La Grèce passe une nouvelle commande de Rafale

Après l’accord sur la vente de 18 exemplaires de l’avion de combat Rafale, le premier ministre grec a annoncé ce week-end son souhait d’en commander six de plus, portant la commande à Dassault Aviation à 24 avions.

2 mn

La Grèce souhaite disposer de 24 exemplaires de l'avion de combat Rafale.
La Grèce souhaite disposer de 24 exemplaires de l'avion de combat Rafale. (Crédits : Dassault Aviation)

Bonne nouvelle pour Dassault Aviation : le groupe aéronautique, qui avant signé son premier contrat d'exportation du Rafale en Europe avec la Grèce, pour un montant de 2,4 milliards d'euros (12 appareils d'occasion et six neufs), engrange une nouvelle commande d'Athènes, avec six Rafale supplémentaires. Au total, la Grèce se portera donc acquéreur de 24 avions de combat Rafale, une décision aussitôt saluée par Florence Parly, ministre de la défense, ce dimanche.

Confrontée à de lourdes tensions avec la Turquie, la Grèce, membre de l'OTAN comme la Turquie, a décidé de renforcer sensiblement ses capacités de défense. « J'ai annoncé l'achat de 18 Rafale. Il y en aura bientôt 24 », a ainsi indiqué samedi, le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, lors du Salon international de Thessalonique.

Renforcer ses capacités militaires

Un premier appareil a été livré en juillet dernier, prélevé sur le stock de l'armée de l'air française. La France s'est en effet engagée à livrer le plus rapidement possible les appareils. Parallèlement, la Grèce négocie avec les États-Unis une extension de cinq ans de son accord de coopération et de la défense avec les Etats-Unis. Un accord qui pourrait se traduire par une présence militaire américaine renforcée en Grèce.

La décision de la Grèce de renforcer et de moderniser ses capacités militaires remontent à septembre 2020 lorsque la Turquie avait engagé des explorations gazières dans des zones maritimes disputées entre la Turquie d'une part, et la Grèce et Chypre d'autre part. La France était alors intervenue en soutien de la Grèce en envoyant des Rafale et des navires de guerre dans le secteur. La mission principale des Rafale sera donc d'assurer l'intégrité territoriale de la Grèce, notamment dans les îles méditerranéennes.

Nouveau succès commercial

Pour Dassault Aviation, ce contrat représente un nouveau succès commercial pour le programme Rafale, d'autant plus emblématique qu'il concerne un pays européen. Dans la foulée de ce premier contrat européen, la France avait d'ailleurs vendu, fin mai, 12 avions d'occasion à la Croatie.

Auparavant, le groupe industriel a signé des contrats importants à l'international, avec le Qatar (36 avions), l'Egypte (24 exemplaires) et l'Inde (36). L'Égypte a en outre confirmé en mai un contrat pour l'achat de 30 Rafale supplémentaires.

Les ventes de Rafale ont dopé le chiffre d'affaires semestriel du groupe, à son niveau d'avant crise, à 3,1 milliards d'euros, contre 3 milliards au premier semestre 2009. Au cours du semestre, 13 avions Rafale ont été livrés.

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 14/09/2021 à 0:54
Signaler
mazeltov...dommage que de l'autre coté de la frontière ils achètent des F16 d'occasion plutôt que des Rafales...

à écrit le 13/09/2021 à 22:50
Signaler
Une offrande aux lumières grecottomanes qui ont truqué leurs comptes publics pour entrer par la fenêtre en UERSS...

à écrit le 13/09/2021 à 16:37
Signaler
"Un accord qui pourrait se traduire par une présence militaire américaine renforcée en Grèce". Ils pourront toujours aller au port du Pyrée devenu Chinois à travers l'entreprise Cosco il y a 5 ans.

à écrit le 13/09/2021 à 12:24
Signaler
Bref! On peut supposer que c'est largement subventionner par l'UE de Bruxelles!

à écrit le 13/09/2021 à 10:50
Signaler
Seront-ils neufs ou pas?

le 13/09/2021 à 14:51
Signaler
L'idéal serait que la Grèce prenne des Rafale au standard F3R d'occasion : cela permettrait a l'AAE d'acheter des F4 flambants neufs dans quelqus années pour les remplacer.

le 13/09/2021 à 16:33
Signaler
C'est dans l'article : (12 appareils d'occasion et six neufs)

à écrit le 13/09/2021 à 5:41
Signaler
Les Suisses ont eux choisi un bombardier !!! pour attaquer qui ?????

le 13/09/2021 à 15:00
Signaler
Je sais, pour un non initié le F-35 ressemble à un B-2 mais le F-35 est bel et bien un avion de combat multirole et non un bombardier.

à écrit le 12/09/2021 à 20:31
Signaler
Bonne décision face à la Turquie d'Erdogan.

à écrit le 12/09/2021 à 20:24
Signaler
Super génial, on va rester un pays riche si j'ai tout bien compris. Ah quel bonheur.

le 13/09/2021 à 13:54
Signaler
Nos concitoyens les moins fortunés, qui dépendent beaucoup des transferts sociaux et de la redistribution pour vivre a peu près correctement, seraient pourtant les premiers à pâtir de vivre dans un pays pauvre. Alors oui, heureusement que l'on vend e...

à écrit le 12/09/2021 à 19:42
Signaler
Rappel pour ceux qui feignent de ne pas le savoir : Vendre des avions d'occasions, c'est - vendre des occasions au prix du neuf parce que le délai de livraison est supprimé... - permettre à l'armée française de remplacer sans frais, des appareils...

à écrit le 12/09/2021 à 18:39
Signaler
Donc, la France donne de l'argent à la Grèce pour qu'elle nous achète nos avions de combat. Logique !

le 12/09/2021 à 18:56
Signaler
La France ne donne pas, elle décale simplement la livraison à notre armée de l'air. Pratique pragmatique car il faut prioriser l'exportation car nous n'avons pas d'ennemis pour l'instant.

le 12/09/2021 à 19:11
Signaler
Oui, c'est parfaitement logique. Alors que la France donne de l'argent à la Pologne qui achète des F35 (la France participe au budget de l'UE à hauteur de 17%. La Pologne reçoit ANNUELLEMENT 15 milliards net de l'UE. Donc 15 x 0.17 = 2.5 milliard que...

le 12/09/2021 à 19:36
Signaler
Je ne sais pas si la France a RÉELLEMENT donné de l'argent à la Grèce, mais ce qui est sur, c'est que sur l'argent PRÊTÉ , les grecs ont payés des taux d'intérêt prohibitifs d'ors et déjà supérieurs au capital restant du !!! La France (comme l'Allem...

à écrit le 12/09/2021 à 17:59
Signaler
Puisquze c'est gratuit , ils devraient en prendre plus .

à écrit le 12/09/2021 à 17:46
Signaler
un grand merci au contribuable francais, donc! bon c'est sur, en face y a la turquie, mais ca serait a toute l'europe de payer, au lieu de laisser les francais offrir ca genereusement via des financements dont tout le monde a compris de quoi il reto...

le 12/09/2021 à 18:05
Signaler
Vous racontez n'importe quoi et en plus, sans preuve factuelle. Effectivement avec vous, nos industries sont mal soutenues.

le 12/09/2021 à 19:37
Signaler
Je ne sais pas si la France a RÉELLEMENT donné de l'argent à la Grèce, mais ce qui est sur, c'est que sur l'argent PRÊTÉ , les grecs ont payés des taux d'intérêt prohibitifs d'ors et déjà supérieurs au capital restant du !!! La France (comme l'Allem...

le 13/09/2021 à 8:59
Signaler
je sais pas si c'est de la naivete, ou de la mauvaise foi, oui tout le monde veut que l'industrie francaise soit soutenue, via l'argent public, d'ailleurs segolene royal a soutenu heuliez ' futur leader mondial de la voiture electrique' avant de refi...

le 13/09/2021 à 14:59
Signaler
Comparer le bijou industriel et exportateur qu'est Dassault à une boite moribonde comme Heuliez, c'est aussi soit de la mauvaise foi, soit de l'économie a la petite semaine...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.