Opérations militaires : il faut "un fonds européen permanent" (Hollande)

 |   |  549  mots
Il faudrait un fonds européen permanent, pas un fonds par opération a plaidé François Hollande jeudi depuis le Brésil.
"Il faudrait un fonds européen permanent, pas un fonds par opération" a plaidé François Hollande jeudi depuis le Brésil. (Crédits : reuters.com)
La France ne veut plus assumer seule les dépenses liées aux opérations militaires d'urgence. Si convaincre les partenaires européens s'annonce ardu, le Président français s'y emploiera tout de même lors du prochain Conseil européen.

"L'Europe fait beaucoup, mais elle le fait ponctuellement. Il faudrait un fonds européen permanent, pas un fonds par opération": François Hollande a plaidé jeudi depuis le Brésil en faveur d'un fonds commun permanent pour financer les opérations militaires.

 A l'occasion du Conseil européen qui se déroulera les 19 et 20 décembre prochain, Paris entend convaincre ses partenaires de créer ce fonds européen, destiné à financer les interventions d'urgence dans les pays en crise.

Il faut dire que la France est engagée dans plusieurs opérations fort coûteuses en Afrique. Si elle ne devrait pas atteindre les 650 millions d'euros qu'a coûté Serval au Mali en 2013, celle en Centrafrique pourrait à son tour faire exploser la facture. Et la France, condamnée à tailler dans les programmes militaires et à rogner les effectifs des armées en période de crise, ne veut plus assumer seule les dépenses.

"Il ne s'agit pas qu'on soit la force armée et qu'on demande à être payé, on n'est pas les mercenaires, ni les gendarmes de l'Europe", a assuré ce samedi le Président de la République.

Convaincre les autres pays s'annonce rude

Dès l'intervention franco-britannique en Libye en 2011, les critiques se sont élevées en France pour dénoncer l'apathie des Européens, qui refusent de s'engager militairement pour défendre la sécurité commune. Un fonds européen permanent permettrait de financer les interventions d'urgence jusqu'à ce qu'elles basculent sous statut d'opérations de maintien de paix des Nations unies, et bénéficient dès lors des crédits de l'ONU.

Si Paris aura du mal à convaincre ses partenaires dans un domaine, l'Europe de la défense, où les avancées sont souvent millimétriques, les Européens semblent disposés à accompagner financièrement les interventions militaires dès lors qu'on ne leur demande pas d'envoyer des troupes au sol. Ainsi Berlin, Bruxelles et Londres ont promis une aide en transport aérien de troupes et matériels pour la Centrafrique, et l'UE a décidé de débloquer 50 millions d'euros supplémentaires pour appuyer la montée en puissance de la force africaine qui doit prendre à terme le relais des Français.

Urgence sur les Groupements tactiques de l'Union Européenne

Pierre angulaire de cette Europe de la défense souvent qualifiée de "coquille vide", Paris veut bousculer ses partenaires.

"S'il y a une réflexion à avoir d'urgence, c'est sur le concept de groupement tactique. Comment l'utiliser à bon escient dans le cadre d'une relation entre l'Europe et l'Afrique qu'il faut remettre à l'ordre du jour", a estimé mercredi le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Ébauche d'une force de réaction rapide européenne, les GTUE (Groupements tactiques de l'Union Européenne) existent sur le papier mais n'ont jamais été mobilisés pour répondre aux situations d'urgence. Faute à un manque de volonté politique commune et à un mécanisme lourd qui nécessite l'accord des 28 membres de l'UE avant toute action. "Chacun a pu constater, y compris dans la situation en RCA, que les GTUE ne sont pas au rendez-vous", s'agace d'ailleurs Jean-Yves Le Drian.

Aucune décision ne devrait être prise les 19 et 20 décembre à Bruxelles, mais Paris pousse pour que le dossier "soit traité rapidement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2013 à 8:06 :
Ah si j'étais riche…je serai sur tous les fronts…je serai Napoleon...
a écrit le 16/12/2013 à 20:42 :
Qu'il y mette déjà 80 pc de ses revenus (payés par les contribuables) ; ce sera déjà de l'argent utilement dépensé.
a écrit le 16/12/2013 à 17:37 :
Étrange idée de choisir de plaider pour une coopération européenne depuis le Brésil, où il essaye de vendre le Rafale, produit franco-français, contre l'offre européenne, le Eurofighter Typhoon.
a écrit le 15/12/2013 à 19:07 :
Il y a beaucoup plus de victimes en Syrie et cela ne dérange ni les Us, Chine et Russie .
Prenons en acte , et je ne parle pas du machin.....
Réponse de le 16/12/2013 à 9:39 :
Guerre Vietnam :Les pertes du Sud Viêt Nam sont estimées à 255 000 militaires et 430 000 civils tués, dont 80 000 en 1974, soit plus que toute autre année de guerre, alors que les forces américaines avaient été évacuées.Le bilan pour les forces armées américaines est estimé à 58 177 soldats tués et 153 303 blessés pour un total de 8 744 000 militaires ayant participé à un moment ou à un autre à ce conflit.1964-1974.Ou je veux en venir ? devinez.Prenez la calculette avec les chiffres donner sur la Syrie.
a écrit le 15/12/2013 à 16:31 :
Très mauvaise idée, ils nous faut une armée européenne, une défense commune, un budget européen pour cette défense, et un président de cette union responsable de la sécurité de nos nations.....
Réponse de le 16/12/2013 à 18:06 :
Ce qui est certain, c'est qu'il vous faut un dictionnaire ou retourner à l'école ou bien encore vous taire ...
a écrit le 15/12/2013 à 11:12 :
Dans sa petite enfance on a du lui imposer de jouer avec des poupées pour qu'il ait tellement besoin de jouer à la guerre à son âge.
Réponse de le 15/12/2013 à 11:36 :
Peut être que chez lui aussi c'était "François, les garçons à table" ;-)
a écrit le 15/12/2013 à 10:30 :
Sur la photo Flamby fait il sa prière, les journalistes n'ont pas précisé.
a écrit le 15/12/2013 à 9:51 :
En fin de compte c'est le "fond européen" qui décidera de l'intervention et quand on sait que c'est l'unanimité des décideurs qui sera demandé, on ne voit pas la fin du tunnel...!
a écrit le 14/12/2013 à 19:57 :
au lieu d'envoyer des hommes armés , envoyons de l'argent pour la création d'aides au plus démunis cela serait plus utile et renforcerait les liens sociaux entre gens du même peuple malgré leurs religions qui ne semblent pas arranger les problèmes.
Réponse de le 15/12/2013 à 11:02 :
Envoyons de l argent à la place des hommes amés ????mais c est fait depuis longtemps et on sait ou va l argent !!il n arrive jamais au bon endroit et c est jeter l argent par les fenêtres!!!
a écrit le 14/12/2013 à 18:00 :
Donc Francois Hollande attaque et, comme l'habitut des socialistes, des autres payerent?
a écrit le 14/12/2013 à 17:58 :
La politique de l’Union au sens de la présente section n’affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre. ».En clair il n'est pas question de déroger de l'Otan .
a écrit le 14/12/2013 à 17:03 :
Il est mignon quand même le petit François, il veut faire la gueguerre à droite à gauche et en plus il voudrait que les autres pays européens le soutiennent financièrement dans ses lubies ...
a écrit le 14/12/2013 à 15:51 :
Il faut accepter que les USA n'interviendront plus partout ils n'en ont plus les moyens et arrêter de reporter la faute sur Obama. Les européens se sont toujours cachés derrière la puissance américaine, mais c'est fini. Si il y accord de l'ONU, tous les européens doivent assumer leurs responsabilités et ne pas se cacher à nouveau derrière le volontarisme français. Parce qu'elle est le plus peuplé et le plus riche pays de l'Union Européen l'Allemagne doit être présente, en terme d'intervention et de sécurisation des voies de commerces maritimes.
Réponse de le 14/12/2013 à 16:27 :
C est tellement évident . Malheureusement cela démontre l égoïsme du Nord, et la non volonté fédérale de ces états . il faut en tirer les conclusions qui s imposent et leur déposer un diktat , ou partir.
Réponse de le 15/12/2013 à 10:28 :
Vous avez peut être raison mais ça démontre également le niveau de notre connerie.
Réponse de le 15/12/2013 à 11:01 :
A10/28 .Non ..... seulement une duplicité à relent libéral de la part de nos gouvernants.
Réponse de le 15/12/2013 à 12:45 :
Attention en Allemagne chaque intervention militaire doit être voter par le parlement. Le cadre d'emploi des forces armées est très strict. En général sans mandat de l ONU ou au moins de l'OTAN les allemands ne participent pas aux conflits..
a écrit le 14/12/2013 à 15:45 :
Sinon on fera la grève de la guerre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :