Pour la CGT, le livre blanc de la défense est "un plan social de grande envergure"

 |   |  794  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La CGT a estimé mardi que le Livre blanc de la Défense n'était "ni plus ni moins qu'un plan social de grande envergure avec 34.000 suppressions d'emplois pour le ministère auxquels il faut ajouter tous les emplois induis". Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a quant à lui défendu mardi devant le Sénat le modèle d'armée prévu par le nouveau Livre blanc qui, selon lui, dessine "une véritable ambition pour la Défense".

La CGT a estimé mardi que le Livre blanc de la Défense n'était "ni plus ni moins qu'un plan social de grande envergure avec 34.000 suppressions d'emplois pour le ministère auxquels il faut ajouter tous les emplois induis" et appelé les personnels à une journée de mobilisation le 11 juin. "Le gouvernement aurait pu annuler les 10.000 suppressions de postes déjà programmées. Au lieu de cela, ce gouvernement de gauche en rajoute 24.000", a dénoncé auprès de l'AFP le secrétaire général de la fédération nationale CGT des travailleurs de l'État, Yannick Malenfant. De plus, il redoute "de nouvelles annonces de fermetures d'établissements au sein du ministère".

Ce Livre blanc, rendu public le 29 avril par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et discuté au Sénat mardi, définit les priorités stratégiques - Afrique, renseignement, cyberdéfense, Forces spéciales... - que la Loi de programmation militaire (LPM) traduira à l'automne en termes budgétaires. Il prévoit notamment 24.000 suppressions de postes dans les armées d'ici à 2019.

Inacceptable de reconsidérer l'actionnariat des groupes d'armement

Dans un communiqué, la fédération nationale CGT des travailleurs de l'État a jugé en outre "purement inacceptable" le fait que l'État puisse reconsidérer son actionnariat au sein des différentes entreprises d'armement. "Plus que jamais, dans un domaine régalien comme celui de la défense, l'État doit retrouver un rôle de stratège", a affirmé le syndicat qui estime que la défense "ne peut dépendre de critères purement financiers". Pour la CGT, le Livre blanc "s'inscrit pleinement dans la continuité du précédent" de 2008.

Ainsi, la fédération déplore la confirmation de l'engagement de la France au sein de l'Otan alors que "dans le contexte actuel, avec les économies à rechercher budgétairement, notre engagement au sein de cette structure aurait dû être revu". La CGT "réaffirme sa revendication d'un désarmement nucléaire multilatéral et son refus de sanctuariser les dépenses de la dissuasion nucléaire". Le syndicat appelle "l'ensemble des personnels du ministère et des sociétés sous sa tutelle à faire du 11 juin une journée de mobilisation nationale contre ces choix stratégiques et contre ce plan social orchestré par le gouvernement".

Maintien de l'effort selon Jean-Marc Ayrault

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a quant à lui défendu mardi devant le Sénat le modèle d'armée prévu par le nouveau Livre blanc qui, selon lui, dessine "une véritable ambition pour la Défense" tout en intégrant "la nécessité d'un redressement des comptes publics". Le Livre blanc de la Défense définit les priorités stratégiques que la loi de programmation budgétaire, une fois transmise cet été au Parlement, traduira en termes budgétaires. Il prévoit notamment 24.000 nouvelles suppressions de postes d'ici à 2019, comme l'a confirmé vendredi dernier le président François Hollande. Dans une déclaration suivie d'un débat sans vote, le Premier ministre a assuré ne pas méconnaître "l'ampleur de l'ajustement que ce nouveau modèle va imposer à l'ensemble du ministère de la Défense". Il a toutefois souhaité que les réductions par rapport au modèle de 2008 soient mises "en perspective avec les 54.000 suppressions décidées à l'époque". C'est bien pour cela que le

Car au "maintien d'un effort de défense volontariste", le Livre blanc ajoute une seconde exigence : "le retour à l'équilibre de nos comptes publics en 2017", a-t-il souligné devant la haute Assemblée. En euros constants, a-t-il précisé, "la Nation consacrera à la Défense 364 milliards d'euros entre 2014 et 2025, dont 179,2 milliards sur la période de la future loi de programmation". Si l'impact annuel sera de 31,4 milliards d'euros les premières années, le retour à un équilibre budgétaire "nous permettra ensuite d'accentuer cet effort", a-t-il ajouté.

Protection du territoire

S'agissant des missions définies comme prioritaires, la "protection permanente du territoire" implique qu'en cas de "crise majeure", les forces terrestres puissent "fournir jusqu'à 10.000 hommes en renfort des forces de sécurité intérieure et de sécurité civile", a souligné le chef du gouvernement. Autre priorité, la dissuasion nucléaire apparaît "plus que jamais indispensable dans le contexte stratégique d'aujourd'hui", a fait valoir Jean-Marc Ayrault, jugeant "pas excessif d'y consacrer un peu plus de 10 % du budget de la Défense". En matière de capacités d'interventions extérieures, "les armées pourront être engagées dans des opérations de gestion de crise internationale sur trois théâtres distincts, à hauteur de 7.000 hommes", soit plus qu'au Mali, a-t-il encore indiqué. Mais bien moins qu'au Koweït. Une force d'intervention ridicule...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2013 à 9:40 :
J'ai du mal a comprendre ce chiffre de 31.4Mds? : 179.2Mds? sur 6 ans, chez moi ça fait moins de 30Mds? par an donc je ne vois pas où se situe le "accentuer cet effort". Par ailleurs, je suis perplexe quand M. Ayrault parle d'une part "d'un peu plus de 10%" du budget pour la dissuasion, ce qui ferait donc un peu plus de 3Mds?/an. Ça mériterait vérification, je crois que c'est nettement supérieur, notamment avec une grosse part du budget équipement.
On n'a pas de soldat Koweit, il me semble, donc je crains de ne pas bien comprendre les deux dernières phrases, si ce n'est pour souligner la faiblesse des ambitions du livre blanc au niveau OPEX.
Réponse de le 29/05/2013 à 13:32 :
Le koweit, il s'agit de la première guerre du golf avec 19 000 hommes déployés (ce qui montre bien la faiblesse des ambitions en OPEX effectivement). Les 31.4milliards prennent en compte les recettes exceptionnelles (1.5 milliards). En 2010, les dépenses pour la dissuasion nucléaire ont représenté 3.55 milliards donc le chiffre avancé par Ayrault est le bon.
Réponse de le 29/05/2013 à 16:08 :
merci tonton!
Merci pour ces détails. Donc les 179.2Mds d'euros n'incluent pas les recettes exceptionnelles si je comprends bien.
Ok pour les dépenses de dissuasion nucléaire, je devais avoir une référence sur une année peut-être exceptionnelle (grosse livraison de matériel par exemple). C'est pas si énorme en effet. Pour ma défense, ce n'est parfois pas évident de s'y retrouver dans la répartition des ressources budgétaires, vous vous êtes basé sur une synthèse à peu près claire?
Réponse de le 30/05/2013 à 12:45 :
C'est 18 000 hommes dont 16 000 deployé sur le terrain pendant la première guerre du golf donc je vois pas pourquoi on aurait garder une ambition de 30 000 hommes qui de toute facon été intenable
a écrit le 28/05/2013 à 21:39 :
Bonjour, oui sûrement beaucoup de chômeur, car il n'y a pas d'emploi, alors tout vas bien, encore beaucoup de jeune français licencier sans mesure compensatoire..... Pas d'indemnité chômage, une reconversion inefficace et peut performante, tout vas bien.... Comme toujours se seront les militaire du rang et le sous officier qui serons toucher pas les mesures de réduction. Sous prétexte d'un encadrement important, nous somme arriver à une armee à la mexicaine, beaucoups de généraux, d'officier supérieur, et des capitaines par millier , mais malheureusement sa gratte du papier, mais sa ne travail pas beaucoup.... Sa porte pas de fusil et surtout sa ne monte pas la garde..... Donc une défense nationnal de moins en moins efficace..... Pauvre France. Pauvre de nous.
a écrit le 28/05/2013 à 18:51 :
je peux vous assurer que cela va faire 34000 chomeurs (qui ne toucheront rien , car il faut le savoir les militaires n on pas droit aux indemnités ) en plus et mr hollande veut redresser la courbe du chomage , du grand n importe quoi ce gouvenement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :