ATR vole de plus en plus vers des horizons plus durables

Le constructeur franco-italien de turbopropulseurs régionaux a dépassé en 2021 au moins 30 commandes avec un tout nouveau client, Maldivian. La compagnie nationale des Maldives a acheté deux ATR 72-600 et un ATR 42-600.
Michel Cabirol

3 mn

ATR a convaincu Maldivian de monter à bord de l'ATR 72-600 qui consomme jusqu'à 40 % de carburant de moins qu'un jet régional de même capacité, selon le constructeur d'avions régionaux.
ATR a convaincu Maldivian de monter à bord de l'ATR 72-600 qui consomme "jusqu'à 40 % de carburant de moins qu'un jet régional de même capacité", selon le constructeur d'avions régionaux. (Crédits : ATR)

L'année 2021 est bien une année de transition pour ATR, avec ces certitudes mais aussi ces doutes. Comme certitudes, le constructeur franco-italien de turbopropulseurs régionaux (50-50 Airbus et Leonardo) a dépassé au moins 30 commandes l'année dernière avec un tout nouveau client, Island Aviation Services Ltd (Maldivian). La compagnie nationale des Maldives a acheté deux ATR 72-600 et un ATR 42-600 pour remplacer sa flotte de turbopropulseurs vieillissants, des vieux Dash 8 (Q200 et Q300) et de franchir une nouvelle étape de son plan d'expansion. Les nouveaux appareils seront équipés des futurs moteurs PW127XT, plus économes en carburant (- 3%) et permettant de réduire de 20% les émissions et les coûts de maintenance. Les trois avions seront livrés courant 2022.

Depuis le début de 2021, ATR a réussi à engranger 32 commandes fermes, dont 26 pour des ATR 72-600, de la part de huit compagnies : outre Maldivian, Sky Express (6 ATR 72-600), TAROM (3 ATR 72-600), Binter Canarias, (4 ATR 72-600), Air Corsica (5 ATR 72-600), un client non révélé (5 ATR 72-600), Afrijet (3 ATR 72-600), Japan Air Commuter (1 ATR 42-600) et un client non révélé (2 ATR 42-600). Ce qui gonfle le carnet de commandes du constructeur franco-italien à 200 appareils, avait précisé le président exécutif d'ATR, Stefaono Bortoli lors du salon aéronautique de Dubaï (14-18 novembre 2021). Il avait alors souligné que toutes les commandes provenaient de compagnies aériennes et non de loueurs.

 ATR, le champion de l'aviation durable dans les iles

"Tout comme pour l'avionneur, le développement durable est une préoccupation majeure pour la compagnie aérienne", a expliqué ATR mardi dans son communiqué. Les ATR sont déjà les appareils avec la plus faible consommation de carburant et les émissions de CO2 les plus basses parmi les avions régionaux. "Ainsi, un ATR 72-600 consomme jusqu'à 40 % de carburant de moins qu'un jet régional de même capacité", a précisé ATR.

Cité dans le communiqué, le directeur exécutif de Maldivian Mohamed Mihad, est ainsi convaincu que "la nouvelle génération d'ATR, équipée des moteurs XT, offre ce que nous cherchions pour la modernisation de notre flotte : une avancée en matière de développement durable, tout en gardant les coûts opérationnels sous contrôle, et en améliorant la modernité de la cabine et le confort passager". Outre 1 A320 et un A321, Maldivian possède actuellement deux Dash-8 Q200, huit Dash-8 Q300 et 11 DHC-6-300 Twin Otter.

Des nouveaux clients

Cette commande conforte également ATR dans sa vision stratégique de l'aviation du futur. Stefano Bortoli, qui est également cité dans le communiqué, estime que "les opérateurs se tournent vers l'avenir, et ce contrat est un symbole fort de la résilience du secteur aéronautique. (...) Nous sommes fiers de contribuer de façon responsable à la modernisation et à l'expansion de la compagnie nationale des Maldives". Maldivian, qui souhaite contribuer au développement économique de l'archipel, accompagne avec l'achat de ces turbopropulseurs d'ATR "la politique de mobilité aérienne du gouvernement des Maldives". Ainsi, ces appareils ont pour objectif d'offrir une meilleure connectivité au sein des Maldives.

Outre Maldivian, ATR a réussi à accrocher en 2021 d'autres nouveaux clients comme la compagnie japonaise Toki Air, qui a signé une intention de commande pour opérer l'ATR 42-600S (décollage et atterrissage courts). En outre, Sky Express et Afrijet, qui opèrent déjà des ATR, ont pour la première fois commandé des ATR neufs. C'est la preuve que ATR continue de rester très attractif sur un marché en phase de décollage.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 18/01/2022 à 16:41
Signaler
On est encore loin d'utiliser la force d'inertie comme moyen de ce véhiculer sur le sol comme dans l'atmosphère , les forces de gravité et électromagnétiques permettent de ce déplacer sans pollution nous avons dans l'échelle des éléments , un de rajo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.