Airbus Helicopters : le jackpot du mois de décembre

Airbus Helicopters a bien regarni son carnet de commandes en décembre : 30 hélicoptères Guépard pour les trois armées françaises, 11 H160 pour le gouvernement français, 36 H135 pour l'Espagne, 12 Caracal pour les Émirats Arabes Unis, 20 H145 et 6 H160 pour l'Arabie Saoudite et 8 H145 pour le ministère de l'Intérieur de la Bavière. Soit au moins 123 appareils. Enfin, l'Espagne a validé le financement du Tigre Mark 3.
Michel Cabirol

7 mn

Le premier Guépard sera mis en service en 2027 par l'armée de Terre
Le premier Guépard sera mis en service en 2027 par l'armée de Terre (Crédits : Ministère des Armées)

Ces décisions étaient très, très attendues par Airbus Helicopters. Deux commandes ainsi que le financement d'un programme qui sont arrivés in extremis en fin d'année, un peu avant Noël : l'une du ministère des Armées (programme Hélicoptère interarmées léger - HIL), et les deux autres du gouvernement espagnol (Tigre Mark 3 et 36 H135). Le ministère des Armées a notifié au constructeur de Marignane une commande de l'ordre de 1,7 milliard d'euros pour le développement du programme HIL ainsi que la livraison des 30 premiers Guépard, version militaire dérivée du H160, selon les documents budgétaires du ministère de l'Économie. "Les principaux engagements 2021 (1,7 milliard d'euros) couvrent le développement et l'acquisition de 30 hélicoptères HIL", précise Bercy. Un contrat qui pourrait s'élever au total à près de 3 milliards avec la fourniture du système de soutien et de formation et le maintien en condition opérationnelle (MCO) pendant dix ans.

Au-delà de cette commande emblématique, Airbus Helicopters a également reçu la confirmation de la commande de dix H160 pour la Gendarmerie nationale, décidée dans le cadre du plan de soutien à l'industrie aéronautique, qui s'élève à plus de 200 millions d'euros. Le constructeur livrera par ailleurs au centre d'expertise et d'essais de la direction générale de l'armement DGA Essais en vol un H160 pour assurer les essais en vol de mise au point, de qualification des équipements et des futurs systèmes d'armes. Soit une commande globale de 41 H160 pour le gouvernement français.

Enfin, les ministères de la Défense et de l'Intérieur espagnols ont commandé avant Noël 18 H135 chacun (310 millions d'euros, dont 178 millions pour la défense). Les livraisons commenceront en 2022. Surtout, le conseil des ministres a approuvé le 21 décembre le financement de la rénovation à mi-vie de 18 hélicoptères de combat Tigre, dans sa version Tigre Mark 3 pour un montant de plus de 1,18 milliard, qui sera partiellement préfinancé entre 2022 et 2028 par le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme (707,5 millions). Pour l'Espagne, cette décision semblait logique, la chaîne d'assemblage finale des Tigre Mark 3 (18 espagnols et 67 français) étant établie à Albacete. Les 18 appareils espagnols doivent être livrés entre 2030 et 2034.

Une fin d'année prolifique

Les deux commandes fermes de la France et de l'Espagne devaient logiquement en appeler d'autres. Le contrat ferme des 30 premiers Guépard s'inscrit dans un marché global de 10 milliards d'euros (soit 169 Guépard) tandis qu'il faut également ajouter l'acquisition par la gendarmerie de 10 H160 dans le cadre du plan de relance de la France. Les forces espagnoles (FAS) et la Guardia Civil pourraient quant à elles également commander des hélicoptères supplémentaires (soit une cible de 59 appareils au total). De même, l'acquisition de quatre H160 pour le ministère de l'Intérieur avait été autorisée par un conseil des ministres espagnol en juin dernier. Il est possible qu'elle soit entrée dans le carnet de commandes d'Airbus Helicopters en 2021.

Résultat, ces deux nouvelles commandes fermes arrivent après celle remportées début décembre aux Émirats Arabes Unis (12 Caracal) et en Arabie saoudite (20 H145 à cinq pales et 6 H160) lors de la tournée d'Emmanuel Macron au Moyen Orient. Le ministère de l'Intérieur de Bavière a pour sa part commandé huit H145 à cinq pales. Le mois de décembre a permis de remplir le carnet de commandes d'Airbus Helicopters même s'il manque la commande de la France du Tigre Mark 3, attendue au cours du premier trimestre 2022. Toutes ces commandes vont permettre au PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even de projeter le constructeur vers l'avenir avec plus de sérénité.

"Le renouvellement des flottes militaires françaises (contrats HIL - Hélicoptère Interarmées Léger - et Tigre Mark 3) sont essentiels non seulement en termes de volume de prises de commandes mais aussi en termes de perspectives (maintien de compétences et des chaînes industrielles), de développement, et, enfin, en termes de perspectives industrielles à moyen terme. Ils sont stratégiques pour Airbus Helicopters. Nous sommes sur des horizons de développement à 5/6 ans et de carnet de commandes à 10/15 ans", avait expliqué Bruno Even dans une interview accordée fin novembre à La Tribune.

Guépard : première livraison en 2027

Lancé en phase de préparation en 2017 par la DGA, le programme HIL vise à équiper les trois armées d'un unique modèle d'hélicoptère, en remplacement de cinq modèles différents actuellement en service (Gazelle, Alouette III, Dauphin, Panther, Fennec). Pour ce programme, Airbus Helicopters a déjà reçu du ministère des Armées près de 90 millions d'euros (87,8 millions). Les 169 appareils commandés seront répartis entre l'armée de Terre (80), la Marine nationale (49) et l'armée de l'Air (40). Les 30 premiers appareils de la tranche ferme sont destinés à l'armée de Terre (21 appareils), à la Marine Nationale (8) et à l'Armée de l'Air (1). Les livraisons débuteront en 2027, le premier Guépard sera mis en service par l'armée de Terre. La Marine nationale recevra quant à elle son premier hélicoptère en 2029, puis l'armée de l'Air en 2030. La production doit s'échelonner sur une période de 10 ans.

"Le lancement en réalisation du programme HIL sécurise l'activité industrielle du site Airbus Helicopters de Marignane pour les 15 prochaines années. La commande prévue par la loi de programmation militaire 19-25 irriguera toute la filière aéronautique française, notamment ses PME sur l'ensemble du territoire avec 80% des fournisseurs du H160 installés en France, principalement dans le sud. Au total, ce sont plus de 2.000 emplois qui seront durablement alimentés en France par le Guépard et ses dérivés à l'export", a estimé la DGA. Outre Airbus Helicopters, les principaux industriels concernés par ce programme sont Safran (moteur Arrano et boule optronique Euroflir 410), Thales (avionique FlytX, casque TopOwl Digital Display, radio logicielle Contact et radar AirMaster C) et, enfin, MBDA (missile antinavires léger - ANL).

Premier appareil d'Airbus Helicopters dans la marine espagnole

La commande des ministères espagnols de la Défense et de l'Intérieur intervient dans le cadre du plan de relance activé par le gouvernement espagnol pour soutenir la filière. Le ministère de la Défense recevra 18 H135, qui seront exploités par l'armée de l'air et la marine. Si l'armée espagnole exploite déjà une flotte de 16 H135, l'armée de l'air mettra en service ses premiers H135 tandis que la marine va acquérir pour la première fois de de son histoire un appareil fabriqué par Airbus Helicopters. Ces nouveaux appareils de l'armée de l'air et de la marine remplaceront les anciens modèles d'hélicoptères actuellement utilisés pour la formation avancée des pilotes.

"Comme le NH90, le H135 sera présent dans toutes les forces armées espagnoles, ce qui permettra l'harmonisation et la recherche de synergies en matière de formation et de maintenance, conformément à notre plan stratégique en matière d'hélicoptère, a estimé l'amiral Santiago González de la Direction générale de l'armement et du matériel (DGAM) du ministère de la Défense de l'Espagne, cité dans le communiqué d'Airbus Helicopters. Cette coopération entre les ministères de l'Intérieur et de la Défense est une étape importante dans la rationalisation des programmes par le gouvernement espagnol".

Le ministère de l'Intérieur, qui dispose déjà d'une flotte de 31 de la famille H135, prendra également livraison de 18 nouveaux H135, qui seront exploités par la police nationale et la Guardia Civil. Les nouveaux hélicoptères permettront à la police nationale et à la Guardia Civil de remplacer les antiques hélicoptères BO105 (Airbus Helicopters) et seront affectés à un large éventail de missions, dont certaines de surveillance et de sauvetage. Le bimoteur léger H135 d'Airbus a été vendu à 300 opérateurs dans 64 pays. Soit une flotte en service d'environ 1.350 hélicoptères.

Michel Cabirol

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 27/12/2021 à 20:58
Signaler
La France se laisse beaucoup de possibilités dans sa future géopolitique en achetant du matériel allemand. Que la France se mette maintenant à faire de la vraie politique.

à écrit le 27/12/2021 à 10:38
Signaler
Fin connaisseur, ah est il encore capable de délivrer, près de 6 ans déjà que le guépard est en pré développement...10mdrs pour 170machines et 10ans de service, va falloir bien cadrer le coût des heures de vols et dispo pour rentrer dans les buts. Fl...

le 28/12/2021 à 21:45
Signaler
Le Guépard (H160M) ayant été évoqué depuis moins de 3 ans, je vois mal comment il pourrait 'être en développement depuis 6 ans'. Expliquez-moi SVP, ça m'intéresse vraiment. D'autre part le H160 civil est certifié depuis 2 ans, les premiers exemplaire...

le 29/12/2021 à 23:24
Signaler
Les premières études de la version militaire du 160 ont été lancées des les phases d'essais, premiers vols du 160 civil, pour une raison simple, le coeur du marché est militaire.la qualification d un appareil militaire est hautement difficile tant e...

à écrit le 27/12/2021 à 9:29
Signaler
Entrance in service in 2027 is late for military version of early concepted and produced helicopter. New improved and powerful helicopters may appear in 5 years. And Guépard will be obsolete or will need a comprehensive renewal.

le 27/12/2021 à 13:53
Signaler
En attendant, ce sont d'autres hélicoptères qui vont récupérés les innovations du H160.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.