Carburants alternatifs dans l'aviation : A quand le coup d'accélérateur ?

 |  | 566 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le secteur de l'aviation planche depuis plusieurs années sur les carburants alternatifs, mais une réglementation incitative se fait attendre et la production a du mal à monter en puissance. Pourtant, Constance Thio, vice-président Sustainability & Compliance d'Air France-KLM, Nicolas Jeuland, responsable prospective environnementale et carburants bas carbone chez Safran, Paul Stein, CTO de Rolls Royce, Claire Rais-Assa, cheffe du bureau du climat, de la qualité de l'air et des sujets émergents de la DGAC, et Chris Raymond, Chief Sustainability Officer de Boeing, réunis autour du thème des carburants alternatifs àl'occasion de la septième édition du Paris Air Forum, organisée par La Tribune, ne baissent pas les bras. Et le point de bascule pourrait intervenir dès 2025.

A base d'huiles usagées, de déchets agricoles, d'algues, de plastique ou d'ordures ménagères, une nouvelle génération de carburants alternatifs émerge, accompagnée d'autres innovations, comme l'hydrogène vert et les e.fuels,fabriqués en utilisant de l'électricité issue de sources décarbonées ou de carbone capté dans l'atmosphère. L'heure n'est plus en effet aux biocarburants de première génération, dont les inconvénients, telle la concurrence entre les cultures nécessaires à leur production et celles destinées à l'alimentation, s'étaient vite révélés. L'heure est « aux carburants durables, quelle que soit leur source », souligne Nicolas Jeuland, responsable prospective environnementale...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2020 à 8:38 :
Parce que en UE on préfère imaginer des chimères, notre classe dirigeante voit déjà des avions életriques partout dans le ciel dès demain grâce à sa connexion totale avec la réalité de notre monde.

Ne pas oublier que l'européiste est un mythomane et que même s'il est toujours interessant de discuter avec un mythomane cela reste un exercice délicat avec incertitude du résultat.

Ils pensent déjà que leur empire va durer mille ans alors qu'ils ont bâti sans faire aucune fondation...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :