Lyf Pay rachète l'appli Neos de scan & go en magasin

 |   |  418  mots
L'appli de shopping mobile Neos est utilisable dans plusieurs points de vente des enseignes Carrefour, Bio c’ Bon, Sephora, La Grande Epicerie.
L'appli de shopping mobile Neos est utilisable dans plusieurs points de vente des enseignes Carrefour, Bio c’ Bon, Sephora, La Grande Epicerie. (Crédits : Neos)
L'application de paiement et fidélisation Lyf Pay, contrôlée par Crédit Mutuel et BNP Paribas, annonce, ce jeudi 27 juin, l'acquisition de la startup Neos qui a conçu une solution de scan des produits et règlement des achats depuis son smartphone, lancée dans des magasins Carrefour et Bio C'Bon.

A l'heure où le paysage du paiement voit débarquer de plus en plus de mastodontes, d'Apple Pay à Apple Card bientôt et dans quelques mois Facebook avec son portefeuille électronique Calibra, l'application française Lyf Pay enrichit son spectre de fonctionnalités pour devenir une solution tout-en-un. Issue de la fusion des applications Fivory et Wa!, cette co-entreprise, détenue par BNP Paribas et Crédit Mutuel (Alliance Fédérale, ex-CM11-CIC), à 44% du capital chacun, aux côtés d'Auchan et Casino,  a annoncé ce jeudi 27 juin l'acquisition de la startup Neos (pour "New Experiences of Shopping").

Cette application de "shopping libéré", fondée par trois polytechniciens dont le fils de Bernard Arnault, Frédéric Arnault, propose de scanner les produits et de les régler directement depuis son smartphone en magasin pour éviter les files d'attente à la caisse, en montrant son reçu en sortant. Elle intègre aussi les cartes de fidélité et coupons de réductions. Neos se targue d'être « la seule solution de scan & go multi-enseignes »: elle est utilisable dans plusieurs magasins Carrefour City et Bio c' Bon, mais aussi Sephora et La Grande Epicerie (groupe LVMH). De grands groupes de distribution ont déployé leur propre solution d'encaissement mobile scan & go comme Monop' easy chez Monoprix (groupe Casino). Lidl teste aussi une appli Shop and go qui nécessite de passer en caisse tout de même.

Appli de paiement multi-services

L'objectif de ces solutions scan & go est à la fois d'améliorer la satisfaction du côté des clients et des commerçants qui peuvent accélérer le passage en caisse, éviter de perdre des ventes, voire augmenter le panier moyen des clients.

L'application Lyf Pay, qui revendique plus de 2 millions de téléchargement et se présente comme « la première application multi-services de paiement mobile en France », permet le paiement, en magasins et entre amis, l'intégration des cartes de fidélité, des cagnottes gratuites, et ajoutera le service Neos d'ici à la fin de l'année. Elle propose une solution "cashless" pour les festivals et va lancer le paiement à table prochainement.

« L'intégration de Neos permet de renforcer le positionnement de Lyf Pay comme la référence du paiement mobile au cœur des nouveaux parcours d'achat et d'accélérer son déploiement en tant que partenaire privilégié du monde du commerce », fait valoir Christophe Dolique, le directeur général de Lyf Pay, dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2019 à 18:28 :
"Lyf Pay rachète l'appli Neos de scan & go "

Ah d'accord ! on parle bien d'entreprises de françois françois là ???
Ca va pas mieux d'puis les années 60 et la domination anglo-saxonne par la culture musicale, c'est peut être pour ça que Macron déclare qu'il n'y a pas de culture françoise, on chante en anglais, on parle économie en anglais, les sciences et techniques sont développées (les concepts, la nomenclatura) en anglais... Toutes les digues ont sautées, sans sursaut il faudra remettre les clés de la nation comme jadis on le faisait des villes au vainqueur ricain...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :