La France négocie la vente de deux frégates FDI à la Grèce

 |   |  263  mots
La première frégate grecque pourrait être livrée en 2024, coincée entre les livraisons des deux premières FTI françaises (2023 et 2025).
La première frégate grecque pourrait être livrée en 2024, coincée entre les livraisons des deux premières FTI françaises (2023 et 2025). (Crédits : DCNS)
La France et la Grèce ont signé une lettre d'intention (LoI) pour la vente de deux frégates FTI (Belh@rra) de plus de 4.000 tonnes à la marine grecque.

La France et la Grèce ont signé une lettre d'intention (LoI) pour la vente de deux frégates FTI (Belh@rra) de plus de 4.000 tonnes à la marine grecque. Elles pourraient être armées de missiles de croisière MdCN (Scalp Naval). "J'ai signé avec mon homologue grec une lettre d'intention, portant sur le projet d'acquisition par la Grèce de deux frégates de défense et d'intervention (FDI)", a indiqué jeudi dans un tweet la ministre des Armées, Florence Parly à l'issue de la visite de son homologue grec. Le ministre de la Défense, Nikos Panagiotopoulos a toutefois estimé qu'il restait "un long chemin à parcourir" avant qu'un accord soit trouvé sur les "aspects techniques" des navires.

La première frégate grecque pourrait être livrée en 2024, coincée entre les livraisons des deux premières FTI françaises (2023 et 2025). La seconde pourrait être remise à la marine grecque fin 2025 ou en 2026 tandis que la dernière pour la Marine nationale en 2029. Le programme FTI (frégates de taille intermédiaire), devenu FDI (frégates de défense et d'intervention), vise à acquérir cinq frégates (coût unitaire 750 millions d'euros), en complément des deux frégates de défense aérienne Horizon (FDA) et des huit FREMM, pour atteindre le format des 15 frégates de premier rang défini par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013. La commande du développement et de la réalisation de la première FTI est intervenue en avril  2017 pour un montant d'environ deux milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2019 à 11:24 :
Je sens que les FDI pour la Marine Nationale vont prendre un peu de retard (déjà qu'au lieu d'avoir des FREMM en plus, on avait fait ce programme FDI dont la Marine ne voulait pas vraiment, pour l'exportation…. ) - alors voilà, c'est fait.
a écrit le 13/10/2019 à 9:29 :
C'est marrant la logique enclenchée, les pays cherchent a s’accroitre, l’Arabie saoudite sur le Yémen, les turques sur la Syrie, les israéliens sur les territoires occupés, la Russie sur l’Ukraine, Pakistan et Inde et bien d'autres j'imagine.

Alors dans cette logique qui s'enclenche, il est certain que le brexit est de fait un signe d’échec de la politique de paix, puisque tout est toujours la question du marché, a défaut la guerre prend la place.

Ce qui est rigolo est le fait que cela se faisait aussi en pleine crise éco de 2008, du coup cela montre qu'il peut n'y avoir aucune corrélation, mais cela j'en doute.

Et puis vendre des armes, c'est la vision de chacun de ce que l'on en fait. Il y aurait intérêt a sortir de la logique actuelle, car elle dépend d'individus, non de processus qui permettent a ceux ci l'injustifiable, la guerre !!

Car je crois aussi que l'Europe n'a aucune hostilité particulière, sauf des extrémistes religieux ou identitaire, (ce qui plus interne qu'externe pour l'UE).

De fait cette industrie doit être défensive, et pas vendre des quantités d'armes qui permettent aux conflits de plus en plus de dégâts.

Les retournements d'alliances sont en ce moment a l’œuvre au fait d'avoir une convergences des Étoiles populistes.

Alors faisons sens de ce que le génie humaine peut faire autrement que de construire les conditions de la destruction.

Il y a des choses a faire pour permettre une logique consensuelle qui serait celle de tous les pays de l'UE(a mon avis).

Aidons qui subisse cette logique totale qui se met en place !
a écrit le 12/10/2019 à 17:19 :
Les grecs ont comme voisin Erdogan, on ne peut pas trop leur en vouloir de vouloir s'équiper d'une marine moderne. Et les grecs ne sont que modérément confiant dans la solidarité européenne en cas de crise armée.

D'un autre coté, l'accroissement des dépenses militaires pendant les années 90 a été l'une des causes majeures de la crise de l'endettement qui a envoyé le pays au tapis (et fait passer un mauvais 1/4 heure à l'Euro).
Il ne faudrait pas que, à peine sortie du rouge, on pousse la Grèce à retomber dans cette ornière, au prétexte de déficit commercial extérieur de la France.
a écrit le 12/10/2019 à 8:30 :
errata dans le titre
il fallait lire
' la france negocie pour OFFRIR deux fregates a la grece insolvable'
en 2012 la grece etait au bord de la faillite
pour la sauver il y a eu un haircut sur la dette, ce qui a coute 40 milliards aux francais
et 7 ans plus tard on leur ""vend"" des fregates alors qu'il ne peuvent pas payer!
pas plus que l'argentine!
on dirait que segolene royal est a la manoeuvre derriere tout ca pour sauver ses electeurs ' facon heuliez, futur leader mondial de la voiture electrique'
voila ou est votre pays avec l'argent public ' qui n'est a personne'
Réponse de le 12/10/2019 à 14:42 :
C'est clair que votre pays sait ou il va : 3 ans déjà pour le vote et ils ne savent toujours pas ce qu'ils veulent faire. Bon sabordage.
Réponse de le 13/10/2019 à 9:34 :
Rappelons aussi que le couple franco allemand est derrière, du coup cela montre a quoi sert ce couple !!! ah ah ah ah
Réponse de le 14/10/2019 à 10:46 :
Je vous rappelle que la France a emprunter à 1% et moins, pour prêter les milliards empruntés sur les marchés, à la Grèce, et à des taux proches de 10% ... la crise grecque nous a rapporté plus qu'elle nous a couté !
En ce qui concerne le côté "insolvable" de la Grèce, il faut quand même noter qu'au prix d'effort gigantesque de la part de la population, la crise est en excédent budgétaire (très largement) : et le budget de la France,? Depuis quand n'a-t-il pas été déficitaire ??? On en est à un cumul de près de 100% du PIB , alors le côté donneur de leçon aux grecs....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :