Mais pourquoi la Belgique a réduit le nombre de blindés achetés à la France

 |   |  283  mots
L'entrée en service des véhicules Jaguar et Griffon dans l'armée de terre belge est prévue dans la période 2025-2030
L'entrée en service des véhicules Jaguar et Griffon dans l'armée de terre belge est prévue dans la période 2025-2030 (Crédits : Nexter)
La Belgique a réduit de 477 à 442 le nombre de blindés achetés au consortium français composé de Nexter Systems, d'Arquus et de Thales.

De 477 à 442. Ni vue, ni connue, la Belgique a réduit le nombre de blindés achetés à la France, et, plus précisément, au consortium français composé de Nexter Systems, d'Arquus et de Thales. Cette décision est passée relativement inaperçue à la suite du choix controversé de la Belgique de s'offrir un avion de combat américain, le F-35. Au lieu d'acquérir 60 Jaguar et 417 Griffon, l'armée de terre belge ne disposera plus que de 60 Jaguar et de 382 Griffon. Pourquoi une telle décision? La Belgique ne s'est pas encore exprimé sur ce dossier. En outre, le montant du contrat s'élève désormais à 1,6 milliard d'euros, selon le ministre de la Défense, Steven Vandeput (contre 1,1 milliard d'euros initialement). Soit 500 millions d'euros supplémentaires de plus mais avec une trentaine de véhicules en moins...

"La Belgique achètera pour 1,1 milliard d'euros 60 nouveaux véhicules de combat médians du type Jaguar et 417 véhicules de combat légers du type Griffon", avait pourtant annoncé en juin 2017, Steven Vandeput.

L'entrée en service des véhicules est prévue dans la période 2025-2030. Ces nouveaux véhicules de combat sont actuellement développés dans le programme Scorpion et prendront la place des véhicules de combat type Piranha et Dingo actuels. Le Griffon est un véhicule blindé 6x6 d'environ 25 tonnes équipé d'un tourelleau téléopéré tandis que le Jaguar est un engin blindé de reconnaissance et de combat. Ces véhicules seront donc les blindés de base pour la capacité motorisée interarmes des forces armées belges et seront également utilisés dans une version médicale et de reconnaissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2018 à 12:26 :
Vive les brasseries locales et la bière Française
a écrit le 27/10/2018 à 10:59 :
comment faire confiance à un pays comme la France qui sera bien tôt une république islamique par sa propre volonté
a écrit le 27/10/2018 à 10:13 :
Ne nous plaignons pas , nous avons trouver un pays europeen pour acheter des véhicule qui n'existe pas encore....
Ensuite il nous faut cree une defence europeen pour arrete l'escroque americain ....
Réponse de le 27/10/2018 à 15:38 :
"des véhicule qui n'existe pas encore"
Un peu exagéré tout de même puisque le premier proto assez abouti tourne déjà depuis un certain temps
Et que l'armée va récupérer très prochainement le premier des ~ 1650 Griffon programmés.
Le Système Scorpion n'est pas non plus une surprise.
La Belgique avait tous les éléments nécessaires et suffisants pour faire le meilleur choix.
https://www.challenges.fr/entreprise/defense/le-blinde-griffon-surprise-du-chef-du-defile-du-14-juillet_487107
https://www.youtube.com/watch?v=EGqsi35R_rg
a écrit le 26/10/2018 à 19:50 :
Mais c'est normal: l'OTAN n'existe que pour forcer à acheter du matériel américain !
Et Trump enfonce le clou : si vous voulez l'OTAN : c'est 4 % de votre budget, au lieu de 2% , ( les Américains sont les seuls à pouvoir produire tant d'armement) : et l'UE vassalisée , par ses dirigeants, dit : "America great again" .
Nous sommes un protectorat américain .
Réponse de le 27/10/2018 à 10:14 :
Exacte...
Réponse de le 27/10/2018 à 10:14 :
Exacte...
a écrit le 26/10/2018 à 15:23 :
Je ne connais pas ce journaliste, mais à voir la tête de ses derniers articles il semble avoir un oeuf à peler avec la Belgique.

La Belgique, en plus d'acheter pour 1,5 milliard de blindés Français (au lieu d'1,1 milliards prévus initialement), a acheté deux patrouilleurs il y a 4 ans à la France pour près de 30 millions d'euros.

La france, quant à elle, n'a acheté que quelques milliers de mitrailleuses à la Belgique, en... 2011.

Enfin, en ce qui concerne le fond de l'article, je ne vois pas en quoi une baisse du nombre de blindés achetés pose problème vu qu'au final l'enveloppe totale augmente de 400 millions.

