Les riverains de l'aéroport de Roissy demandent de limiter les vols

Riverains et ONG s'inspirent d'une décision adoptée par le gouvernement néerlandais pour l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol . Ils réclament un plafonnement à 440.000 vols par an.
L'aéroport français a accueilli en 2019 environ 500.000 mouvements d'avions, selon les riverains et les ONG.
L'aéroport français a "accueilli en 2019 environ 500.000 mouvements d'avions", selon les riverains et les ONG. (Crédits : Charles Platiau)

La mesure annoncée aux Pays-Bas pour l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol plaît aux riverains de Roissy-Charles-de-Gaulle (CDG), ainsi qu'aux associations de défense de l'environnement. Le 24 juin, le gouvernement néerlandais a fixé à 440.000 le nombre maximum de vols par an à Schiphol, contre 500.000 avant la pandémie de Covid-19, afin de lutter contre la pollution sonore.

Dans un communiqué, les riverains de CDG et des ONG, cités par l'AFP, "se réjouissent de cette décision responsable, bénéfique pour les populations survolées de la région d'Amsterdam ainsi que pour le climat". Ils demandent donc le même plafonnement:

"Ce qui est possible à Amsterdam-Schiphol est aussi possible à Roissy-Charles-de-Gaulle!", assurent-elles.

Un effet positif sur le climat

L'aéroport français a "accueilli en 2019 environ 500.000 mouvements d'avions, l'équivalent de Schiphol. Nous demandons qu'une décision politique soit prise pour que le trafic y soit limité à 440.000 vols par an à court terme, puis que soit amorcée une diminution du nombre de mouvements afin de protéger la santé des Franciliens", précisent-ils dans le communiqué.

Cette limitation constituerait "également une des mesures vraiment efficaces et incontournables pour permettre au secteur aérien de faire décroître ses émissions de CO2 afin de respecter la courbe de réduction des émissions fixée dans le cadre de la Stratégie nationale bas carbone de la France", estiment les associations, parmi lesquelles figurent l'Association de défense contre les nuisances aériennes (Advocnar) et les branches locales de France Nature Environnement et Greenpeace.

Pas de limitation des créneaux à Roissy

L'aéroport d'Orly est soumis à une limitation des créneaux aéroportuaires (250.000 mouvements par an), mais pas Roissy. Début juin, dans son rapport annuel, l'Autorité indépendante chargée de contrôle des nuisances aéroportuaires (Acnusa) avait constaté un meilleur respect des règles environnementales (bruit et pollution atmosphérique) par les grandes compagnies aériennes en 2021. Elle avait toutefois appelé à une "très grande vigilance" à Roissy en raison de la remontée prévisible du trafic, en particulier nocturne, après la crise sanitaire du Covid.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 29/07/2022 à 20:28
Signaler
On devrai se mettre d accord pour l’environnement après tout la pollution et le réchauffement climatique n’ est bon pour personne. Depuis quelques années le trafic aérien a beaucoup augmenter. Penser aux riverains c ’ est tous le Val d’Oise ...

à écrit le 02/07/2022 à 17:40
Signaler
Les riverains qui se sont installés après la création de l'aéroport sont en réalité des profiteurs : ils ont profité des prix bas de l'immobilier lié à l'aéroport et veulent maintenant le faire fermer peu ou prou. Il ne faut plus dépenser d'argent po...

le 02/07/2022 à 18:06
Signaler
tout a fait, leur but est de faire fermer l aeroport afin de faire la culbute ! ils savaient tres bien quand ils achetaient qu ils etaient a cote de l aeroport

le 03/07/2022 à 9:47
Signaler
"tout a fait, leur but est de faire fermer l aeroport afin de faire la culbute ! ils savaient tres bien quand ils achetaient qu ils etaient a cote de l aeroport" Ah ! C'est un complot contre les gros navions donc... va falloir préciser un peu quand m...

à écrit le 02/07/2022 à 17:32
Signaler
Quand CdG a été construit y'avait rien autour les gens n'avaient qu'à pas construire c'est comme ceux qui construisent dans le lit d'une rivière asséchée depuis 60 ans et un jour de forte pluie plouf !!!!!! certains ont des cervelles de poissons roug...

le 02/07/2022 à 20:27
Signaler
Pour y travailler c'est mieux d'être pas trop loin, l'aéroport attire également des activités connexes, le maire a intérêt à densifier la zone pour encaisser beaucoup de taxes, etc. Les avions étaient plus bruyants avant, mais de nos jours plus perso...

à écrit le 02/07/2022 à 17:24
Signaler
L'aéroport est là depuis 50 ans...fallait vivre ailleurs...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.