Airbus souffle un nouveau client à Boeing avec une commande de 52 Airbus A320

 |   |  311  mots
Airbus a raflé une nouvelle commande de 52 appareils au prix catalogue de 5,1 milliards de dollars. Le client, VivaAerobus, était un client de Boeing. (Photo : Reuters)
Airbus a raflé une nouvelle commande de 52 appareils au prix catalogue de 5,1 milliards de dollars. Le client, VivaAerobus, était un client de Boeing. (Photo : Reuters) (Crédits : airbus)
Airbus enregistre un nouveau succès avec la commande de 52 A320, son produit phare, par la compagnie low cost mexicaine VivaAeorbus, qui était jusqu'alors plutôt un client de Boeing.

Une bonne nouvelle pour Airbus, qui enchaîne les succès. Lundi, l'avionneur européen a reçu une commande de 52 A320, son modèle phare, par la compagnie low cost mexicaine VivaAerobus, détenue par le groupe mexicain de transport Grupo IAMSA et la famille de Michael O'Leary, le fondateur de Ryanair.

5,1 milliards de dollars au prix catalogue

Sur le nombre total d'avions commandés, 40 sont des A320neo, la version remotorisée de l'avion qui rencontre un franc succès, a précisé Rafael Alonso, vice-président du constructeur pour l'Amérique latine et les Caraïbes. Une option a été déposée sur une quarantaine d'appareils supplémentaires.

On ne connaît pas le montant exact de la commande, mais au prix catalogue, cela représente 5,1 milliards de dollars (environ 3,7 milliards d'euros). Plusieurs sources du secteur avaient déclaré la semaine dernière à l'agence Reuters que cette commande était imminente. Le contrat avait été dévoilé début juin par l'une des sources.

Un client raflé à Boeing

Si cette compagnie aérienne ne représente que 12% du marché intérieur mexicain et 1% à l'international, son entrée dans l'escarcelle d'Airbus est un coup porté à Boeing, alors que la compagnie américaine avait jusqu'alors fourni intégralement la flotte de VivaAerobus..

Fin septembre, Airbus avait déjà fait entrer dans sa clientèle la première compagnie aérienne privée du Vietnam, VietJetAir, qui lui avait commandé une centaine d'avions de la famille A320, assorti d'une option sur 30 appareils supplémentaires. C'est aussi à la même période que l'avionneur avait remporté un nombre important de marchés en Chine, à l'occasion du salon de Pékin.

En août dernier, IAG, la maison mère de British Airways, avait passé commande de 220 appareils pour sa compagnie low cost Vueling, chargée de concurrencer Ryan Air et Easy Jet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2013 à 22:43 :
Afin de répondre à certains......La majorité des avions civils d?airbus sont fabriqués ou finalement assemblés en France, l'Allemagne tout comme d'autre pays sont largement minoritaire dans le CA des avions civils d'Airbus. La majorité des ingénieurs, des concepteurs sont français. Si les Allemands font de la bonne voiture en aucun cas ils font du bon avions. Les avions, en Europe c'est la France, n'en déplaisent à ceux qui croient encore (et je ne sais pas pourquoi ) le contraire....Il suffit d'aller chercher les chiffres?..
Réponse de le 24/10/2013 à 6:54 :
Alors, vos chiffres? Combien de salariés chez Airbus? combien en France? Combien en Allemagne? et combien ailleurs (USA, Chine?)..
Réponse de le 27/10/2013 à 9:56 :
a oui les extra de l'equipe de france de voltige sont construit par qui,
Réponse de le 27/10/2013 à 10:24 :
par les Allemands...!
a écrit le 23/10/2013 à 9:16 :
L'un rafle à l'autre, l'autre rafle à l'un. Quel secteur concurrentiel !
a écrit le 23/10/2013 à 4:17 :
On dirait que la tribune est payée par Airbus pour faire de la pub.....
Combien d'article écrits sur les problèmes des B787 et très peu sur les problèmes des A380 qui pénalisent toujours les compagnies....
Réponse de le 23/10/2013 à 7:33 :
L'A380 a des défauts de jeunesse qui coûtent de l'argent à AIRBUS mais qui n'empêchent pas l'avion de voler.
Cela n'est pas le cas des 787. Les japonnais en savent quelque chose, eux qui se tournent maintenant vers AIRBUS.
Pour le 787 BOEING a fait une énorme erreur stratégique: forcer la porte avec beaucoup trop d'innovations.
Cette erreur a un cout exorbitant financièrement et commercialement
Réponse de le 23/10/2013 à 8:48 :
C'est bizarre, le monde de l'aérien ne pense pas comme vous ... Le 787 est un succès commercial et technologique qui a connu UNE petite maladie de jeunesse (dont c'est vrai résulte un grounding de qq semaines) mais on en reste là. Chez Airbus, on a l'A380 qui se fissure et l'A350 qui arrivera un jour ... mais quand bonne question ...
Réponse de le 23/10/2013 à 22:35 :
Je suis d'accord avec « observer » et en plus au c?ur du monde de l'aérien, les soucis de l A380 n'ont rien à voir avec ceux du 787 (graves et dus à des sous-traitants malheureux dans une recherche effrénée à la diminution des coûts). Et non je ne pense pas non plus pour répondre à "noone" que la Tribune en fasse trop, Airbus est une entreprise qui marche et pour une fois qu'on le dit.....cela change du french bashing perpétuel....
Réponse de le 24/10/2013 à 17:47 :
Pouvez vous dvlp vos propos?
Pour vous, entre fissures avérées et "risque" d'incendie ( donc peu probable ) qu'est ce qui est le plus grave?
Réponse de le 24/10/2013 à 20:02 :
Lachcor, savez-vous qu'EADS n'est pas une société française? mais a son siège...aux Pays-Bas: donc le f'ench beshing ne peut pas s'appliquer!
a écrit le 22/10/2013 à 19:51 :
Y'a encore un boeing au-dessus de moi qui perd son aile. Je cours me mettre à l'abri.
a écrit le 22/10/2013 à 19:06 :
Cher M.Cabirol,
Je m'étonne que La Tribune, en ce 22/10/2013 ne parle pas de la présentation faite par Dassault Aviation de son nouveau 5x, mais continue, à chaque commande, de faire un article sur Airbus:.. pourquoi pas? mais il n'y a pas que Airbus en Europe et sa part en France sur une telle commande représente combien par rapport à ses usines situées hors de France??
Réponse de le 22/10/2013 à 20:25 :
Question? combien rapporte en termes d'emplois et de devises remportées et aussi en terme de cotisations sociales et d'impôts versés en France l vente d'un Airbus pour la France et d 'un Falcon?
Réponse de le 22/10/2013 à 20:32 :
gaffe à votre tête , une tôle tombe , je crois que c'est une tôle Boeing...!!!
Réponse de le 22/10/2013 à 21:38 :
Le CA est une chose... les marges en sont une autre...! Rappelez-moi quelles sont les marges bénéficiaires d'EADS et de Dassault Aviation? (4% et 12%...!) De plus, quid des retombées directes en France entre les 2 Sociétés? les salaires? les cotisations sociales? les impôts payés en France par chacune de ces 2 Sociétés? ...etc...
Réponse de le 23/10/2013 à 6:05 :
Euh... ils ne sont pas un peu fabriqués au Texas, du côté de Grand-Prairie, vos falcons ? Je suis effectivement curieux de savoir ce qui retourne au bercail sur une vente d'un falcon.
Réponse de le 23/10/2013 à 8:00 :
Justement cher Monsieur, donnez nous donc les chiffres....Par ailleurs n'oubliez pas qu' EADS possède 46% de Dassault...
Réponse de le 23/10/2013 à 11:22 :
A notre chs très pressé : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20131022trib000791805/pourquoi-le-nouveau-falcon-de-dassault-s-est-transforme-en-rolls.html voici l'article. Un peu de patience !
Réponse de le 23/10/2013 à 22:20 :
@ simplet@chs - " EADS a 46% de Dassault ". Et réciproquement, Dassault possédait 1% EADS encore récemment, ce qui ne plait pas aux investisseurs new yorkais qui ont fait savoir il y a quelques mois que Dassault " devait sortir " (de mémoire, info lue chez Reuters ou Bloomberg). Je ne sais pas si leur exigence a été satisfaite entretemps. De plus, c'est le flou total concernant la participation des investisseurs hors zone euro dans EADS.
a écrit le 22/10/2013 à 18:23 :
L'autre jour , on a vu passer un avion à basse altitude. C'était un boeing. Il a perdu un gros élément qui était situé à l'arrière. L'objet est resté au sol 1 heure avant que les autorités arrivent.
Réponse de le 22/10/2013 à 20:36 :
qu'au moment où je vous écris , je suis dans la neige de l'Amérique du Nord. Autour de moi , des loups hurlent...Est-ce à dire qu'ils m'envisagent comme repas ? je ne sais...Séquence extrème : je file à toutes jambes vers mon super-4X4. Ouf , j'y suis arrivé. Je suis sauvé.
a écrit le 22/10/2013 à 18:06 :
C'est les motoristes Anglo-Saxons sont ravi....! Le groupe Airbus est un excellent vendeur ...! Bon ,faut dire ...que la motorisation et l'avionique qui va avec ...représente environ en valeur..49 /57 % du P.V de l'appareil...,en plus , pour ce qui concerne les séries NEO ..elles seront produites à Mobile Louisiana...USA...
Réponse de le 23/10/2013 à 6:12 :
CFMI (JV GE/Snecma) fourni le CFM56 des A320 (-5A et -5B) et B737 (-7B) mais sur les A320, il est en concurrence avec le V2500 de IAE (autre JV Rolls-Royce/PW/JAEC/MTU). RR vient de s'en retirer.
Réponse de le 23/10/2013 à 22:04 :
@ pipolino - Effectivement. Les Anglais ont absorbé Airbus à tous points de vue, pas seulement la motorisation. Il y a aussi l'avionique, les composites, la sous-traitance commune, la vente, les capitaux et l'administration. Pas à 100% bien sûr, cela serait trop flagrant aux yeux de la réglementation, mais suffisamment pour infiltrer et dompter un concurrent, voire l'orienter et tirer profit de l'activité.
a écrit le 22/10/2013 à 15:12 :
ce qui m'interresse , ce sont les résultats financiers de airbus.....
Réponse de le 23/10/2013 à 6:17 :
Ce n'est pas sur les ventes que se font les marges les + importantes mais en MRO (Maintenance, Repair and Overhaul).
a écrit le 22/10/2013 à 15:10 :
en plus airbus vend en euro parité1,366 /us dollar
a écrit le 22/10/2013 à 15:08 :
Lorsque Airbus prend des parts de marché à Boeing, il ne faut pas s'étonner que la NSA nous écoute et nous espionne.
a écrit le 22/10/2013 à 13:31 :
Qu'en est-il des éléphants des airs? C'était supposé être l'avenir de l'aviation civile notamment pour réduire les coûts en carburant et limiter le trafic aérien.
a écrit le 22/10/2013 à 11:47 :
Un peu de travail pour les Européens , le reste pour les Chinois . Les A 320 Chinois volent très bien depuis Septembre 2008 .
Réponse de le 22/10/2013 à 12:12 :
ça va certainement être l'usine US qui va les produire... question de zone dollar
Réponse de le 22/10/2013 à 12:20 :
La cadence de production de la chaine de production est largement inférieure aux chaines de production francaise et allemande (40 avions par mois en Europe, moins de 10 en Chine). La grande majorité des avions produits en Chine est vendue en Chine.
Réponse de le 22/10/2013 à 12:42 :
L'usine chinoise fait l'assemblage. La plus value locale est assez faible, la valeur d'un avion résidant dans ses moteurs (les chinois ne produisent pas de réacteurs d'avions de ligne), ses systèmes nobles (systèmes de commandes électriques, électronique embarquée) ainsi que dans les équipements hydrauliques, sécurité, etc... Rien de tout cela n'est produit en Chine. On pourrait comparer l'assemblage des Airbus en Chiné avec l'assemblage des BMW en Afrique du Sud ou l'usine d'assemblage Dacia a Tanger...
Réponse de le 22/10/2013 à 12:52 :
@@créateur : non, TOUS les avions produits en Chine sont vendu Chine. Parce que pour qu'un avion fabriqué en Chine puisse être exporté il faut "certrains" transferts de technologies d'Airbus à l'entreprise publique chinoise qui fabrique (ou assemble) sur place. Ce qu'Airbus refuse.
Réponse de le 22/10/2013 à 12:58 :
Merci à Patex pour ces précisions
a écrit le 22/10/2013 à 9:41 :
Salarié d'un groupe de location de voiture, je peux témoigner que les petites citadines japonaises et françaises sont celles avec lesquelles nous avons le moins de problème. Les allemandes ont souvent des problème électroniques et les réparations coûtent bonbon. ça n'est qu'un jugement tiré de mon expérience mais je dirais que les voitures les plus fiables sont: 1. les japonaises Nissan et Toyota 2. PSA avec l'excellente 208, 3.Renault et VW
Réponse de le 22/10/2013 à 22:42 :
Et le rapport avec les avions? Juste pour savoir ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :