Eutelsat et Facebook veulent connecter plus d'Africains à internet

 |   |  743  mots
Eutelsat et Facebook déploieront des services Internet permettant de répondre à la demande croissante en connectivité de nombreux usagers en Afrique situés à l'écart des réseaux terrestres fixes et mobiles
Eutelsat et Facebook déploieront des services Internet permettant de répondre à la demande croissante en connectivité de nombreux usagers en Afrique situés à l'écart des réseaux terrestres fixes et mobiles (Crédits : Eutelsat)
L'opérateur de satellites européen et le géant des réseaux sociaux ont noué un partenariat qui va "permettre à davantage d'Africains d'accéder à Internet" à des prix compétitifs à partir d'un projet reposant sur des technologies satellitaires.

L'opérateur de satellites européen Eutelsat et le géant des réseaux sociaux Facebook ont noué un partenariat qui va "permettre à davantage d'Africains d'accéder à Internet" à des prix compétitifs à partir d'un projet reposant sur des technologies satellitaires, ont-il annoncé ce lundi dans un communiqué commun.

Selon un accord pluriannuel conclu avec l'opérateur de satellites de télécoms israélien Spacecom, les deux sociétés vont utiliser la totalité de la charge utile haut débit du futur satellite Amos-6 (5.5 tonnes), fabriqué par Israel Aerospace Industries (IAI). Dans ce cadre, ils vont construire un système dédié à l'exploitation de cette charge utile, incluant la capacité satellitaire louée, des stations au sol et des terminaux. La mise en service du satellite Amos-6, qui doit être lancé par Falcon 9 (SpaceX), aujourd'hui à l'arrêt, est prévue au cours du deuxième semestre 2016.

Une large couverture de l'Afrique

Grâce au satellite Amos-6, qui couvre une large part de l'Afrique subsaharienne, Eutelsat et Facebook pourront poursuivre "leur objectif d'offrir rapidement une connectivité aux nombreux utilisateurs privés", ont précisé les deux groupes. Exploitée sur Amos-6, la charge utile en bande Ka, une bande utilisée notamment pour l'internet, est configurée pour être opérée via plusieurs faisceaux offrant des gains d'efficacité élevés et une couverture sur de larges zones de l'Afrique de l'Ouest, de l'Est et du Sud.

Cette capacité est optimisée pour fournir aux usagers un accès à Internet individuel ou collectif, "en s'appuyant sur des équipements clients conçus de série et disponibles à des prix avantageux", ont expliqué les deux partenaires. Selon les termes de l'accord, la capacité sera partagée entre Eutelsat et Facebook.

Une demande croissante d'internet

En s'appuyant sur Amos-6, Eutelsat et Facebook déploieront des services Internet permettant de répondre à la demande croissante en connectivité de nombreux usagers en Afrique situés à l'écart des réseaux terrestres fixes et mobiles. Les réseaux satellitaires permettent de connecter à un coût réduit les zones où la densité de la population est faible ou moyenne. "Grâce à son architecture multifaisceaux, le satellite Amos-6 devrait aussi permettre de réaliser des gains d'efficacité supplémentaires", ont précisé les deux groupes.

Avec ce projet, Eutelsat renforce son activité Internet en Afrique subsaharienne. L'opérateur européen avait déjà lancé cette activité à destination des professionnels à travers l'exploitation de satellites en bande Ku, une bande employée de toutes les bandes de fréquences pour la télévision par satellite. Eutelsat met à présent en place une nouvelle société basée à Londres qui va définir sa stratégie et déployer ses activités liées au haut débit en Afrique. La société proposera des services haut débit aux professionnels et aux particuliers ayant d'importants besoins de connectivité.

"Nous sommes enthousiastes à l'idée de pouvoir accélérer le déploiement de notre stratégie haut débit et de collaborer avec Facebook sur ce nouveau projet qui vise à fournir des services d'accès à Internet en Afrique, a expliqué le PDG d'Eutelsat, Michel de Rosen, cité dans le communiqué. Grâce aux solides antécédents dont nous disposons dans l'exploitation de systèmes satellitaires multifaisceaux, nous ferons en sorte d'offrir des solutions Internet fiables et à des prix avantageux, pour que davantage d'usagers puissent surfer et bénéficier ainsi de l'économie de la connaissance. »

Facebook poursuit son initiative Internet.org

Il y a deux ans Facebook lançait le projet Internet.org, qui vise à accélérer l'accès à la connectivité, en concentrant ses efforts pour lever les barrières physiques, économiques et sociales qui privent les citoyens de connexion à Internet. Pour Facebook, ce projet constitue l'un des nombreux investissements technologiques qui permettent, de façon économique, de faciliter l'accès des populations actuellement non connectées au haut débit.

Facebook prévoit de travailler avec des partenaires locaux en Afrique pour exploiter des capacités satellitaires et terrestres afin d'offrir des services dans les zones rurales. Cité dans le communiqué, le vice-président de l'initiative Internet.org, Chris Daniels, a rappelé que "la mission de Facebook est de connecter le monde et nous pensons que les satellites joueront un rôle important dans la lutte contre les obstacles majeurs qui empêchent de connecter les Africains à Internet", notamment dans les zones les plus reculées du monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2015 à 15:39 :
je dis oui a tous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :