2021, le come-back stupéfiant d'Airbus Helicopters

Les commandes d'Airbus Helicopters se sont envolées de 54% en 2021 grâce à plusieurs contrats gouvernementaux, dont la France (50 appareils, dont 40 H160).
Michel Cabirol

3 mn

Si les commandes de H175 n'ont pas décollé en 2021 (4 exemplaires), celles du H160 ont quant à elles bondi (52)
Si les commandes de H175 n'ont pas décollé en 2021 (4 exemplaires), celles du H160 ont quant à elles bondi (52) (Crédits : Ministère des Armées)

Airbus Helicopters a cassé la baraque en 2021. Le constructeur a réussi une très belle année sur le plan commercial en engrangeant 414 commandes nettes. Soit sa quatrième meilleure performance sur la dernière décennie 2011-2021 (469 en 2012, 457 en 2011 et 422 en 2013). Loin devant 2020 (280 commandes, soit un hausse de 54%) mais aussi bien devant par rapport aux deux années précédent l'irruption de la Covid-19 (310 en 2019 et 381 en 2018).

Airbus Helicopters a livré 338 appareils en 2021 (contre 300 en 2020). Soit une part de marché de 52% sur le marché civil et parapublic (48% en 2020). Ce qui confirme la position de leader du marché du constructeur de Marignane loin devant Leonardo et Bell (16% de parts de marché chacun), Russian Helicopters (10%) et Sikorsky (3%). Il a d'ailleurs enregistré un ratio book-to-bill largement supérieur à un. En 2021, il a livré en décembre le tout premier H160 à l'opérateur japonais All Nippon Helicopter et fin mai le premier H145 à cinq pales modernisé à DRF Luftrettung, un opérateur allemand de services médicaux d'urgence par hélicoptère ainsi que le premier NH90 TTH pour le Qatar remis plus tôt que prévu. Enfin, l'armée américaine a pris livraison du premier UH-72B de l'usine Airbus Helicopters de Columbus, Mississippi.

93 H145 et 52 H160 en 2021

Cette dynamique montre à la fois une reprise du marché commercial et la volonté des États où est implanté le constructeur (France, Allemagne et Espagne) de soutenir leur champion industriel. Ainsi, la France a commandé 40 H160 (30 Guépard et 10 pour la gendarmerie), huit H225M (armée de l'air) et deux H145 (sécurité civile), l'Espagne 36 H135 et l'Allemagne huit H145 pour la police bavaroise après avoir acheté 31 hélicoptères NH90 NFH en 2020. Au-delà de ce soutien, des premiers signes, comme l'augmentation des commandes d'hélicoptères légers, H125 et H130, montrent clairement une reprise du marché civil et parapublic.

En 2021, les principales commandes proviennent des modèles H125 (147 exemplaires), H135 (65), H145 (93 exemplaires, dont 20 commandés par l'opérateur saoudien The Helicopter Company) et H160 (52, dont 6 exemplaires achetés par The Helicopter Company, contre 11 en 2020). Outre le contrat au profit de l'armée de l'air (huit H225M), le H225 a été également commandé fin mars par un client de longue date, les Gardes côtes japonais (2 exemplaires). Soit 10 exemplaires. Airbus Helicopters a engrangé début décembre aux Émirats Arabes Unis une commande de 12 Caracal, qui sera mise en vigueur cette année.

Très petite année encore pour le H175, avec seulement quatre exemplaires commandés (0 en 2020 et 4 en 2019). Cet appareil pâtit notamment du marché atone de l'oil & gas. "Le marché des hélicoptères super medium et lourd reste plus difficile, notamment en raison du marché de l'offshore", avait expliqué le PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even dans une interview accordé en novembre à La Tribune. Deuxième frein, les loueurs ont plus d'une centaine de S92 (Sikorsky) dans leur portefeuille. "Ils n'ont pas intérêt à voir arriver de nouveaux hélicoptères sur le marché et poussent au maximum l'utilisation des hélicoptères actuels, dont les S92", avait-il précisé. D'une manière générale, le marché des super medium et lourds garde un réservoir intéressant pour Airbus Helicopters.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 30/01/2022 à 2:26
Signaler
Guepard H-160 helicopter is somewhat slow and vulnerable. It should be conceptually military and not militarized version of civil helicopter. In 2027 will be many powerful and speedy helicopters, which will strike it at a distance in dangerous zones....

à écrit le 28/01/2022 à 11:27
Signaler
Stupéfiant est le mot. Parce que les problèmes de qualité se sont accumulés semble-t-il, ce qui a dégoûté semble-t-il aussi quelques très bons clients : les opérateurs para-pétroliers, et les militaires dans pas mal de pays. Conséquence indirecte d...

à écrit le 27/01/2022 à 11:53
Signaler
l'hélicoptère dans cette version reste très vulnérable en opération vu la techonogie employée par des adversaires de type avancé comme par exemple la Russie ou la Chine , il faut une autre réponse à part le transport de troupes et l'observation.

le 27/01/2022 à 17:49
Signaler
Arrêtons de penser que l'hélicoptère est un outil essentiellement de combat. Il existe des hélicoptères spécifiques pour l'attaque et il sont employés principalement dans des combats asymétriques .

à écrit le 27/01/2022 à 8:58
Signaler
Je ne sais pas si la situation est vraiment bonne. Les hélicoptères ont été souvent achetés pour desservir les plateformes pétrolières. Ce marché ne se porte pas très bien. Dans le cadre militaire, il y a aussi un doute sur la formule avec la multipl...

à écrit le 27/01/2022 à 8:29
Signaler
Très belle réussite de l'ancien Eurocopter . Autant les performances des hélicopères militaires laissent à désirer avec les déboires des multiiples versions de du N90 et du Tigre mais autant la branche hélicopère civile est en pleine forme. Toutefois...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.