Après la fin d'année en fanfare d'Airbus, Boeing frappe fort dès les premiers jours de 2022

Airbus a marqué les esprits en décembre en battant successivement Boeing chez Qantas et Air France-KLM, clients jusqu'ici du 737. Boeing vient de lancer la riposte, et elle est de taille. Le constructeur américain s'adjuge le renouvellement de la flotte d'Allegiant Air avec son 737 MAX et s'empare d'un important client jusqu'ici dévolu à son concurrent. L'affrontement des deux grands de l'aéronautique civile n'est décidément pas fini.

3 mn

Client d'Airbus, Allegiant Air choisit Boeing pour renouveler sa flotte.
Client d'Airbus, Allegiant Air choisit Boeing pour renouveler sa flotte. (Crédits : Boeing)

Avec la suspension de vol pendant près de deux ans du 737 MAX, on aurait pu croire à la fin de l'histoire. Mais Boeing a de la ressource et sait encore remporter d'importantes victoires. Alors qu'Airbus s'est imposé avec ses A320 NEO et A321 NEO successivement chez Qantas et Air France-KLM mi-décembre, pourtant fidèles clients du 737, Boeing vient de riposter énergiquement en débauchant Allegiant Air. La compagnie ultra low cost américaine, qui opère actuellement plus d'une centaine d'appareils de la famille A320 d'Airbus, vient de signer une commande pour 50 Boeing 737 MAX fermes assortis d'options pour 50 appareils supplémentaires, afin de renouveler sa flotte. La réponse du berger à la bergère n'aura donc pas tardé.

Allegiant Air a opté pour un mix entre le 737-7 et le 737-8-200, version très haute densité développée pour le marché ultra low cost. Les livraisons seront rapprochées avec l'arrivée des premiers appareils dès 2023, et un étalement jusqu'en 2025. Ils viendront soutenir la croissance de la compagnie et progressivement remplacer les 108 A319 et A320 actuels.

Lire aussi 5 mnAirbus dépasse son objectif de 600 livraisons d'avions en 2021, mais Boeing domine les commandes

Soutien à la transition

Boeing assure qu'il assistera son nouveau client pour assurer une transition progressive. Le constructeur américain estime que ses 737 MAX permettront une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2 de l'ordre de 20 % par rapport à la flotte actuelle. Il annonce également l'intégration d'outils numériques commercialisés par sa division Boeing Global Services pour renforcer l'efficacité opérationnelle de la future flotte.

Par ailleurs, il a signé un accord de maintenance exclusif de 12 ans avec CFM International (coentreprise entre Safran et General Electric) pour les moteurs LEAP-1B, qui équiperont la future flotte. Le motoriste soutiendra également la flotte actuelle d'Airbus.

Lire aussi 6 mnAir France-KLM lâche Boeing : la flotte moyen-courrier sera 100% Airbus

Plus de clients captifs

Décision plutôt rare habituellement, les changements de constructeurs se multiplient donc ces dernières semaines. Maurice J. Gallagher Jr, PDG d'Allegiant Air, argue d'une "approche de flotte toujours opportuniste" pour expliquer ce choix.

Pour autant, il n'entend pas renoncer à ses Airbus de sitôt. Il explique : " Bien que le cœur de notre stratégie reste centré sur les avions déjà détenus, l'infusion pouvant aller jusqu'à 100 Boeing 737 en provenance directe du constructeur apportera de nombreux avantages pour l'avenir - notamment une flexibilité pour la croissance de la capacité et les retraits d'avions, des avantages environnementaux significatifs, et une configuration et des caractéristiques de cabine modernes que nos clients apprécieront. " La compagnie précise même qu'elle continuera à s'approvisionner en A320 sur le marché d'occasions.

Quoi qu'il en soit, le passage d'Allegiant Air vient donc s'ajouter à ceux de KLM, Transavia Holland et Transavia France ainsi que de Qantas et Jetstar chez Airbus. La crise semble donc rebattre les cartes pour le renouvellement des flottes moyen-courriers. Airbus peut arguer de la fiabilité et des performances de ses appareils, là où Boeing n'a pas hésité à jouer sur les prix pour relancer son 737 MAX, qui bénéficie également d'un carnet de commandes un peu plus léger. L'affrontement entre Airbus et Boeing devrait encore bien perdurer un long moment.

Lire aussi 5 mnAirbus assomme Boeing en Australie en plaçant une commande géante d'A321 et A220 chez Qantas

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.