Mais pourquoi la Belgique a réduit le nombre de blindés achetés à la France

La Belgique a réduit de 477 à 442 le nombre de blindés achetés au consortium français composé de Nexter Systems, d'Arquus et de Thales.
Michel Cabirol
L'entrée en service des véhicules Jaguar et Griffon dans l'armée de terre belge est prévue dans la période 2025-2030
L'entrée en service des véhicules Jaguar et Griffon dans l'armée de terre belge est prévue dans la période 2025-2030 (Crédits : Nexter)

De 477 à 442. Ni vue, ni connue, la Belgique a réduit le nombre de blindés achetés à la France, et, plus précisément, au consortium français composé de Nexter Systems, d'Arquus et de Thales. Cette décision est passée relativement inaperçue à la suite du choix controversé de la Belgique de s'offrir un avion de combat américain, le F-35. Au lieu d'acquérir 60 Jaguar et 417 Griffon, l'armée de terre belge ne disposera plus que de 60 Jaguar et de 382 Griffon. Pourquoi une telle décision? La Belgique ne s'est pas encore exprimé sur ce dossier. En outre, le montant du contrat s'élève désormais à 1,6 milliard d'euros, selon le ministre de la Défense, Steven Vandeput (contre 1,1 milliard d'euros initialement). Soit 500 millions d'euros supplémentaires de plus mais avec une trentaine de véhicules en moins...

"La Belgique achètera pour 1,1 milliard d'euros 60 nouveaux véhicules de combat médians du type Jaguar et 417 véhicules de combat légers du type Griffon", avait pourtant annoncé en juin 2017, Steven Vandeput.

L'entrée en service des véhicules est prévue dans la période 2025-2030. Ces nouveaux véhicules de combat sont actuellement développés dans le programme Scorpion et prendront la place des véhicules de combat type Piranha et Dingo actuels. Le Griffon est un véhicule blindé 6x6 d'environ 25 tonnes équipé d'un tourelleau téléopéré tandis que le Jaguar est un engin blindé de reconnaissance et de combat. Ces véhicules seront donc les blindés de base pour la capacité motorisée interarmes des forces armées belges et seront également utilisés dans une version médicale et de reconnaissance.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 27/10/2018 à 12:26
Signaler
Vive les brasseries locales et la bière Française

à écrit le 27/10/2018 à 10:59
Signaler
comment faire confiance à un pays comme la France qui sera bien tôt une république islamique par sa propre volonté

à écrit le 27/10/2018 à 10:13
Signaler
Ne nous plaignons pas , nous avons trouver un pays europeen pour acheter des véhicule qui n'existe pas encore.... Ensuite il nous faut cree une defence europeen pour arrete l'escroque americain ....

le 27/10/2018 à 15:38
Signaler
"des véhicule qui n'existe pas encore" Un peu exagéré tout de même puisque le premier proto assez abouti tourne déjà depuis un certain temps Et que l'armée va récupérer très prochainement le premier des ~ 1650 Griffon programmés. Le Système Scorpi...

à écrit le 26/10/2018 à 19:50
Signaler
Mais c'est normal: l'OTAN n'existe que pour forcer à acheter du matériel américain ! Et Trump enfonce le clou : si vous voulez l'OTAN : c'est 4 % de votre budget, au lieu de 2% , ( les Américains sont les seuls à pouvoir produire tant d'armement) :...

le 27/10/2018 à 10:14
Signaler
Exacte...

le 27/10/2018 à 10:14
Signaler
Exacte...

à écrit le 26/10/2018 à 15:23
Signaler
Je ne connais pas ce journaliste, mais à voir la tête de ses derniers articles il semble avoir un oeuf à peler avec la Belgique. La Belgique, en plus d'acheter pour 1,5 milliard de blindés Français (au lieu d'1,1 milliards prévus initialement), a ...

le 26/10/2018 à 15:44
Signaler
Ce n'est malheureusement uniquement pour la Belgique. Dès que la France ne remporte pas un marché il met "trahison" dans le titre ou le chapeau. Ça en est ridicule.

le 26/10/2018 à 16:04
Signaler
Le problème n'est pas que la Belgique n'ait pas acheté des avions français, le problème est qu'elle n'ait pas acheté des avions européens. Elle aurait très bien pu acheter des EF ou des Saab Gripen si elle l'avait voulu. Parce qu'au fond, si on ve...

le 26/10/2018 à 18:44
Signaler
Tom désolé mais c'est faux ! La Belgique est déjà à l’origine ou en tout cas impliquée dans certains embryons qui pourraient servir de base à une défense européenne… Elle a « fusionné » sa défense aérienne avec celle des Pays-Bas. Aujourd’hui ...

le 26/10/2018 à 20:04
Signaler
C'est un article du même journaliste malhonnête qui parle de trahison parce que nous avons choisi le F-35, soit l'avion le plus performant, le moins cher, avec le plus de retombées économiques, qui a répondu à notre processus démocratique d'appel d'o...

le 27/10/2018 à 13:33
Signaler
Nous achetons Belge plus qu'ils n'achètent francais, compter Tintin et Stromae. En 2017 la balance commerciale est à -4.3Mds€

le 27/10/2018 à 20:23
Signaler
@ Un Belge Acheter du matériel...Parce que les Américains vous achètent des frites ? Le citoyen lambda Us ne sait même pas ou se trouve la Belgique , c' est de la haine anti Fançaise qui a dictée ce choix . Après les 4 md d' euros il y aura la m...

le 28/10/2018 à 16:59
Signaler
@ un belge Ce que vous dites est intéressant... mais ne me contredit pas : Vous confirmez même la nécessité de baiser régulièrement la main des américains. L'Europe de la défense ne se fait pas à moitié, elle est par définition concurrente de l...

à écrit le 26/10/2018 à 15:22
Signaler
Drôle de journalisme! Pas d‘information sur le „pourquoi“ („La Belgique ne s'est pas encore exprimé sur ce dossier.“) Le „mais pourquoi“ évoque une impertinence quasi évidente qui ne supporte pas de justification.

le 26/10/2018 à 16:06
Signaler
Effectivement, cet article est très curieux. Le job d'un journaliste n'est pas de poser des questions, mais d'y répondre.

à écrit le 26/10/2018 à 15:22
Signaler
La réponse est très simple : les véhicules sont plus chers qu'annoncé initialement...Et donc la Belgique essaie de conserver la même enveloppe financière et d'acheter des véhicules à la France et ce malgré que les promesses initialement faites par l'...

le 26/10/2018 à 15:51
Signaler
Exact , tres bien resume .

le 26/10/2018 à 16:55
Signaler
C'est plutôt que les Belges sont obligés de rogner sur touts leurs programmes militaires pour anticiper les inévitables futurs surcouts du F-35 ! Acheter américain, c'est ne pas savoir ce qu'on achète, ne pas pouvoir l'utiliser librement et surtou...

à écrit le 26/10/2018 à 15:21
Signaler
La presse relève en grande partie que le nombre d'unités passe de 477 à 442 (soit 7% en moins), mais ce qui importe c'est ce que la représente financièrement, et là on parle d'un montant 45% supérieur aux premières annonces. Ca représente presque le ...

à écrit le 26/10/2018 à 11:07
Signaler
Pour l'AS ,c'est clair que les achats d'armes(3e acheteur mondial)c'est une arme politique. Au début du gouvernement Trump,les saoudiens avaient peur car ils craignaient que Trump les sanctionne à cause de leur soutien au terrorisme. Ils ont acheté T...

à écrit le 26/10/2018 à 10:39
Signaler
Passer de 477 à 442 y'a pas de quoi fouetter un chat.

à écrit le 26/10/2018 à 8:27
Signaler
Parce qu'avec la faiblesse dramatique politique de notre président, c'est le moment de faire des économies sur les contrats français. En tout cas cela n'est pas celui de jeter l'argent par les fenêtres. SI l'arabie saoudite possède beaucoup plus ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.