QE : la BCE arrêtera ses achats de dettes fin décembre

 |   |  251  mots
Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne.
Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne. (Crédits : Kai Pfaffenbach)
La Banque centrale européenne va diminuer de 30 milliards à 15 milliards d'euros par mois son programme d'achats d'actifs. Elle prévoit de cesser sa politique monétaire accommodante fin décembre.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé, ce jeudi 14 juin, qu'elle arrêterait à la fin de l'année d'acheter des obligations sur les marchés financiers et qu'elle ne relèverait pas ses taux directeurs avant la fin de l'été 2019. Les achats de dette réalisés dans le cadre du programme d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing" QE) lancé en 2015, d'un montant global de 2.550 milliards d'euros, seront ramenés de 30 milliards par mois à 15 milliards entre octobre et décembre, puis cesseront définitivement, a précisé l'institution à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

"Lors de la réunion qui s'est tenue ce jour à Riga, le conseil des gouverneurs de la BCE a minutieusement examiné les progrès réalisés vers un ajustement durable de la trajectoire d'inflation, en tenant compte notamment des dernières projections macroéconomiques établies par les services de l'Eurosystème ainsi que des mesures des tensions sur les prix et les salaires, et des incertitudes entourant les perspectives d'inflation", explique la BCE dans un communiqué.

Le conseil des gouverneurs prévoit de maintenir ses taux d'intérêt à leur niveau actuel au moins jusqu'à la fin de l'été 2019 et "aussi longtemps que nécessaire" pour assurer que l'évolution de l'inflation reste conforme à son objectif. Le taux de refinancement, principal instrument de la politique monétaire, reste fixé à zéro, le taux de la facilité de dépôt à -0,4% et celui de la facilité de prêt marginal à 0,25%.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2018 à 21:28 :
CONFUSION BABYLONNIENNE DES NEOLIBERAUX ET FIN DES MARCHES

Depuis que l'économie mondiale s'est financiarisée et concentrée entre les mains de 0,01% de la population mondiale constituée de prêtres des ténèbres, l'on assiste à une régression généralisée de la pensée économique et politique dans le monde.
Cette régression se caractérise aisément: plus un seul adulte ne comprend les faits et la logique élémentaire que saisit un enfant de l'école primaire.

Prenons les fameux "quantitative easing" des grandes banques centrales du monde.
Même un gamin sait qu'un chef d'entreprise investit quand il a en face de lui une demande potentielle solvable. OUI solvable et notons bien ce mot: S O L V A B L E
Oui c'est la solvabilité et non la liquidité qui relance l'économie.
Et d'où vient donc la solvabilité des citoyens et des entreprises? Elle vient simplement de la répartition équitable des revenus générés par les cycles microéconomiques et macroéconomiques précédents.
Et si une féodalité confisque pour elle seule les revenus comme c'est le cas actuellement dans le monde? La réponse est immédiate; il n'y aura plus de solvabilité dans l'économie et la crise s'établira de façon structurelle jusqu'à ce que le véritable problème de la répartition des revenus soit attaqué et résolut. Le comité de douze sacrificateurs des ténèbres qui s'assied autour de la table pour décider de la politique monétaire de la FED par exemple préfère nier le vrai problème; celui de la solvabilité, pour étouffer l'économie mondiale d'une liquidité parfaitement stérile en ce qui concerne la question de la relance économique (pour ne pas parler du développement économique).
Cette vraie fausse monnaie va finir par ruiner l'économie mondiale alors qu'il eut suffit de s'attaquer au vrai problème: la solvabilité des citoyens et des entreprises qui ne peut provenir que d'une répartition équitable des revenus.

En fait les idéologues néolibéraux et les idéologues néo marxistes qui forment le cœur de la conspiration antichrist mondiale contre DIEU et qui tous rêvent vainement d’un gouvernement mondial de Lucifer sur terre détestent les marchés et les prix du marché.

Pour comprendre ceci, prenons votre vielle maison brinquebalante du schlewig- holstein que vous achetâtes il y a vingt ans. Aujourd'hui elle ne vaut plus rien parce que personne ne voudrait vous l'acheter. En clair il n'y a pas de marché pour votre maison brinquebalante et sa valeur est de zéro. Vous avez passé l'opération en "pertes et profits". En fait votre vielle maison brinquebalante viendrait même à valoir un chiffre négatif si les taxes y afférentes augmentaient, en sorte que vous seriez même prêts à me verser une somme d'argent pour devenir propriétaire de votre brinquebalante maison située dans le schlewig-holstein!

