solidité de sa valeur aux yeux des investisseurs, depuis sa création en 2009. Entre début 2021 et son pic, atteint à la mi-avril à 64.870 dollars, le cours du bitcoin a gagné près de 800%. Depuis deux mois, la cryptomonnaie a donc perdu plus de 50%. La Chine va-t-elle ainsi mettre un coup d'arrêt à la tendance haussière de cet actif distribué via la blockchain ?

Made with Flourish

Car sans minage, une activité qui permet au propriétaire des ordinateurs d'être rémunérés pour la "preuve de travail" apportée et fortement consommatrice en énergie (charbon, hydroélectrique, renouvelables), cette nouvelle valeur d'échanges prend du plomb dans l'aile, mettant même en péril sa pérennité sans l'Eldorado chinois. A date, 80% des échanges mondiaux de cryptomonnaies proviennent d'ordinateurs basés en Chine.

Le Sichuan, deuxième province productrice de cryptomonnaies

Mais ces derniers mois plusieurs provinces ont ordonné la fermeture des entreprises du secteur installées sur leur territoire.

Le Sichuan est la deuxième province productrice de cryptomonnaies après le Xinjiang (nord-ouest) mais elle concentre, selon le quotidien officiel Global Times, 90% des capacités de mining de bitcoin du pays, qui en est le premier producteur mondial.

L'interdiction dans la province a entraîné la fermeture de 26 entreprises la semaine dernière, une information non confirmée par les autorités mais largement relayée sur les réseaux sociaux chinois et confirmée par d'anciens producteurs de cryptomonnaies.

Selon ces sources, les fournisseurs d'énergie ont reçu ordre de cesser de fournir de l'électricité à ces entreprises avant dimanche, alors que les autorités locales ont été incitées à chercher et fermer les entreprises concernées.

Dimanche soir, la fourniture d'énergie à destination de ces entreprises était totalement stoppée, selon les médias chinois, une information en tête des tendances sur les réseaux sociaux du pays.

La perturbation de l'ordre économique et financier

Lundi, la Banque centrale chinoise a précisé avoir récemment averti les banques et organismes de paiement sur les risques que représentaient la fourniture de services en lien avec les monnaies virtuelles.

Selon la Banque du Peuple, ces activités viennent "perturber l'ordre économique et financier normal et accroître le risque de transferts transfrontaliers illégaux d'actifs", demandant aux banques d'y mettre fin.

Cette opération intervient alors que la Chine tente de réduire l'importance prise par les cryptomonnaies dans le pays, tant pour des raisons environnementales qu'économiques, du fait de la spéculation entourant ces actifs, ou sociétaux.

Pour justifier l'interdiction, la Chine avance aussi ses objectifs climatiques : selon une récente étude publiée dans Nature, cette industrie pourrait produire l'équivalent des émissions carbone de l'Italie ou de l'Arabie Saoudite d'ici 2024 sans action des autorités.

Ces derniers mois, les entreprises de mining de Mongolie Inférieur et du Qinghai, régions peu peuplées mais riches en charbon et énergie hydroélectrique, ont dû fermer leurs portes, les habitants étant encouragés à signaler les activités illégales dans ce domaine.

(Avec AFP)

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 22/06/2021 à 3:10
Signaler
Depuis plusieurs mois cette pretendue monnaie etait dans une bulle. Les possesseurs vont se retrouver a poil sous peu. Vendez maintenant. Demain sera trop tard.

le 24/06/2021 à 2:34
Signaler
Sauf que les possesseurs en on pour certains depuis avant 2014 (comme moi) donc on est pas prêt d'être à poil jacky, faut juste savoir investir au lieu de croire aux rêves.

à écrit le 21/06/2021 à 21:50
Signaler
Je ne crois pas que le peuple choisisse grand chose avec les Cryptos. Néanmoins les chinois font le job, peut-être pour les mauvaises raisons mais tout de même, c'est franchement devenu n'importe quoi, à croire que pas mal d'investisseurs, spéculate...

à écrit le 21/06/2021 à 20:38
Signaler
Quel intérêt aurait la chine dans la crypto monnaie? il a les dettes des autres pays du coup cela n'a aucun intérêt?!!! Vaut mieux tenir une bonne dette, que d'avoir du virtuel qui peut dépendre de propos d'autres? c'est logique finalement!! d'aut...

à écrit le 21/06/2021 à 16:41
Signaler
Ah bon ?! Ils n'ont plus de charbon et de terres rares pour fermer leurs mines ?😂😉

à écrit le 21/06/2021 à 16:30
Signaler
Les chinois sont logiques et donnent une leçon de cohérence que les soi-disantes démocraties feraient bien d'imiter.. Une dictature ne fait pas que des âneries...sujet à méditer

le 21/06/2021 à 18:34
Signaler
justement, vous remarquerez que toutes les dictatures n'aiment pas les techno block chain car par leur nature, la transparence est de mise et avec les cryptos vient le vent de la finance décentralisée, et donc la perte de controle des banques... aux ...

à écrit le 21/06/2021 à 16:09
Signaler
Avec 300% d'endettement la Chine est pieds et poings liés avec la finance internationale canal historique a qui on permet absolument tout, pollutions, crimes et-c... bien enraciné depuis toujours, il est logique que devenue bon petit soldat de la fin...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.