Alors avant de parler, monsieur Cabirol, de trahison de la part des Belges, commencez par acheter un peu plus de matériel chez nous au lieu de régler vos compte à tort et à travers.
Réponse de le 26/10/2018 à 15:44 :
Ce n'est malheureusement uniquement pour la Belgique. Dès que la France ne remporte pas un marché il met "trahison" dans le titre ou le chapeau.
Ça en est ridicule.
Réponse de le 26/10/2018 à 16:04 :
Le problème n'est pas que la Belgique n'ait pas acheté des avions français, le problème est qu'elle n'ait pas acheté des avions européens. Elle aurait très bien pu acheter des EF ou des Saab Gripen si elle l'avait voulu.

Parce qu'au fond, si on veut que l'Europe soit un jour une puissance capable de défendre seule ses intérêts, il va falloir commencer par arrêter de baiser la main de la puissance américaine.

Ce que cette décision nous dit, c'est que la Belgique ne croit pas vraiment à l'avenir de l'Europe. Elle pense que l'Europe va rester pour les décennies à venir une confédération de petits pays qui bénéficient des largesses de l'empire américain, en échange de quelques petits achats d'armement de temps en temps. Et le problème c'est que c'est en contradiction avec son discours officiel.

Ce que cette décision nous dit, c'est que la Belgique ne dispose pas actuellement de leaders politiques capables de prendre de vraies décisions courageuses et visionnaires, qu'elle reste dans de la petite politique de courte vue à l'ancienne. Comme le reste de l'Europe, et pour notre plus grand malheur.
Réponse de le 26/10/2018 à 18:44 :
Tom désolé mais c'est faux !

La Belgique est déjà à l’origine ou en tout cas impliquée dans certains embryons qui pourraient servir de base à une défense européenne…

Elle a « fusionné » sa défense aérienne avec celle des Pays-Bas. Aujourd’hui un chasseur belge peut aller protéger l’espace aérien néerlandais et inversement.

Elle a « fusionné » sa marine avec la marine néerlandaise, avec un achat groupé pour plus de 4 milliards d’euros pour de nouveaux bateaux et un nouveau QG comment.

Elle a regroupé ses forces spéciales avec celles des Pays-Bas et du Danemark sous un QG commun…

Et je ne parlerai même pas de l’achat d’Airbus A400M, de NH-90, de blindés du programme Scorpion, de patrouilleurs français…

Si l’achat d’avions F-35 est regrettable (tout comme celui de 20 drones Reaper) il est cependant important de remettre le tout dans un contexte global, et on se rendra compte que la Belgique est loin d’être le pire exemple en la matière.

Et puis n’oublions pas non plus que des contrats d’une telle importance sont toujours liés à la diplomatie : la Belgique a un rapport différent de la France aux USA et à son industrie militaire. La FN Herstal est fortement implantée aux USA, la Belgique a le QG de l’OTAN (payé à 75% si je ne me trompe par les USA), donc fatalement ils attendent un retour sur investissement.

Si la France a acheté chez HK plutôt que chez la FN Herstal pour remplacer le FAMAS, vous pensez bien que la diplomatie y est pour beaucoup et que la qualité de l'arme n'a pas prévalu sur le souci d'entretenir les relations franco-allemandes... Ce qui ne veut pas dire que la France ne dispose pas de politiques courageux et visionnaires...
Réponse de le 26/10/2018 à 20:04 :
C'est un article du même journaliste malhonnête qui parle de trahison parce que nous avons choisi le F-35, soit l'avion le plus performant, le moins cher, avec le plus de retombées économiques, qui a répondu à notre processus démocratique d'appel d'offre (contrairement à la France) et qui offre le plus grand choix de coopération opérationnelle et logistique entre pays européen (déjà commandé par 6 pays européen contre la France seule pour le Rafale).
Réponse de le 27/10/2018 à 13:33 :
Nous achetons Belge plus qu'ils n'achètent francais, compter Tintin et Stromae. En 2017 la balance commerciale est à -4.3Mds€
Réponse de le 27/10/2018 à 20:23 :
@ Un Belge

Acheter du matériel...Parce que les Américains vous achètent des frites ?
Le citoyen lambda Us ne sait même pas ou se trouve la Belgique , c' est de la haine anti Fançaise qui a dictée ce choix . Après les 4 md d' euros il y aura la maintenance qui se fera aux Us le contribuable Belge va pleurer. Pour finir tu m' expliqueras pourquoi ce superbe avion ne participe jamais dans les différent conflits . J' ai dit avion non fer à repasser .
Réponse de le 28/10/2018 à 16:59 :
@ un belge

Ce que vous dites est intéressant... mais ne me contredit pas :

Vous confirmez même la nécessité de baiser régulièrement la main des américains. L'Europe de la défense ne se fait pas à moitié, elle est par définition concurrente de la défense américaine de l'Europe. Ne la faire qu'à moitié, c'est par définition ne pas la faire.

Car nos budgets ne sont pas infinis. Tout euro qu'on met dans une technologie et une industrie stratégique américaine, c'est un euro qu'on ne met pas dans dans une technologie et une industrie stratégique européenne.

Cet achat est donc bel et bien un couteau planté dans le dos de la construction européenne. C'est bel et bien une trahison.

Car il ne faut pas se voiler la face : Les Etats-Unis sont et seront encore longtemps nos alliés les plus proches. Mais ils ne sont pas européens. Si l'Europe devient un jour une puissance capable de défendre ses intérêts sur la scène mondiale, elle sera au moins partiellement concurrente de la puissance américaine. Et ici, les belges ont une nouvelle fois refusé de "tuer le père" pour que l'Europe puisse rentrer dans l'âge adulte.
a écrit le 26/10/2018 à 15:22 :
Drôle de journalisme! Pas d‘information sur le „pourquoi“ („La Belgique ne s'est pas encore exprimé sur ce dossier.“) Le „mais pourquoi“ évoque une impertinence quasi évidente qui ne supporte pas de justification.
Réponse de le 26/10/2018 à 16:06 :
Effectivement, cet article est très curieux. Le job d'un journaliste n'est pas de poser des questions, mais d'y répondre.
a écrit le 26/10/2018 à 15:22 :
La réponse est très simple : les véhicules sont plus chers qu'annoncé initialement...Et donc la Belgique essaie de conserver la même enveloppe financière et d'acheter des véhicules à la France et ce malgré que les promesses initialement faites par l'état Français et notamment Mr Macron ne seront pas respectées !

Achetez Français : c'est cher, c'est compliqué, ça tombe souvent en panne et c'est vite obsolète
Réponse de le 26/10/2018 à 15:51 :
Exact , tres bien resume .
Réponse de le 26/10/2018 à 16:55 :
C'est plutôt que les Belges sont obligés de rogner sur touts leurs programmes militaires pour anticiper les inévitables futurs surcouts du F-35 !

Acheter américain, c'est ne pas savoir ce qu'on achète, ne pas pouvoir l'utiliser librement et surtout devoir payer le double annoncé car on a pas pensé à intégrer le coût du MCO !!
a écrit le 26/10/2018 à 15:21 :
La presse relève en grande partie que le nombre d'unités passe de 477 à 442 (soit 7% en moins), mais ce qui importe c'est ce que la représente financièrement, et là on parle d'un montant 45% supérieur aux premières annonces. Ca représente presque le prix d'une frégate multimissions. Ca mérite d'être souligné...
Sur la partie terrestre, la France tire bien son épingle du jeu, car la concurrence est rude et moins sujette aux pressions politiques. C'est bon signe à l'heure où on parle de consolidation de l'industrie de défense terrestre (notamment avec le projet de blindé franco-allemand).
a écrit le 26/10/2018 à 11:07 :
Pour l'AS ,c'est clair que les achats d'armes(3e acheteur mondial)c'est une arme politique. Au début du gouvernement Trump,les saoudiens avaient peur car ils craignaient que Trump les sanctionne à cause de leur soutien au terrorisme. Ils ont acheté Trump avec la promesse d'acheter 140 milliards en armes aux USA et celui -ci a effectué sa première visite,en tant que président,en AS. Si le saoudiens savaient utiliser les armes qu'ils achètent,ça se saurait.
a écrit le 26/10/2018 à 10:39 :
Passer de 477 à 442 y'a pas de quoi fouetter un chat.
a écrit le 26/10/2018 à 8:27 :
Parce qu'avec la faiblesse dramatique politique de notre président, c'est le moment de faire des économies sur les contrats français. En tout cas cela n'est pas celui de jeter l'argent par les fenêtres.

SI l'arabie saoudite possède beaucoup plus d'armes que d'habitants c'est parce que ça lui a permis de faire grossir son influence politique mondiale, c'était pas pour envahir la planète.

Un homme politique puissant est un investissement, un faible est du gaspillage d'argent mais hélas notre union européenne ne fait que ça, éradiquer le politique afin de lui supplanter l'économique qui ne dirige les états que pour ses seuls intérêts. Ça ne pouvait pas fonctionner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :