Salon du Bourget : jeu, set et match pour Airbus

 |   |  648  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Pour la première fois depuis bien longtemps, Boeing a poussé Airbus dans ses retranchements au salon aéronautique du Bourget. En valeur des prises de commandes fermes, l'avionneur américain a obtenu 302 commandes fermes pour un montant de 38 miliards de dollars au prix catalogue tandis qu'Airbus a enregistré plusieurs contrats pour un total de 241 appareils (39,3 milliards).

Jeu, set et match pour Airbus. Mais pour la première fois depuis bien longtemps, Boeing a poussé Airbus dans ses retranchements au salon aéronautique du Bourget. En valeur des prises de commandes fermes obtenues à l'occasion de la cinquantième édition du salon du Bourget, l'avionneur de Seattle a finalement dû s'incliner de très peu : Boeing a obtenu 302 commandes fermes, dont 52 long-courriers, pour un total de 38 miliards de dollars au prix catalogue tandis qu'Airbus a enregistré plusieurs contrats pour un total de 241 appareils, dont 71 long-courriers, pour un montant de 39,3 milliards de dollars. En y ajoutant, les intentions d'achat, Airbus domine également Boeing (68,7 milliards de dollars contre 66,29 milliards).

Un vrai combat de titans. Et ce qui a fait la différence pour Airbus dans le bilan des deux constructeurs, c'est finalement la conversion par la compagnie américaine United Airlines de ses 25 A350-900 en A350-1000. Une opération estimée entre 1,1 et 1,3 milliard de dollars. La satisfaction prédominait toutefois chez les deux constructeurs jeudi. Boeing a vendu plus de d'avions qu'Airbus (302 contre 241) tandis que l'avionneur toulousain a surpassé son rival dans les long-courriers, le point fort de Boeing  (71 contre 52). Surtout, Airbus a confirmé le succès commercial de l'A350 en plaçant 65 exemplaires auprès de compagnies majeures telles que Singapore Airlines, Air France-KLM et, enfin, United Airlines.

Le nouveau match dans les long-courriers

Longtemps leader sans partage, Boeing voit débouler Airbus sur le marché des long-courriers. Le directeur commercial d'Airbus, John Leahy, a présenté des statistiques pour prouver que sur les cinq dernières années Airbus avait vendu plus de long-courriers que son rival américain, soit 820 contre 587, versions cargo comprises (commandes). Selon les chiffres donnés par John Leahy, Airbus a enregistré 73 commandes d'A380, 362 A350 et 385 A330 au cours de ces cinq dernières années. De son côté, Boeing a vendu 168 787, 49 767, 355 777 et 15 747-8, a-t-il précisé,  "Nous sommes très fiers de les avoir battus à environ 2 contre 1 au cours des cinq dernières années", a-t-il indiqué. Et le patron d'Airbus, Fabrice Brégier, motivé comme jamais par ce match, a indiqué qu'Airbus livrerait "plus de 100 A330 en 2013"'. D'une façon générale, il a estimé que la force d'Airbus était dans "le bon positionnement de la famille A350". 

Pour l'avionneur américain, "le salon du Bourget 2013 aura été un très grand millésime pour Boeing qui a lancé son tout nouvel avion, le 787-10 Dreamliner". "Nos clients ont montré leur appétit pour notre famille d'avions innovants en passant des commandes exceptionnelles tout en réservant un excellent accueil au dernier-né de notre famille 787 Dreamliner", a expliqué le vice-président en charge de la communication internationale de Boeing, Charlie Miller. Boeing a notamment mis l'accent sur sa famille d'avions plus efficients sur les segments des monocouloirs et des bi-couloirs. D'une capacité de 300 à 330 passagers Le Boeing 787-10, qui dispose d'un rayon d'action de 12.964 kilomètres couvrant ainsi plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde, a été lancé avec 102 commandes et engagements d'achat de la part de cinq clients : Air Lease Corporation (30 appareils), GE Capital Aviation Services (10 appareils), British Airways (12 appareils), Singapore Airlines (30 appareils) et United Airlines (20 appareils).

Airbus garde le leadership dans les monocouloirs remotorisés

Lors de la 50ème édition du salon du Bourget, Airbus a engrangé 170 commandes fermes pour sa famille A320ceo et neo (17,1 milliards) et 201 intentions d'achat (20,1 milliards). De son côté, Boeing a enregistré 250 commandes pour sa famille B737, y compris la version remotorisée MAX (70 appareils). Mais à l'issue du salon du Bourget, Airbus revendique 60 % de parts de marché en termes de prises de commandes fermes avec 2.245 A320neo vendus à 40 clients, contre 1.471 737 MAX (19 clients). En y ajoutant les intentions d'achat, l'avionneur européen augmente très légèrement sa part de marché (61 %) avec 2.408 appareils, contre 1.513 B737 MAX. Airbus fait le match en tête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2013 à 15:41 :
VIVE L'EUROPE
a écrit le 22/06/2013 à 15:41 :
VIVE L'EUROPE
a écrit le 21/06/2013 à 8:59 :
notez que les commandes d'A350 chez les grandes compagnies que vous citez , ont juste été précédées (ou également faites au bourget) des mêmes commandes par les mêmes compagnies pour le 787 , en dehors de tout battage marketing ou chacun y va de sa surenchère ou de son analyse statistique sur la période qui l'intéresse ( super leahy) , ce qui compte c'est combien d'avions on livre chaque année et avec quelle rentabilité effective; enfin tant qu' on se disputera de tels taux de croissance, soyons contents de cette rare poche de prospérité
Réponse de le 21/06/2013 à 9:26 :
être content de cette situation, bien sûr !! mais par ailleurs, il serait intéressant de comprendre les raisons de cette performance, car ne vous en déplaise d'autres secteurs pourraient correspondre à cette situation, à savoir le bâtiment : les besoins en logements sont absolument gigantesques !!!
donc pourquoi Airbus réussit-il alors que le bâtiment souffre ???
il serait peut-être intéressant de s'intéresser à cette réussite pour s'en inspirer dans le bâtiment, ou dans d'autres secteurs.
Réponse de le 21/06/2013 à 10:39 :
oui, profitons de ces quelques bonnes nouvelles!
a écrit le 21/06/2013 à 8:54 :
J'aime bien comment du côté d'airbus ils essaient de se rassurer en disant qu'ils ont eu plus de commandes (intentions d'achat comprises) que Boeing... il ont sûrement les boules de se dire que Boeing les a effectivement dépassé en termes de commandes fermes. airbus devrait plutôt la fermer, ils ont perdu, ils ont perdu, point barre.
Réponse de le 21/06/2013 à 9:30 :
si vous étiez à la tête d'une entreprise vous comprendriez !!!!
c'est à cause de ce volontarisme que Airbus connait cette évolution !!!
je veux féliciter les dirigeants et toutes les équipes qui font d'EADS cette réussite.
Il n'est de richesse que les hommes : AIRBUS LE PROUVE ENCORE !!!!!
Réponse de le 21/06/2013 à 9:33 :
c'est cette bataille de chaque jour qui fait cette réussite !!!!!!!
le fait d'avoir les boules est une positive attitude !!!!
j'irai même plus loin en disant qu'il faut mieux être derrière que devant, car bien souvent le fait d'être derrière permet de booster, alors qu'en étant devant on est orgueilleux et donc on perd du temps !!!
Réponse de le 21/06/2013 à 9:59 :
vous avez les boules hein!tous les avions d'airbus sont une copie de ceux de Boeing! quel volontarisme de venir "insulter" son adversaire? ça démontre qu'ils ont peur de l?agressivité de leur concurrent, vous croyez que chez Boeing ils ne sont pas volontaires? Boeing sont les meilleurs! et les 777-787 sont des killers, airbus et vous même le savez, et vous en avez peur.
Réponse de le 21/06/2013 à 10:09 :
@bertrand: airbus et vous même vous avez du mal à accepter que Boeing sont plus forts. Vous essayez de vous rassurer mais au fond de vous vous savez que c'est Boeing qui règne en maitre dans l'aviation mondiale depuis des décennies. airbus ils ont jamais rien fait d'innovant, c'est toujours Boeing qui à de l'avance. Vous avez les boules hein?!
Réponse de le 21/06/2013 à 10:28 :
C'est Airbus qui a la plus grosse ! Point barre.
Réponse de le 21/06/2013 à 10:39 :
et vous la plus petite, point barre!! :D
Réponse de le 21/06/2013 à 10:45 :
Non c'est Embraer les plus forts. Ils sont trop géniaux et c'est des killers. On dirait un débat "réal ou barca" sur l'équipe.fr, c'est beau.

Réponse de le 21/06/2013 à 10:49 :
Vous n'y connaissez apparemment rien à l'aéronautique. Les deux entreprises ont un service R&D performant, ils se battent pour garder le duopole, et sont à égalité. Si l'un prend de l'avance, il ne peut pas suivre en terme de production, donc les compagnies se rabattent sur l'autre. C'est 50-50. Si un 3ème acteur (Canadien, Brésilien) rentre dans la course, là ce sera autre chose.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:03 :
vous en savez rien, airbus ils ne font que copier les avions de Boeing, airbus un service R&D performant??? pfff ils arrivent même pas au chevilles du service R&D de Boeing, je connais les deux croyez-moi. Je sens que vous vous êtes un "manager", vous parlez et parlez mais vous ne comprenez rien au problème technique..
Réponse de le 21/06/2013 à 11:28 :
Airbus et Boeing sont tous les deux d'excellent avionneur. Boeing est plus performant dans les long-courriers en raison de leur plus longue expérience. Airbus a eu le nez creux de lancer la version A320neo, qui a contraint Boeing à réagir avec le 737 MAX. Ce qui n'était pas sa stratégie première. Pour rappel, c'est Airbus qui a installé les commandes électriques dans un avion commercial, et non Boeing. Bref, les deux se challengent pour le plus grand bien de l'innovation dans l'aéronautique civile.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:30 :
Airbus en réalité sous-traite à la Chine, il leurs fournissent les plans des Boeing et les chinois les traduisent en français et en allemand, après ils rendent les documents à Boeing ...d'où les erreurs de cablage sur le A308 par exemple ...ou les problèmes sur les batteries des Boeing (ils ont inversé des dessins) ... ;)) MDR
Réponse de le 21/06/2013 à 12:12 :
Apprenez d'abord à lire un article pas si compliqué, ensuite vous pourrez donner des leçons à une entreprise qui en étant mauvaise, peu performante, et sans R&D, sort de ce salon avec 39,3 milliards de commandes fermes (quand boeing en est à 38 milliards). Ces chiffres sont irréfutables, et vous font passer pour des imbéciles. Je ne sais pas qui copie qui, mais l'A380 n'a aucun rival côté Boeing, quand au A320neo, il a fait un carton bien longtemps avant d'être copié par Boeing avec le 737 max.
Réponse de le 21/06/2013 à 12:31 :
coprolithe :D
Réponse de le 22/06/2013 à 12:35 :
@Kaliman......
Vous racontez vraiement n'importe quoi, vous avez du temps à perdre. Je pense que c'est vous qui ne connaissez rien au domaine aéronautique. Moi je travaille dans le domaine depuis plus de 30 ans alors excusez moi mais vos remarques sont complètement à coté de la plaque.
Qui a introduit les commandes de vols électriques ..?
Qui a introduit en quantité les matériaux composites structuraux ..?
AIRBUS

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :