Boeing prend les manettes d'Embraer pour mieux contrer Airbus

 |   |  585  mots
(Crédits : ROOSEVELT CASSIO)
Boeing va prendre le contrôle de la division aviation civile du brésilien Embraer, valorisée 4,75 milliards de dollars (4,06 milliards d'euros), dans le cadre de la création d'une coentreprise détenue à 80% par le constructeur américain. Cette annonce intervient 5 jours Cinq jours après la reprise du programme C-Series de Bombardier par Airbus.

Grandes manœuvres dans l'aéronautique civile. Cinq jours après la reprise du programme C-Series de Bombardier par Airbus, Boeing va prendre le contrôle de la division aviation civile du brésilien Embraer. Les deux groupes ont signé ce jeudi  un protocole d'accord visant à créer une coentreprise qui regroupera la division aviation civile et services du constructeur aéronautique brésilien et les activités de développement, de production, de commercialisation et de services après-vente de Boeing.

Boeing aux manettes

Le géant américain l'accord détiendra en effet 80 % du capital de cette coentreprise. Les actifs apportés par Embraer sont évalués à 4,75 milliards de dollars, la valeur de la participation du géant américain est évaluée à 3,8 milliards de dollars. Le communiqué ne précise pas si Boeing va verser la moindre somme à Embraer dans le cadre de cette transaction.La transaction devrait être conclue d'ici à la fin de l'année 2019.
Une fois finalisée, la coentreprise sera basée au Brésil, avec à sa tête un président t un directeur général. La nouvelle entité sera directement rattachée à Dennis Muilenburg, le PDG de Boeing.

«En formant ce partenariat stratégique, nous disposerons d'une position idéale pour apporter une valeur significative aux clients, aux employés et aux actionnaires des deux entreprises, ainsi qu'au Brésil et aux États-Unis », a déclaré Dennis Muilenburg. « Cet important partenariat s'inscrit clairement dans le cadre de la stratégie à long terme de Boeing, qui consiste à investir dans la croissance organique et à redistribuer de la valeur à ses actionnaires, tout en concluant des accords stratégiques qui améliorent et accélèrent nos projets de croissance. »
 
« L'accord conclu avec Boeing donnera naissance au partenariat stratégique le plus important de l'industrie aéronautique et renforcera le leadership des deux sociétés sur le marché mondial », a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, Président-directeur général d'Embraer. « Le rapprochement de nos activités avec Boeing devrait créer un cycle vertueux pour l'industrie aéronautique brésilienne en augmentant son potentiel de ventes et sa production, en favorisant la création d'emplois et de recettes, en accroissant les investissements et les exportations, tout en apportant davantage de valeur aux clients, aux actionnaires et aux employés. »

Cette opération devrait être relutive sur le bénéfice par action de Boeing à partir de 2020 et devrait générer des économies de coûts avant impôts d'environ 150 millions de dollars d'ici la troisième année.

Partenariat dans la Défense?

Avec cette coentreprise, Boeing entend couvrir toute la gamme d'avions commerciaux, allant des avions régionaux de 70 sièges aux très gros-porteurs de 450 sièges. Les deux groupes pourraient aller plus loin puisqu'ils prévoient de créer une autre coentreprise « pour promouvoir et développer de nouveaux marchés et de nouvelles applications pour les produits et services de défense, et tout particulièrement l'avion multi-missions KC-390 », est-il dit dans un communiqué commun aux deux entreprises.
 
« Les investissements menés conjointement en faveur de la commercialisation du KC-390 au plan mondial, ainsi qu'une série d'accords spécifiques dans les domaines de l'ingénierie, de la R&D et de la chaîne d'approvisionnement amélioreront les avantages mutuels et contribueront à maximiser la compétitivité de Boeing et d'Embraer », a déclaré Nelson Salgado, Executive Vice President d'Embraer en charge des Finances et Relations avec les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2018 à 16:57 :
Dans 10 ans, les marques EMBRAER et BOMBARDIER auront disparu.
Réponse de le 06/07/2018 à 9:22 :
@Pepito
Ce n'est pas impossible en effet. Surpris qu'Embarrer laisse Boeing prendre les commandes aussi facilement. J'imaginais plutôt une société commune détenue à 50/50.
En tout cas, la concurrence Airbus / Boeing s'étend.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :