Les Emirats Arabes Unis commandent 12 Caracal à Airbus Helicopters

En présence d'Emmanuel Macron, le prince héritier Cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyan, l'homme fort des Émirats Arabes Unis, a signé une commande de 12 hélicoptères Caracal (Airbus Helicopters).
Michel Cabirol

2 mn

Le Caracal d'Airbus Helicopters bondit encore dans le désert
Le Caracal d'Airbus Helicopters bondit encore dans le désert (Crédits : Airbus Helicopters)

Article réactualisé à 10h14

Douze Caracal pour les Émirats Arabes Unis. Ce joli contrat était attendu depuis plusieurs semaines et aurait déjà pu être annoncé lors du salon aéronautique de Dubaï (14-18 novembre). Il a été signé et annoncé ce vendredi lors de la visite d'Emmanuel Macron aux Émirats Arabes Unis qui équiperont ces Caracal d'une boule optronique israélienne. A l'image des 80 Rafale F4, ces appareils seront très proches du standard français. Un contrat qui est estimé entre 750 et 800 millions d'euros. Il va notamment permettre à Airbus Helicopters de donner de la charge à Marignane, son principal site de production où est assemblé le H225M (Caracal), un hélicoptère de transport, qui peut effectuer des missions de recherche et sauvetage au combat ainsi que des missions de manœuvres et d'évacuations sanitaires. Car les douze appareils H225M seront "entièrement produits et assemblés en France" sur le site de Marignane, a précisé le ministère des Armées.

Le constructeur pourrait également avoir la confirmation en Arabie Saoudite d'une commande d'hélicoptères légers (entre 30 et 50 appareils) par le fond souverain saoudien Public Investment Fund (PIF), qui a déjà commandé pour The Helicopter Company (THC) 10 H125 en 2020.

Un problème de charge entre 2022-2024

Dans une interview qu'il a accordée à La Tribune, le PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even a expliqué que le "défi" auquel est confronté le constructeur est "la gestion de la charge industrielle à partir de 2022 et jusqu'en 2024 en raison d'un niveau de prises de commandes, qui était bas ces trois dernières années". Et Airbus Helicopters chasse les commandes, notamment en France (Tigre Mark 3 et Hélicoptère interarmées léger), en Espagne, en Allemagne (renouvellement de 40 Super Puma pour la Bundespolizei attendu en 2022) ainsi qu'en Grande-Bretagne où le constructeur propose une quarantaine de H175M au ministère de la Défense britannique.

"Dans le prolongement de la commande de huit hélicoptères H225M Caracal supplémentaires, passée par le ministère des Armées en avril dernier au titre du plan de soutien gouvernemental à l'aéronautique, cette nouvelle commande consolide encore la chaîne de production et d'assemblage H225M Caracal du site de Marignane et tous ses fournisseurs, et par conséquent, pérennise des centaines d'emplois", a précisé le ministère des Armées.

Le constructeur européen est également en piste pour vendre des Caracal au Maroc (environ 8 appareils). Des succès qui pourraient lui permettre de passer cette période (2022-2024) "sans trop d'écueil".

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/12/2021 à 16:55
Signaler
Et Caracas ? ça les interesse pas le caracal ?

à écrit le 03/12/2021 à 13:39
Signaler
E.Macron sera présent demain 4 Décembre à la foire de Chambly les Oreillettes Poilues, sur le stand de Jean-Rémy et Louisette, caisse numéro 2, afin de concrétiser le ticket de caisse de la méga vente d'une oie du Périgord. Ce contrat d'une valeur de...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.