Prêt participatif : October s’associe à Western Union pour séduire plus de PME

 |  | 625 mots
Lecture 3 min.
La plateforme de prêts participatifs October entend collecter entre 150 et 200 millions d'euros en 2019, contre 113 millions en 2018, soit un doublement de son activité si la fourchette haute des prévisions est atteinte.
La plateforme de prêts participatifs October entend collecter entre 150 et 200 millions d'euros en 2019, contre 113 millions en 2018, soit un doublement de son activité si la fourchette haute des prévisions est atteinte. (Crédits : October)
La plateforme de prêts participatifs aux PME a noué un partenariat en France et en Italie avec la branche BtoB de Western Union. Ce département, qui propose déjà des services de paiement internationaux et de gestion du risque de change à ses entreprises clientes, les redirigera vers October pour leurs besoins de financement.

Les particuliers connaissent Western Union pour ses services (assez coûteux et peu transparents) de transferts d'argent à l'international. Le géant américain aux 5,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires a aussi développé une activité B2B, moins connue du grand public, à travers laquelle il propose des services de paiement à l'international et de gestion du risque de change pour les entreprises. C'est avec cette branche, baptisée Western Union Business Solutions, que October (ex-Lendix), le spécialiste français du prêt participatif aux PME, vient de nouer un partenariat.

Un marché commun

« Avec October, nous partageons un segment commun. Parmi nos clients, le marché des PME et ETI est celui qui connaît la plus forte croissance. Nous visons essentiellement les entreprises qui réalisent entre 3 et 400 millions d'euros de chiffre d'affaires », indique Marc-Elie Caspar, directeur France & Benelux de Western Union Business Solutions. « Tous les deux, nous avons dressé le même constat : dans une période de climat économique relativement instable, les PME et ETI attendent de la simplicité, de la réactivité et de la visibilité. Nous joignons nos forces pour leur apporter ces éléments », poursuit-il.

Dans un communiqué de presse commun, les deux entreprises expliquent que grâce à cette collaboration « les clients de Western Union Business Solutions auront un accès direct aux offres de crédit proposées par October ».

Fondée en 2014, October propose aux PME de financer leurs projets auprès d'investisseurs particuliers et institutionnels à travers sa plateforme en ligne. Les taux d'intérêt y sont plus élevés qu'un prêt bancaire classique, mais en échange, la PME peut bénéficier de délais de réponse très courts et de contraintes allégées. Elle n'est notamment pas obligée de gager des actifs.

Partenariat en France et en Italie

La mise en relation s'effectuera via les chargés de clientèle de Western Union Business Solutions, qui réorienteront leurs entreprises clientes vers October selon leurs besoins. « Nos commerciaux forment actuellement une équipe de commerciaux chez Western Union », précise-t-on chez October. De son côté, la plateforme de prêts participatifs s'engage à renvoyer vers Western Union des entreprises déjà financées sur sa plateforme (ou en cours de financement) qui ont des besoins d'accompagnement sur leurs paiements à l'international et de sécurisation de leur marge en devises étrangères. Des événements à destination des PME seront conjointement organisés par les deux parties pour présenter leurs offres respectives.

Le partenariat est effectif en France et en Italie, et devrait s'étendre à d'autres pays européens à l'avenir. La plateforme October est également active aux Pays-Bas et en Espagne et prévoit de s'implanter en Allemagne d'ici à la fin de l'année.

150 à 200 millions d'euros visés par October

Western Union Business Solutions revendique 50.000 entreprises clientes dans le monde, dont 2.000 en France. Une grande majorité d'entre elles aurait des besoins de financement, assure-t-on chez Western Union. De son côté, October assure ne pas avoir encore quantifié ce potentiel volume entrant. Mais, dans un modèle économique qui repose sur le volume (October se rémunère en prélevant une commission sur chaque financement), cette source de potentielles nouvelles PME à financer est non négligeable pour la plateforme. Elle entend collecter entre 150 et 200 millions d'euros en 2019, contre 113 millions en 2018, soit un doublement de son activité si la fourchette haute des prévisions est atteinte.

En quête de nouvelles opportunités de croissance, October a précédemment noué des partenariats avec la Matmut (par ailleurs actionnaire historique de l'entreprise) et Crédit Mutuel Arkéa, « toujours dans l'idée de proposer à leurs clients une offre de financement complémentaire », précise la plateforme de prêts participatifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2019 à 16:10 :
A force de capter des sommes importantes, ces financiers asservissent les entreprises avec le mot participatif qui leur permet de savoir ce qui se passe dans celles qui tombent dans le panneau !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :