Au Paris Air Forum, Thierry Breton annonce une « Alliance pour l’Aviation Zéro Émission »

Cette initiative annoncée par le commissaire européen Thierry Breton rassemblera l'ensemble des acteurs du futur écosystème de l'avion propre notamment pour "promouvoir les investissements nécessaires". Elle devrait voir le jour d'ici la fin de l'année 2021.

4 mn

Pour le commissaire européen Thierry Breton, qui s'est exprimé au Paris Air Forum lundi 21 juin, "l'avion de demain et sa compétitivité seront jugés sur son impact climatique.

Le commissaire européen Thierry Breton, en charge du marché intérieur, a annoncé ce lundi 21 juin au Paris Air Forum organisé par La Tribune, la création d'une "Alliance pour l'Aviation Zéro Émission". Le responsable européen, dont l'une des missions est d'élaborer une stratégie globale à long terme pour aider l'industrie européenne à mener la transition verte et numérique, a expliqué les contours de cette nouvelle initiative :

L'Alliance rassemblera l'ensemble des acteurs du futur écosystème de
l'avion propre pour identifier très en amont toutes barrières, émettre
des recommandations sur la manière de les surmonter et promouvoir
les investissements nécessaires.

L'alliance, qui s'inscrit dans la mise à jour de la stratégie industrielle adoptée en mai dernier, sera lancée d'ici la fin de l'année, a précisé le commissaire.

Objectif : neutralité carbone d'ici 2050

Cette annonce intervient quelques semaines après la publication du rapport « Destination 2050 », dont le but est de faire chuter l'empreinte carbone de l'industrie aéronautique. Ce document ambitionne de réduire de 45 % les émissions de CO2 de tous les vols domestiques et au départ de l'UE d'ici à 2030, avec l'objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050. Il a reçu l'aval de la majeure partie des associations aéronautiques européennes, notamment ACI EUROPE, A4E, ASD EUROPE, CANSO et ERA.

Toutefois, les vols ne seront pas 100% "zéro-émission", mais le CO2 qui restera émis sera absorbé de l'atmosphère grâce aux puits de carbone tels que les forêts ou toute autre technologie de capture et stockage créée à cet effet. C'est par exemple dans ce but que l'aéroport de Lyon a annoncé la création de son premier puits de carbone.

"L'avion de demain et sa compétitivité seront jugés sur son impact
climatique. C'est une opportunité unique pour l'industrie
aéronautique européenne d'établir un avantage compétitif décisif de
« first mover » sur le marché mondial", a expliqué le commissaire européen.

Pour atteindre ces objectifs, il souligne l'importance de l'innovation et des technologies de rupture, citant la "nécessité" d'introduire massivement les carburants durables. Et également d'envisager des changements radicaux grâce à la propulsion électrique ou hydrogène afin de mettre "sur le marché d'ici 2035 une nouvelle génération d'avions à zéro émission de CO2."

Lire aussi 4 mnAirbus et Safran vont tester dès cette année un "avion vert", sans une goutte de kérosène

Le lancement de cette alliance a vocation a fédérer toutes ces initiatives. "En envoyant un signal clair sur la détermination européenne à virer en tête et à accompagner cette nouvelle révolution technologique et industrielle, l'Alliance apportera la confiance nécessaire pour inciter l'ensemble des acteurs à prendre des décisions d'avenir."

Le commissaire a également annoncé les contours du financement : "la Commission mettra de l'argent, les Etats membres également, comme les entreprises. C'est un partenariat public-privé".

L'alliance pourrait s'ouvrir à des partenaires étrangers, mais à certaines conditions. "Ma philosophie est tranchée : nous sommes ouverts, mais à nos propres conditions. Nous déterminons nos objectifs et ensuite nous regarderons les conditions éventuelles pour intégrer des partenaires non continentaux".

"Amélioration de la gestion du trafic"

Face à ces défis, le commissaire européen ne sous-estime toutefois pas les moyens nécessaires pour assurer cette transition. "Les investissements à mobiliser sont toutefois extrêmement importants", rappelle-t-il. "Pusieurs Etats membres ont décidé de s'engager à travers leur plan national de relance et de résilience, parfois de manière très importante comme c'est le cas pour la France." En juin 2020, le gouvernement s'était engagé à consacrer 1,5 milliard d'euros d'ici à 2022 pour "parvenir à un avion neutre en carbone en 2035".

L'exécutif européen compte bien aussi jouer un rôle majeur, avance le commissaire. "La Commission soutiendra ces efforts à travers le programme Horizon Europe. L'entreprise commune « Clean Aviation » devrait permettre la démonstration de différentes solutions", annonce-t-il, avant d'affirmer que l'institution proposera des mesures coordonnées pour décarboner l'avion : "mesures économiques, amélioration de la gestion du trafic aérien et renforcement des développements technologiques".

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 22/06/2021 à 6:42
Signaler
demander a m breton de nous faire parvenir les plans des ovnis ce sera moins couteux que leur mesures ecolos

à écrit le 22/06/2021 à 1:26
Signaler
Un avion zéro émission c'est quoi exactement? Un avion ne se déplace pas dans le vide cosmique il semble bien donc il émettra nécessairement du bruit pour se déplacer dans l'air... Manifestement cela semble être un énième comité Théodule pour ...

à écrit le 21/06/2021 à 14:30
Signaler
Il y a uneaction immédiate et simple à faire pour réduire les différentes nuisances aériennes en Europe : Créer un système intégré européen d'ATC . Seulement voilà ; c'est le chiffon rouge qui déclenche une grève illimitée des controleurs français ...

à écrit le 21/06/2021 à 12:56
Signaler
POPULISME DEPLACE: l'avion dans le monde 2.5% des émissions ( et çà baisse : avions toujours plus verts ), 7% le numérique ( que les pseudo écolos-rouges jettent ordi et smartphones,, en tete l'élevage intensif, et en deuxième l'industrie.

le 21/06/2021 à 13:39
Signaler
@ Anne Sophie L'empreinte carbone des avions n'est pas très importante, c'est l'utilisation de l'avion qui est au centre du débat. Trop d'aéroports, trop de destinations, trop de nuisances pour un transport de masse destructeur. Économiquement, c'es...

le 21/06/2021 à 23:20
Signaler
Félicitations pour reconnaître que l'empreinte carbone des avions n'est pas le problème. Intéressant changement de discours. Et donc, maintenant que fait-on? Tout le monde reste chez lui à regarder les paysages sur un écran? Belle perspective. Ce n'e...

le 22/06/2021 à 10:02
Signaler
@ réponse de @Valbel89 Je ne critique pas le voyage, je critique le "business" autour du voyage, le tourisme de masse. Le tourisme "all inclusive" où l'alcool est la principale motivation du "voyage"! ...et je persiste à dire que c'est l'avion qui ...

à écrit le 21/06/2021 à 12:33
Signaler
Therry Breton qui comme chacun sait , fit des étincelles chez FT, puis chez Atos ... Il suffit de voir le cours de l'action de ces entreprises pour s'en convaincre ... un grand visionnaire ...

à écrit le 21/06/2021 à 12:30
Signaler
Le retour du Zeppelin ... J'adore ... Les gens passent , la bêtise reste , mais l'hydrogène d'hier n'est pas celui d'aujourd'hui lol ... Ca sent le pétrole à 300 dollars ...

à écrit le 21/06/2021 à 12:22
Signaler
Ces dirigeants de salon sont déconnectés des réalités , ils ne semblent pas avoir analysé les erreurs du concorde et nous prépare un cataclysme économique prodigieux avec cependant , de juteuses subventions pour tous les ex hauts fonctionnaires posit...

à écrit le 21/06/2021 à 11:58
Signaler
?...et y fait comment le monsieur pour faire décoller et voler des avions de 50 tonnes sur 5 000 km (une moyenne), il les envoie à 35 000 pieds avec un élastique et ensuite les passagers pédalent ?

à écrit le 21/06/2021 à 10:04
Signaler
2050... où les promesses de nos dirigeants toujours plus lointaines exposant leur manque total de crédit. J'ai des chances de voir de mon vivant cette imposture totale disparaitre donc. Vite un frexit, ne soyons pas à la traine pour une fois.

le 21/06/2021 à 11:43
Signaler
que valent donc les promesses des pantoufflards apres la politique ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.