Air France-KLM lâche Boeing : la flotte moyen-courrier sera 100% Airbus

Boeing est dans les cordes. Moins de 24 heures après Qantas, Air France-KLM fait lui aussi le choix d’Airbus pour renouveler la flotte moyen-courrier de KLM et des filiales Transavia France et Transavia Holland, trois compagnies équipées aujourd'hui de Boeing 737. Le groupe s’engage sur 100 A320 NEO et A321 NEO fermes et soixante options pour remplacer les 150 Boeing 737 de KLM, Transavia Holland et Transavia France. Un retournement de grande ampleur fait au détriment du 737 MAX, qui perd donc deux compétitions majeures coup sur coup. Cerise sur le gâteau pour Airbus, Air France se positionne aussi sur l'A350F.

6 mn

Les Airbus A320 NEO et A321 NEO arriveront chez Transavia et KLM à partir de 2023. Ils remplaceront les Boeing 737 actuels.
Les Airbus A320 NEO et A321 NEO arriveront chez Transavia et KLM à partir de 2023. Ils remplaceront les Boeing 737 actuels. (Crédits : Airbus)

L'A320 NEO fait enfin son entrée dans le groupe Air France-KLM. Et de quelle manière. Le groupe français vient de désigner Airbus vainqueur de l'intégralité de son appel d'offres pour renouveler la flotte moyen-courrier de trois de ses compagnies : KLM, Transavia Holland et Transavia France, trois opérateurs jusqu'ici quasi-exclusifs de Boeing 737. La commande porte sur 100 A320 NEO et A321 NEO, assortis de 60 appareils supplémentaires en option. Alors qu'un panachage apparaissait comme une option possible, Boeing et son 737 MAX font chou blanc. Moins de 24 heures après la commande de Qantas, Airbus signe une fin d'année exceptionnelle dans un contexte de crise encore très prégnant et met son concurrent américain KO en deux reprises.

Lire aussi 5 mnAirbus assomme Boeing en Australie en plaçant une commande géante d'A321 et A220 chez Qantas

Révolution aux Pays-Bas, transition en France

Si Air France est un client fidèle d'Airbus et de la famille A320 CEO (« Current engine option », version originelle de l'appareil), c'est une véritable révolution côté néerlandais. KLM est très attaché à Boeing, comme le rappelait à La Tribune une source interne il y a quelques mois. La compagnie ne s'est aventurée chez Airbus que sur le long-courrier et exploite actuellement une flotte de 49 Boeing 737-700/800/900. C'est aussi le cas chez Transavia Holland, avec 39 exemplaires de 737-800.

Lire aussi 8 mnSauvé par l'Etat français, Air France-KLM peut-il acheter des Boeing 737 MAX aux dépens de l'Airbus A320 Neo ?

Transavia France possède une flotte supérieure à celle de sa consœur néerlandaise, avec 50 appareils actuellement et 61 prévus d'ici le printemps 2022, mais son attachement à Boeing est moindre : la stratégie du groupe d'avoir deux types d'avions pour Air France et Transavia (pour avoir une étanchéité entre les deux compagnies), a volé en éclats depuis l'arrivée aux commandes de Ben Smith. Ce dernier a négocié plusieurs accords avec les pilotes d'Air France leur assurant qu'ils ne perdraient rien au change en développant une offre low-cost. Les pilotes de Transavia viennent quasiment tous d'Air France et ont donc la double qualification, Airbus et Boeing. Passer à une flotte Airbus pour Transavia France ne posera donc pas de problème.

« Nous sommes très honorés de la décision prise par le groupe Air France-KLM, après une évaluation approfondie, d'acquérir la dernière génération d'avions de la famille Airbus A320neo et A350F cargo  pour moderniser sa flotte européenne moyen, court-courrier et cargo », Christian Scherer, directeur commercial d'Airbus.

Reste que le passage d'une flotte entièrement Boeing à une flotte exclusivement Airbus n'est pas anodin et les exemples de cette ampleur sont rares, à l'image d'Easyjet au début des années 2000. Le coup est d'autant plus rude pour le constructeur américain qu'il a subi exactement la même déroute quelques heures plus tôt chez Qantas. La compagnie australienne a annoncé qu'elle optait pour des A220 et des A321 XLR pour remplacer sa centaine de 737 et 717.

Lire aussi 8 mnSauvé par l'Etat français, Air France-KLM peut-il acheter des Boeing 737 MAX aux dépens de l'Airbus A320 Neo ?

Vecteur de croissance pour Transavia France

La répartition entre les compagnies n'a pas été dévoilée. Selon toute vraisemblance, les deux compagnies néerlandaises remplaceront leur flotte dans des proportions équivalentes, soit une cinquantaine d'appareils pour KLM et une quarantaine pour Transavia Holland. La limitation des créneaux à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol ne leur permet pas d'envisager une importante croissance du nombre de machines. Elles pourront en revanche jouer sur la taille des modules en intégrant des A321 à la place des 757, soit un gain pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de sièges par vol. Les 737 de KLM vont de 142 à 188 sièges et ceux de Transavia jusqu'à 189 selon les modèles, tandis que les A321 offrent de 180 à 220 places en fonction des configurations retenues.

Cela laisse donc environ 70 appareils pour Transavia France, soit un potentiel de croissance de 15 % pour la compagnie à bas coût. Si le chiffre ne semble pas énorme, il faut rappeler qu'elle n'exploitait que 40 appareils en début d'année. Cela pourrait tout de même aller un peu au-delà, le plan de flotte prévoyant un doublement du nombre d'avions en 2025 par rapport à 2020.

« C'est une étape majeure pour KLM, pour Transavia et pour Air France, qui exploiteront les meilleurs appareils disponibles pour répondre à leurs besoins. Les performances remarquables de la famille Airbus A320neo et de l'A350 Cargo, qui sont plus silencieux, plus économes en carburant et dont les coûts au siège sont réduits, en font le meilleur choix pour la croissance à long terme de notre flotte. Ils joueront un rôle clé dans l'atteinte de nos objectifs ambitieux, dont celui d'atteindre zéro émission nette de CO2 d'ici à 2050 », Benjamin Smith, directeur général du groupe Air France-KLM.

Lors des résultats du troisième trimestre, Ben Smith a d'ailleurs rappelé que Transavia France était la pierre angulaire de la transformation du réseau du réseau domestique du groupe Air France - structurellement déficitaire. Elle a ainsi largement contribué au redressement de la performance opérationnelle cet été.

Cette croissance actuelle de Transavia France résulte des accords de périmètre signés avec les pilotes d'Air France en septembre 2019 et en août 2020. Le premier a permis de faire sauter le plafond de 40 avions que ne pouvait dépasser Transavia, et le second autorise cette dernière à opérer des vols domestiques partout sur le territoire, sauf à Roissy-Charles de Gaulle.

Livraisons dès 2023

Les livraisons sont attendues à partir de mi-2023. Le timing est serré vu le carnet de commandes déjà très rempli de la famille A320 NEO. Le calendrier exact n'est pas précisé pour le moment. Un étalement ne serait pas une mauvaise nouvelle pour Airbus non plus, qui cherche désormais à répartir au mieux son carnet de commandes dans la durée afin de pérenniser sa stratégie de montée en cadence.

Lire aussi 3 mnSingapore Airlines se laisse tenter par l'A350F d'Airbus

Air France monte à bord de l'A350F

Cerise sur le gâteau pour Airbus, Air France s'est aussi invitée à la fête avec une lettre d'intention (LoI) pour quatre A350F fermes et quatre appareils supplémentaires en options. Si cette commande ce concrétise, ce serait la plus importante reçue jusqu'ici par le futur avion cargo, qui doit entrer en service fin 2025.

C'est un changement radical de stratégie pour la compagnie française, qui avait largement réduit sa flotte dédiée au fret depuis plusieurs années - au point de n'avoir plus que deux 777F actuellement - au profit du transport en soute. Air France étudiait jusqu'ici la possibilité de convertir des anciens 777 passagers en cargo, mais la commande d'appareils neufs est une surprise.

C'est là aussi le deuxième succès de la semaine pour l'A350F, après la signature d'une lettre d'intention avec Singapore Airlines pour sept exemplaires il y a deux jours. Le futur avion-cargo dispose également d'une commande ferme de sept appareils par ALC et d'un protocole d'accord (MoU) avec CMA-CGM Air Cargo pour quatre exemplaires.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 17/12/2021 à 23:29
Signaler
Prévisible, au vu des déboires de Boeing. C'est un juste retour des choses. La bonne nouvelle, c'est que KLM va cesser de faire cavalier seul avec cette flotte anachronique dominée par Boeing. L'achat d'A350F est une bonne nouvelle.

le 18/12/2021 à 13:20
Signaler
attention a la replique des usa qui rique de na pas etre tendre avec l'europe

à écrit le 17/12/2021 à 11:54
Signaler
Heureusement que cette cde soit passée à Airbus, car on se serait insurgé avec raison que le contribuable français ou hollandais subventionne l'industrie aéronautique yankee, vu le sauvetage massif de ce groupe par les Etats. Et puis, le 737 max ne f...

le 23/03/2022 à 17:38
Signaler
très bonnes décisions enfin .

à écrit le 17/12/2021 à 8:02
Signaler
C'était pas déja le cas ? Alors la SNCF achète des TGV Japonais et l'armée des chars Russes ? C'est ballot quand même ...

à écrit le 17/12/2021 à 7:21
Signaler
Quel motoriste ?

le 20/12/2021 à 9:22
Signaler
Certainement les moteurs Safran/GE LEAP comme le reste de leur flotte MC

à écrit le 16/12/2021 à 23:05
Signaler
Les pilotes (hors "historiques") chez Transavia France émanant des effectifs AF, il me paraissait absurde de faire voler les 2 compagnies françaises !!! ... erreur rectifiée ! Pour KLM, pour les mêmes raisons de rationalité, que ce soit avec Boeing ...

le 17/12/2021 à 11:57
Signaler
un petit loupé dans mon commentaire ... il faut lire : il me paraissait absurde de faire voler les 2 compagnies françaises (Transavia France & Air France) sur 2 types d'avions différents !!!

à écrit le 16/12/2021 à 22:28
Signaler
Excellente nouvelle ! Et un juste retour des choses suite au soutien massif du contribuable français.

à écrit le 16/12/2021 à 22:00
Signaler
Air France achète ces avions avec l'argent du contribuable. C'est la moindre des choses que la commande soit passée à Airbus

à écrit le 16/12/2021 à 20:10
Signaler
Intéressante info : 100 commandes fermes pour remplacer 150 avions . Ne nous laissons pas tromper par les options ; ça en dit long sur la crise du MC en Europe et les pertes de marché subies par AF/KLM

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.