Nous voici donc dans une économie mondiale où 0, 01% de la population monopolise richesses et revenus. Comme conséquence, nous nous retrouvons avec 99, 99% de la population mondiale paupérisée. Et comme la magie n'existe point en économie, la paupérisation des 99, 99% se retrouve automatique dans les comptes publics des Etats du monde dont les chiffres de dettes publiques et de déficits publics expriment la faillite collective des citoyens c'est-à-dire la faillite des Etats. Et au lieu de laisser les marchés (ou plus exactement l'absence des marchés) octroyer la valeur zéro aux titres de dettes publiques sur lesquels la féodalité financière mondiale investit massivement les fruits de ses rapines, les prêtres des ténèbres assis dans les comités monétaires des grandes banques centrales préfèrent distordre totalement les prix des titres publics qui ne valent rien, en injectant massivement des liquidités créées de toutes pièces sans valeur ajoutée économique ( les faux monnayeurs n'agissent pas autrement) pour racheter aux banques commerciales systémiques et aux compagnies d'assurances systémiques, leurs portefeuilles de titres publics qui valent zéro. A partir de ces « quantitave easing » les véritables prix de marché se sont évaporés de l'économie mondiale, ramenant l'humanité à l'ère des prix soviétiques administrés par un soviet suprême de type nouveau; douze prêtres des ténèbres assis au comité monétaire de la FED et quelques prêtres des ténèbres assis aux comités monétaires de la BCE et de la Banque du Japon. Voilà comment les néolibéraux évitent la question de la solvabilité et nous ramènent dans l'ère soviétique que recherchent avidement les néo marxistes, alors que l'humanité soupire après la dispensation de la liberté.
Concluons au sujet de votre vielle maison brinquebalante du schlegwig-holstein qui valait zéro. Subitement une banque centrale vous injecte des liquidités et vous rachète à un prix administré c’est-à-dire arbitraire, votre vielle maison et déclare même qu’elle est prête à assurer la liquidité de votre vielle maison. Voilà que nombreux citoyens peuvent donc se livrer au jeu d’achat/revente de votre vielle maison brinquebalante puisque chacun est sûr de retrouver sa liquidité auprès de la banque centrale en cas de besoin. Et le jour où la banque centrale cessera de garantir la liquidité de votre vielle maison brinquebalante du schelgwig-holstein? Elle retrouvera naturellement sa valeur réelle : zéro. Vous comprenez la ruine subite du dernier acquéreur de votre maison brinquebalante n’est-ce pas ? Il n’y avait aucune création de richesse dans ce jeu de casino qui repousse la correction des prix mais ne peut éliminer la correction des prix sur le long terme.

Vous allez certainement protester du fait qu’en sus des obligations d’Etats, les grandes banques centrales du monde ont également racheté aux « acteurs systémiques » de grandes quantités d’obligations privées. Ici encore la logique de protection soviétique de la féodalité financière des ténèbres est simple à comprendre. Toute remontée notable du niveau des taux d’intérêts abaisse la valeur des obligations privées sur un marché normal. C’est ce risque de perte que les comités monétaires des grandes banques centrales veulent à tout prix épargner aux banques commerciales systémiques et aux compagnies d’assurance systémiques en enrayant de façon administrative et politique les corrections naturelles du niveau des prix sur les marchés. Maintenant que les banques centrales ont racheté aux féodalités via « quantitative easing » leurs stocks d’obligations privées, leur épargnant les corrections naturelles des prix sur les marchés en cas de hausse des taux, elles claironnent sur les toits qu’il est temps de pousser à l’inflation. Qui finance la prime de cette police d’assurance gratuitement offerte aux prêtres des ténèbres ? C’est le « reste de l’économie » c’est-à-dire 99,99% de la population mondiale car souvenez-vous, la magie n’opère point en économie.

La nouvelle tour de Babel que constitue le système économique mondial dépourvu de véritables prix de marché va inéluctablement s’effondrer. Toutes les civilisations actuelles doivent disparaître pour s’être confiées à ce dragon, ce serpent ancien qui dit « vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ». Cette promesse mensongère s’est tellement bien accomplie que l’humanité animale actuelle ignore parfaitement la nature de la monnaie, la nature du travail, la nature du bien et la nature du mal.

Il est temps de méditer le Livre de Daniel dans la Bible.

Shalom à tous les peuples de la terre.

Rev. Apôtre JOSEPH TOUBI
josetoubi@yahoo.com
a écrit le 17/06/2018 à 15:36 :
Le Ponzi Bancaire, qui perdure depuis 120 ans....
Il ya encore qui le défendent, ils doivent y trouver un intérêt.....

Une Monnaie basée sur la dette.....

Le pire dans tout ça, c'est que ca risque de tenir encore des décennies, je n'en doute pas... Quand l'inflation, le chômage et l'économie sera dans une situation critique, on va commencer à réagir.

Pendant ce temps la Chine détiens une bonne partie de la dette americaine, possède beaucoup d'or et propose désormais une régulation sérieuse pour accompagner certains projets cryptos à potentiel.

Je peux concevoir que mon message soit un peu agressif...

Voici une vidéo réalisée par un historien de la monnaie qui explique le fonctionnement du dollars (forte ressemblance avec l'euro). les sous titres en français sont dispos :

https://www.youtube.com/watch?v=iFDe5kUUyT0
a écrit le 14/06/2018 à 16:18 :
Les banques se sont bien gavées et l'argent public doit sérieusement commencer à manquer, c'est le moment d'arrêter donc.

"Petit problème : la BCE rachète des dettes tout en encourageant l’endettement" http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/petit-probleme-la-bce-rachete-des-179812

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :