Mistral : Paris propose à Moscou de résilier le contrat, la Russie refuse

 |   |  645  mots
La livraison à la Russie de deux navires de guerre construits à Saint-Nazare est suspendue depuis novembre en raison de la crise ukrainienne.
La livraison à la Russie de deux navires de guerre construits à Saint-Nazare est suspendue depuis novembre en raison de la crise ukrainienne. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
La France serait prête à rembourser près de 785 millions d'euros à la Russie, à condition de pouvoir revendre les navires à une tierce partie. Mais cette proposition ne convient pas au Kremlin, révèle vendredi la presse russe.

Paris se serait enfin décidé sur les Mistral, sans pour autant avoir encore trouvé un accord avec Moscou. Selon le journal russe Kommersant, la France aurait proposé à la Russie de résilier officiellement le contrat portant sur la livraison des navires de guerre en remboursant les sommes déjà versées, à condition de pouvoir les réexporter. Ce que Moscou refuserait, rapporte le quotidien économique vendredi 15 mai, citant des sources au sein du complexe militaire russe.

1,163 milliard d'euro de préjudices selon Moscou

Kommersant précise que Paris serait prêt à rembourser à Moscou près de 785 millions d'euros d'avances perçues. Les autorités russes devraient au préalable accepter par écrit que les deux Mistral, dont la livraison est suspendue depuis novembre en raison de la crise ukrainienne, puissent être revendus par la France à une tierce partie.

Le Kremlin, qui estime le préjudice subi par la Russie à près de 1,163 milliard d'euro, juge toutefois ce montant insuffisant, et refuse tout accord pour une réexportation des navires avant que l'argent ne soit rendu. Moscou met notamment en avant les sommes dépensées pour la formation des 400 marins qui devaient constituer l'équipage, la construction des infrastructures à Vladivostok, où devait être basé le premier Mistral, et la fabrication de quatre hélicoptères de combat.

L'espoir d'un accord avant la fin mai

"Les projets de documents sont actuellement étudiés par le gouvernement russe, le ministère de la Défense et tous ceux engagés dans le contrat des Mistral", explique au journal une source proche du dossier.

"La proposition de remboursement formulée par la France ne nous convient catégoriquement pas, ce dont le vice-premier ministre Dmitri Rogozine a informé" la partie française, a indiqué une autre source.

Selon un vice-directeur du service russe de coopération militaire et technique, les deux pays mènent actuellement des consultations et s'attendent à aboutir à un accord avant la fin mai. "Des discussions amiables sont en cours sur les conditions et l'avenir du contrat", a indiqué pour sa part une source diplomatique française à l'AFP, tandis que l'Elysée renvoie simplement aux récentes déclarations du chef de l'Etat français François Hollande.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a refusé vendredi de commenter la bataille de chiffres entre Paris et Moscou, réitérant les déclarations de Vladimir Poutine: la Russie est prête à recevoir soit les navires, soit l'argent engagé dans le contrat. Le ministre russe des Affaires étrangères a de son côté affirmé que la question des Mistral ne relevait plus de la diplomatie ou la politique, mais de la "sphère juridique et commerciale".

Le "Vladivostok" et le "Sébastopol" toujours à Saint-Nazare

La France et la Russie ont conclu en juin 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, un contrat évalué à près d'1,2 milliard d'euros portant sur la livraison de deux porte-hélicoptères de classe Mistral. Mais Paris avait annoncé fin novembre le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison du premier de ces bâtiments de projection et de commandement (BPC) construits à Saint-Nazaire, en raison de l'implication présumée de Moscou dans le conflit ukrainien.

Le premier de ces navires, le "Vladivostok", qui devait être initialement remis à Moscou à la mi-novembre 2014, est ainsi toujours au port de Saint-Nazaire, tout comme le deuxième navire, le "Sébastopol", du nom du port abritant la flotte russe en Crimée, péninsule ukrainienne annexée en mars 2014 par la Russie.

Le président français François Hollande a admis en avril que la France pourrait être amenée à "rembourser" les sommes déjà versées par la Russie pour l'acquisition des deux navires Mistral. Le président russe Vladimir Poutine a pour sa part clairement déclaré que Moscou s'attendait à ce que les sommes engagées soient retournées.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2015 à 19:17 :
Cette affaire nous montre notre perte de souverainete depuis que nous dommes otan. La pologne achete usa mais nous on a pas le droit de vendre a la tussie.
un russe vaut bien un americain, ou un polonais.
en 45 les usa comme les tusses voulaient nous bouffer.
depuus les usa perdent toutes leurs guerres, sauf dans les antilles
a écrit le 26/05/2015 à 16:15 :
Y a du nouveau dans cette affaire. La Russie a fait savoir aux autorités françaises qu’elle renonçait aux porte-hélicoptères Mistral commandés en 2011. La seule question qui reste à régler est le montant de la compensation due à la partie russe. À quand un billet de LT sur ce sujet ? vivement.
a écrit le 26/05/2015 à 11:26 :
Selon une version qui semble assez plausible, cette commande avait été motivée par un geste de bonne volonté suite à la médiation de Sarkozy lors du conflit éclair russo-géorgien. Il y en a des preuves concrètes, d'ailleurs, selon des sources du gouvernement russe. Enthousiaste, Medvedev s'était alors dit prêt à commander 4 bâtiments! Il y avait aussi, derrière ce geste hautement symbolique, la volonté d'apporter un soutien financier aux ouvriers de Saint-Nazaire, c'est-à-dire à quelque mille personnes attelées au chantier, décrit par Sarkozy comme "au bord de la faillite".
N'oublions pas que les BPC devaient rapporter à la France près d'un milliard 250 millions d'euros. De cette façon, une éventuelle rupture du contrat sous-tendrait une double trahison: celle de la confiance d'un autre Etat (souvenons-nous des réticences initiales de l'Inde quant à l'achat des Rafale et le dossier est loin d'être bouclé!) et celle des Français engagés dans la construction des bâtiments.

Hollande évoque aujourd'hui une raison dite de force-majeure qui est le contexte politique ukrainien. Il ne s'agit que d'un prétexte monté de toutes pièces. Il n'y a aucune preuve, en tout cas officiellement déclinée, d'une ingérence militaire russe organisée dans le Donbass. Les volontaires ne comptent pas. Il y en a de tous les âges et de toutes les couleurs dans les deux camps, des Français y compris. Seraient-ils forcément envoyés par la France parce que français? Soyons sérieux. Qui plus est, peut-être faudrait dissocier l'argument économique de l'argument politique.

Qui donc pouvait situer un pays appelé Ukraine en 2010? Si l'on suit la tactique française, il faudrait dire à François Hollande que la Russie n'autoriserait jamais la transmission des BPC à la Chine tant que le Quai d'Orsay n'arrêtera pas son soutien direct ou indirect à l'opposition (soi-disant) syrienne. Cette démarche serait d'une stupidité déplorable mais elle aurait le mérite de correspondre au genre de diplomatie déployée par l'Elysée.

Actuellement, le gouvernement socialiste veut s'en sortir en versant l'étrange somme de 1,6 milliards d'euros. Pourquoi un tel rabais sachant que le prix du contrat dépasse les 3 milliards? Si la Russie ne veut plus faire de réduction au peuple-frère ukrainien, pourquoi en ferait-elle à la France? Le sens des réalités commence à l'emporter sur celui de solidarité historique. La Russie pardonne depuis Napoléon Bonaparte, peut-être faudrait-il revoir les fondements de ce favoritisme et appliquer la loi du Talion qui, hélas, Hobbes dans son Léviathan avait raison, marche très bien en politique.

(Uncle Albert)
a écrit le 21/05/2015 à 17:41 :
On doit vendre ces navires a la Russie,et ne pas écouter les pays pantins atlantiste de l'est ,c'est l'honneur de la France de respecter sa signature ,tout le reste n'est que médiocrité ,et faiblesse de nos politiciens qui ne sont pas des hommes d’État .
a écrit le 19/05/2015 à 8:08 :
L'imbroglio Mistral ainsi se présente officiellement : Hollande veut rembourser 785 millions d’euros à la Russie puis revendre ensuite ces bateaux à un pays tiers, mais Moscou a refusé cette proposition car la somme déjà payée par la partie russe atteint 890 millions d'euros.

Cependant, le Kremlin, pour sa part, estime que le préjudice total atteint 1,163 milliards d’euros et ne donne pas le droit à l’Elysée de revendre les bateaux sans que cette dette soit payée. Les deux poupes de ces bateaux ont été construites en Russie et ensuite acheminées à St-Nazaire.

Selon les experts internationaux en connaissant les ficelles de ces contrats, la somme des dommages et intérêts en cas de non-exécution du contrat pourrait s’élever à trois millions d’euros.

Ce soir, Louis Gartier, le chef du Secrétariat national pour la Défense et la Sécurité est arrivé à Moscou pour trouver un moyen de sauver la face de Paris dans cette très gênante affaire. Le coté russe reste, toutefois, irréductible sur plusieurs points, lit-on dans la presse moscovite en ligne, mais sans en dire davantage.

Le plus probable pour moi, sauf un coup de théâtre quelconque, ce sera : Paris va payer 1,163 milliards d'euros à la Russie mais Moscou va signer deux quittances: une "de facto" pour la Russie et une autre – on ne peut pas préciser de combien mais disons là 900 millions d'euros – pour apaiser le contribuable français. Les poupes seront démantelées et renvoyées à St-Petersburg en Russie. Un pays tiers achètera par un prix quasiment symbolique ces deux épaves "Frankstein" et les deux pays, France et Russie, garderont une triste mémoire de cette nuisible affaire.

Comme dit le grand Jacques Sapir, "qu'elle livre les Mistral ou non, la France sera perdante." En total accord avec le grand économiste.

Bonne journée à tous.
Réponse de le 19/05/2015 à 16:56 :
Je m'excuse pour la doublure d'un même commentaire, c'est qu'en croyant que le premier n'avait pas passé, je l'ai envoyé encore une fois.
Réponse de le 19/05/2015 à 16:57 :
Il faut changer de disque et arrêter de publier toujours le même commentaire. On dirait de la propagande soviétique
Réponse de le 20/05/2015 à 16:31 :
Patrick W., vous faites de la propagande pro OTAN ? ce genre de répétition de texte est typique des atlantistes, des trolls anti-Poutine, anti-FN..…
Réponse de le 26/05/2015 à 14:19 :
Je comprends ue certains soient viscéralement anti-russes . Une opinion, c'est une opinion . mais comment peut-on parler de l'Urss aujourd'hui ; elle a disparu il y a 25 ans !
Il faut se tenir au courant .De même, si j'en crois le remaruable livre : "dans la tête de Poutine" , celui-ci n'a jamais été communiste . C'est un homme de l'appareil, un peu comme chez nous l'Ena , l'Umps .. D'idéologie, il n'y en a pas, sauf le nationalisme
(chez Poutine, pas chez nous, les caniches)
a écrit le 18/05/2015 à 21:41 :
L'imbroglio Mistral ainsi se présente : Hollande veut rembourser 785 millions d’euros à la Russie puis revendre ensuite ces bateaux à un pays tiers, mais Moscou a refusé cette proposition car la somme déjà payée par la partie russe atteint 890 millions d'euros.

Cependant, le Kremlin, pour sa part, estime que le préjudice total atteint 1,163 milliards d’euros et ne donne pas le droit à l’Elysée de revendre les bateaux sans que cette dette soit payée. Les deux poupes de ces bateaux ont été construites en Russie et ensuite acheminées à St-Nazaire.

Selon les experts internationaux en connaissant les ficelles de ces contrats, la somme des dommages et intérêts en cas de non-exécution du contrat pourrait s’élever à trois millions d’euros.

Ce soir, Louis Gartier, le chef du Secrétariat national pour la Défense et la Sécurité est arrivé à Moscou pour trouver un moyen de sauver la face de Paris dans cette très gênante affaire. Le coté russe reste, toutefois, irréductible sur plusieurs points, lit-on dans la presse moscovite en ligne, mais sans en dire davantage.

Le plus probable pour moi, sauf un coup de théâtre quelconque, ce sera : Paris va payer 1,163 milliards d'euros à la Russie mais Moscou va signer deux quittances: une "de facto" pour la Russie et une autre – on ne peut pas préciser de combien mais disons là 900 millions d'euros –  pour apaiser le contribuable français. Les poupes seront démantelées et renvoyées à St-Petersburg en Russie. Un pays tiers achètera par un prix quasiment symbolique ces deux épaves "Frankstein" et les deux pays, France et Russie, garderont une triste mémoire de cette nuisible affaire.

Comme dit le grand Jacques Sapir, "qu'elle livre les Mistral ou non, la France sera perdante." En total accord avec le grand économiste.
Réponse de le 21/05/2015 à 21:59 :
@ Patrick W. : Êtes-vous sûr que la Russie n'a payé que 785 millions d'euros pour ces deux Mistral jusqu'à présent ? côté russe c'est tout un autre son de cloche: Moscou affirme (et ils doivent avoir des documents qui le prouvent, j'espère) avoir payé 1.2 milliards d'euros d'avance pour ces deux bâtiments. D'ailleurs cela correspond à la somme qui a toujours été véhiculée par nos médias. Actuellement Moscou accuse Paris de vouloir payer moins que ce qui a été payé par les autorités russes.

On connaît la mélodie, en France on n'aime pas quand les choses sont directes, simples, sans histoire, il faut toujours créer une polémique là-dessus, il faut toujours inventer un feuilleton et, hélas, si possible avoir le beurre et l'argent du beurre. Donc il est bien possible que les Russes ne vont pas laisser tomber ces autres 782,9 millions d'euros qu'ils ont payés à la France. L'État français est très très endetté et Hollande cherche de l'argent partout en France, mais aussi ailleurs. Si les Russes ont raison dans cette histoire, est-ce qu'ils se laisseront avoir dans cette escroquerie ?

Rien de moins sûr. Affaire à suivre.
a écrit le 18/05/2015 à 19:28 :
Maintenant c'est officiel : Les armées US, russe et chinoise sont les plus puissantes du monde. Ce sont les analystes de Global Firepower, la bible de tous les sujets militaires, qui l'affirme. Selon les analystes, la Russie a pu se classer deuxième grâce au nombre d'excellents chars (15.000 blindés, soit deux fois plus qu'aux Etats-Unis) et à sa marine. Le nombre d'effectifs de l'armée russe lui permet d'occuper la quatrième place. L'armée chinoise est classée troisième, suivie de l'armée indienne. Les armées britannique, française (grâce à ses 300 têtes de "nukes"), sud-coréenne, allemande, japonaise et turque font également partie du palmarès des dix armées les plus puissantes du monde.
On comprend mieux pourquoi Nicolas Hollande ne veut pas rendre les Mistral à la Russie : il préfère les intégrer à la marine nationale, du coup il aura plus de Mistral que la Russie !! :-))
Réponse de le 25/05/2015 à 15:17 :
Impossible : l'équipement électronique, la connectique, etc, sont aux normes russes et non pas aux normes OTAN. Ces bâtiments sont donc inutilisables pour un équipage français soit isolément, soit à plus forte raison évoluant au sein de forces navales de l'OTAN.
De toutes façons m'est avis que notre marine nationale ne saurait que faire de ces deux bâtiments, hors de proportion avec ses besoins et plus encore ses moyens.
a écrit le 18/05/2015 à 17:17 :
J'ai tout de même une pensée pour les ouvriers de l'arsenal qui ont construit ces BPC et qui voient leur travail si peu respecté par Hollande.
N'oublions pas que l'ennemi des USA, c'est l'Europe, car elle seule est une rivale crédible, surtout si elle s'allie avec la Russie. Elle aurait alors les ressources naturelles et la technologie, bingo.
Donc tout leur travail de sape vise à nous éloigner de la Russie, voire mieux, à nous brouiller.
Réponse de le 19/05/2015 à 17:04 :
@ Miloo: Alors là je suis tout à fait d'accord, d'ailleurs ces jours à St. Nazaire l'ambiance est plutôt lourde, on y voit quelques manifestations sporadiques (et qui n'intéressent jamais à nos médias) contre la non-livraison de ces bateaux ; et dans les bistrots, ouvriers et habitants ne comprennent toujours pas cette décision de FH. On attendra la suite.
a écrit le 18/05/2015 à 16:01 :
François Hollande doit livrer les porte-avions à la Russie et cela sans nouveau retard ! Merci
a écrit le 18/05/2015 à 14:00 :
"à condition de pouvoir revendre les navires à une tierce partie" et de traduire le russe en béninois au autre acquéreur éventuel ?
a écrit le 18/05/2015 à 13:23 :
A- Un manque de main d’œuvre qualifiée :
a) Une évolution démographique défavorable et des capacités de production insuffisantes.
La Russie manque de main d’œuvre. Entre 1989 et 2012, le nombre de jeunes de moins de 20 ans est tombé de 44 à 30 %, ce qui correspond à une perte de 14 millions d’individus. « L’immigration, en provenance surtout d’Asie, peut aider dans certains secteurs, mais pas dans tous. L’économie est devenue sophistiquée »
b) Second frein, l’industrie, fonctionnant à pleine capacité, n’est pas capable d’accroître son niveau de production. Sa seule possibilité pour gagner de la compétitivité est donc une baisse de la monnaie, le rouble. Or, tant qu’il n’y aura pas de mesures structurelles, « la productivité restera faible », expose Natalia Orlova, qui craint que, « si l’inflation augmente, de nouvelles pressions sur le rouble apparaissent », ce qui pèserait alors sur le seul véritable moteur de la relance, c’est-à-dire l’investissement.
c) Certes, de grandes entreprises internationales cherchent aujourd’hui à profiter du contexte économique pour réaliser des acquisitions en Russie, mais le climat d’affaires n’est pas favorable aux investissements directs étrangers (IDE). Au sein du gouvernement, nombreux sont ceux qui veulent privilégier l’investissement russe. C’est pourquoi la corruption y est généralement acceptée. Elle est une barrière aux IDE et est utilisée généralement en faveur des opérateurs locaux.
---
B- Une coopération limitée avec la Chine :
a) Au demeurant, Natalia Orlova se déclare « pessimiste » quant à l’évolution de la coopération avec la Chine. S’agissant du partenariat financier, « les Chinois ne se pressent pas », assure-t-elle. Quant au volet pétrolier, « où sont les investissements chinois ?», interroge-t-elle. Le secteur des hydrocarbures étant aux mains des Russes, « il devrait le rester », pense-t-elle, la corruption servant aussi à les protéger.*
b) Au total, les IDE comptent peu dans l’économie russe. Les acteurs étrangers sont surtout présents dans l’automobile et l’agroalimentaire, deux secteurs qui bénéficient de la bonne tenue jusqu’à présent de la consommation, soutenue par les hausses de salaires et la diminution du chômage, dont le taux est historiquement faible à 5 %. En 2013, 59 % des dépenses dépendaient du budget public : 25 % pour les salaires des fonctionnaires et 34 % pour les retraités. L’État continue à créer des emplois et à augmenter les salaires.
c) Pour autant, la consommation ne sera pas aussi forte que par le passé, en raison notamment de la progression de l’inflation, qui est passée de 6 % à 11 % à la fin de l’année dernière, puis à 14 % aujourd’hui. Elle monterait encore à 17 % en mai prochain, avant de redescendre à 10 % à la fin de l’année, selon l’économiste d’Alfa Bank, qui juge « hautement irréalistes », les prévisions de 4 à 4,5 % de la Banque centrale russe (CBR). Pour Natalia Orlova, compte tenu des risques inflationnistes et de la faible croissance économique, « une nouvelle phase de dépréciation du rouble est juste une question de temps.
MOCI
Réponse de le 18/05/2015 à 14:38 :
Apparemment l'OTAN manque d'idées, propos vides de sens ! donc = non recevable !
Réponse de le 18/05/2015 à 15:56 :
OTAN?
Alfa est une banque russe:
http://alfabank.com/
a écrit le 18/05/2015 à 13:09 :
C'est malheureusement comprehensible de ne pas livrer ces bateaux a un pays agressif car ils sont un moyen de projection (localement car il ne peuvent rien sans couverture aerienne). Donc apres la Georgie et l'Ukraine, etre scrupuleux est normal.
Je suis pour ma part pour aucune compensation car si le sbateaux ne sont pas livrés, c'est entierement de faute de Poutine.
Réponse de le 18/05/2015 à 14:45 :
Ce n'est pas parce que vous agissez de la sorte envers vos amis et vos clients que l'État français doit en faire de même. La France reste un pays un pays honnête, quand-même. Honte à vos propos !
Réponse de le 18/05/2015 à 14:48 :
Hé Steph, faites gaffe avec ce que vous dites à propos des Mistral et de Poutine, vos (ex)amis de Washington ne vont pas aimer, du tout ! la preuve ? fr.sputniknews.com/presse/20150518/1016119235.html
Réponse de le 18/05/2015 à 17:35 :
Malhonnêteté et mauvaise foi , l'affaire de l'Ukraine a été fomenté par les US pour affaiblir l'Europe ,Hollande est complice.
a écrit le 18/05/2015 à 12:54 :
Un contrat étant un contrat, d'autant plus signé entre États, on l'honore et fin de l'histoire. L'Europe, sous fifre des US, nous dit que ce n'est pas approprié... Alors que eux (les US) vendent en Russie et nous piquent nos marchés ! Les US n'appliquent pas de sanctions contre les russes,lors faisons fin de nos préjugés. Et basta, respectons notre parole, nos engagements et sortons nous de ce guêpier. D'autant qu'on a foutu en l'air un président ukrainien démocratiquement élu pour soutenir des gens qui ne me semblent pas plus respectables ni crédibles. Que l'Europe verse des milliards (11 je crois) à l'Ukraine alors que ce n'est pas un pays européen, et qu'on nous bassine d'impôts ou nous menace de sucrer les retraites complémentaires Agirc/Arrco. Arrêtons de chipoter et respectons nos engagements.
Réponse de le 18/05/2015 à 14:25 :
Un contrat est un contrat?
La Russie les a tous violé.
1) membre permanent du conseil du sécurité, elle doit œuvrer pour la sécurité internationale. Statut de l'ONU et respect de l’intégrité territoriale. C'est pour ce droit que la Russie envoie son armée chez les voisins pour annexer ou ingérer.
2014, Crimée et Donbass, les parachutistes russes entre en action sous prétexte qu’on y tue et pille les russes.
2010, Kirghizistan, suite à la chute du régime de Bakiev, les parachutistes russes débarquaient à Bichkek sous prétexte qu’on y tue et pille les russes.
2008, Géorgie, idem.
2) Traité sur l’amitié, la coopération et le partenariat entre l’Ukraine et la Fédération de Russie (1997)
3) Traité sur la frontière russo-ukrainienne (2003).
4) Accord sur la formation de la CEI (1991)
Et ainsi de suite......
L'Ukraine avait abandonné sa puissance nucléaire et son armée, avec en échange une promesse de non agression.
Les promesses de l'administration russe, c'est du vent. La Russie est instable et non fiable.
Mais surtout, répétez toujours que les méchants sont dans le camp d'en face et que la Russie lave plus blanc que blanc. Ca permettra ensuite de justifier de futures nouvelles exactions.
Réponse de le 18/05/2015 à 14:55 :
@ Steph: écoutez, je suis venu ici en cherchant (pas désespérément) des actualités à propos de la vente (ou pas) des BPC Mistral, et je me vois confronté à un bêtisier pas possible de commentaires les plus farfelus à ce sujet. Comme le votre ci-dessus. C'est de la narrative de toutes pièces inventée, cela ne correspond pas à la réalité, bref, vraiment du n'importe quoi. Alors j'en profite pour y faire le point :

La société russe d'exportation et importation d'armements Rosoboronexport avait signé avec l'entreprise française DCNS un contrat sur la construction de deux bateaux de ce type en juin 2011, encore sous le gouvernement du noble Sarkozy Ier. Les parties postérieures des ces porte-hélicoptères ont été construites au chantier naval russe Baltiysky (qui fait partie de la Société Unie de Construction navale) à Saint-Pétersbourg. La jonction avec les parties précédentes et les travaux de fin(finition ont été faits dans le chantier naval de l'entreprise STX France, à Saint-Nazaire.

Donc, le moment venu de rendre l'argent qui a été avancé par la Russie (quelque somme autour de 1.9 milliards d'euros), l'État français doit aussi rendre la poupe de ces bâtiments à Moscou. Donc, elles seront détachées de la coque et, avec une série d'autres détails amovibles, doivent être livrés aux chantiers de Saint-Pétersbourg par voie maritime (vraisemblablement ces poupes seront tirées par des remorqueurs français jusqu'à la mer Noire). Toutes les inscriptions en cyrillique doivent elles aussi être effacées des équipements et portes et de la superstructure des navires. Et d'autres éléments de son architecture (comme le portes et élévateurs qui ont été ré-dimensionnés pour la taille des hélicoptères russes) doivent eux aussi subir des modifications si les chantiers STX France entendent vendre les BPC à un autre client.

Arrêtons donc d'écrire n'importe quoi car ce genre de commentaire ne sert qu'à épancher vos cœurs et rien d'autre. Les enjeux sont de taille pour notre économie mais surtout pour la crédibilité de notre pays, certes, mais nous en tant que lecteurs de ce magnifique ouvrage d'information en continu qui est La Tribune de France, nous n'y pourrons rien. Point à la ligne.
Réponse de le 18/05/2015 à 15:56 :
@ finalfox: perds pas ton temps, Marco est un troll ukrainien qui vit en Suisse, c'est toujours la même rengaine anti-Poutine etc etc….
Réponse de le 18/05/2015 à 18:19 :
"quelque somme autour de 1.9 milliards d'euros"
Etes-vous de ceux qui négocient?
"l'État français doit"
L'état français s'en tape de vos avis.
Il est question de sécurité européenne et nationale.
Et en arrière plan savoir si on peut accepter tout et n'importe quoi, c'est à dite qu'une grande nation, la Russie, gangrène sa voisine. L'Ukraine qui a choisi la démocratie européenne au totalitarisme russe.
a écrit le 18/05/2015 à 12:51 :
Moi je dis "bravo"...l'Inde a du y réfléchir a deux fois avant de commander des Rafale...
Réponse de le 18/05/2015 à 13:08 :
Et rien est dit que l'affaire est dans le sac. Nuance. :-)
Réponse de le 18/05/2015 à 19:01 :
La dernière phase de négociation pour la vente des 36 Rafale à l'Inde se terminera bientôt ce n'est plus qu'une question de temps sur les détails mais cela se fera.
Il y aura de petites surprises qui suivra cette vente de 36 Rafale.
a écrit le 18/05/2015 à 11:25 :
On n'a qu'a les revendre à la Pologne ou au pays baltes puisque ce sont eux qui poussent l'Europe à être ferme sur l'Ukraine ou alors à l'Allemagne qui elle aussi a intérêt à être ferme avec la Russie pour préserver ses bonnes relations avec ses sous-traitants de l'Est! Mais la France est du coup un peu le dindon de la farce puisque les polonais eux achètent leur armes principalement aux USA!
a écrit le 17/05/2015 à 22:05 :
Les ricanements de certains sonnent surtout comme une jalousie de la part d'une société française, elle, largement à la dérive à tous points de vues. Désabusée. Dire seulement "ouais mais la France a un PIB plus grande que celui de la Russie" c'est le genre d'argumentation à la Jeb Bush. En quoi changerait pour chacun d'entre nous si le PIB français était moins que celui de la Russie, par ex? ou moins celui du Brésil, de la Suisse ? la vie continuerait pareille, on continuerait à manger, à boire, à acheter des vêtements, des voitures, on se paierait des loyers, on s'amuserait…. autant en France qu'en Russie avec ou sans le même PIB. Bêtise. Jalousie.

Que Hollande honore la signature de la France et livre ces navires à celui qui les a commandé en bonne et due forme. Point à la ligne.
Réponse de le 18/05/2015 à 8:26 :
@Pablo Cassis: tout à fait en accord avec vous mais laissez moi vous expliquer les vrais enjeux du feuilleton mistral. vous croyez que c'est bien la peine de faire le tour de tous les plateaux télé pour vanter la vente des rafales à trois pays dont aucun n'a aligné le moindre euro pour l'instant? ou alors c'était vraiment fait histoire de briser tout ce qu'a fait Sarkozy au risque de faire perdre toute crédibilité à la France et à ses capacités d'honorer des contrats ?!
Réponse de le 18/05/2015 à 13:17 :
À un détail près : lors d'un contrat entre États peu importe l'administration qui l'a signé. Le contrat reste valable dans toutes ses clauses pour les administrations successives, indépendamment de qui que soit le Président de la République. Donc il ne s'agit pas d'un contrat entre Sarkozy et Poutine mais entre la France et la Russie. Hollande actuellement représente la France (hélas) et doit honorer ce contrat de Mistral déjà payés rubis sur ongle à la Russie. Point barre.
a écrit le 17/05/2015 à 19:38 :
Bon première question on fait quoi des bateaux, ensuite combien cela vas nous coûter de combien de milions d'euros cette histoire..... Est surtous la crédibilité de la France dans cette histoire......
Réponse de le 17/05/2015 à 22:08 :
Au point ou on en est, tout le monde s'en fout, à part vous !
a écrit le 17/05/2015 à 14:04 :
On ne court jamais de risque au cinéma. Ah que c'est dé-li-ci-eux de voir tant de commentaires tellement légers, éparpillées au gré du vent provençal ! (*mdr*) Sur le terrain, sur la ligne de front des combats, c'est toute une autre chose. Nos commentateurs va-t-en guerre restent sagement devant leurs ordinateurs et leur pétarade n'est que de mots. Aie aie, je me repose sur l'épaule musclée de mon éphèbe, en écoutant un air russe qui parle d'un roi-pudding qui voulait escalader l'Everest, tout en songeant que les meilleures leçons sont celles que l'on prend sans que les personnes à qui on les prend en soient informées. :-)
Réponse de le 17/05/2015 à 23:02 :
Alain… Ah Alain !…. vos remarques sont une pure découverte, une vraie et ô combien agréable boite de Pandore… ! :) ah… je me délecte de votre verve tel un papillon frétillant au soleil d'avril… d'une sagesse désintéressée et gaie, hédoniste.
Toujours intéressant pour une femme de lire ce qu’une autre personne vit ou a vécu au fil de ses rencontres tantôt avec les forces du Mal, tantôt avec les forces du Bien. Bien entendu, je parle ici de la ligne de discussion de ce forum 'o combien éclectique. Toutefois je n’ai pas votre expérience de la culture eurasienne…je dirais plutôt que je trace mon petit chemin entre les pensées de mon jardin… mais que c'est rafraîchissant ce que vous nous avez écrit, Alain, et je vous remercie du fond de mon coeur de dame éclatant de printemps. Vous bizouille-chatouille, bonne semaine.
Réponse de le 18/05/2015 à 13:08 :
@Alain d (14:04)
Pas très classe l’usurpation de mon identité?
Je vous conseille de mettre un frein sur les substances illicites avant qu'il soit trop tard (transformation en légume)
Alain d
a écrit le 16/05/2015 à 22:28 :
Il faut envoyer la facture au responsable de cette gabegie : Sarkozy et les soi-disant "républicains".
Réponse de le 17/05/2015 à 11:00 :
@Réaliste: serais-tu en train de nous dire que la signature d'un président au nom de la France n'a aucune valeur ? Si c'est le cas, on ne devrait pas non plus honorer la signature de Hollande, et si les étrangers lisent ton commentaire, ils vont certainement se dire que dans ce cas, il vaut mieux ne pas traiter du tout avec la France !!! D'autre part, Serguei Lavrov a précisé qu'il ne s'agissait plus d'un dossier diplomatique ou politique, mais d'un dossier juridique et commercial que devra trancher l'OMC ou un autre tribunal de commerce. Avoue tout de même que ne pas respecter ses engagements ne plaide pas en faveur d'un renforcement de la crédibilité. Pour moi, les gens honnêtes respectent leurs engagements, point barre :-)
Réponse de le 17/05/2015 à 11:15 :
Oui mais avant, il faut créer une loi lui interdisant de faire un Sarkoton dont les dons sont déductible des impôts...
Réponse de le 17/05/2015 à 12:18 :
Et pendant ce temps, où les "réalistes", "royalistes", "respectueux" et d'autres porte-parole des uns et des autres font leur blabla sur ce qu'il méconnaissent, un buste de Poutine en empereur romain a été inauguré samedi près de Saint-Pétersbourg par une organisation de cosaques en «reconnaissance de l'annexion de la Crimée» par la Russie.

Allez, Hollande, continues donc à faire ton cinéma pour Brzezinsky et McCain en proposant des rabais éhontés à la Russie, continuez. Juste pour l'info: Victoria Nuland doit se rendre cette semaine à Moscou pour parler d'alliances avec Lavrov. Fais gaffe, François, tu vas te retrouver plus isolé que Poutine sur la scène internationale…. mdr
Réponse de le 17/05/2015 à 14:26 :
Tiens j'ai soudainement un sosie ???
Réponse de le 17/05/2015 à 15:57 :
@ Antoine : A propos de cette statue de Poutine en empereur romain. D'un ridicule de mauvais goût… mais c'est anecdotique… Poutine devrait les en dissuader. Pour le reste, Poutine est de plus en plus populaire dans son pays "moins démocratique" et Hollande bat des records d'impopularité dans la démocratie exemplaire :))) Ne nous y trompons pas, cet article vise à ridiculiser Poutine pour que nous nous disions : ouf, en France, nous avons heureusement un meilleur président ! Blague!
a écrit le 16/05/2015 à 21:21 :
Pourquoi les pays Baltes, la Pologne, la Norvège, la Finlande, la Roumanie, l'Ukraine, la Géorgie... ont peur de la Russie ?
Il faut être naïf pour croire que Poutine veut partager les immenses richesses de la Russie avec la France ou tout autre pays qui n'est pas son vassal.

Pourquoi la Russie ne laisse pas tranquille les pays voisins où vivent des russophones au lieu de les considérer comme des dépendances ? Est-ce que la France menace ou essaye de contrôler la Suisse ou la Belgique au prétexte qu'il y a des francophones ?
Il est plus habile de respecter ses voisins et de tisser avec ceux des liens d'amitié. C'est le meilleur moyen d'assurer la tranquillité des population qui partagent la même langue.

Mais pourquoi les petits pays voisins n'ont pas confiance en Poutine ?...
Réponse de le 16/05/2015 à 22:23 :
Voilà le troll de Kiev avec son même refrain. Cela ne vous fatigue pas ? vous ne connaissez rien d'Histoire en toute évidence, sinon vous n'alliez pas demander pourquoi la France menace ou essaye de contrôler la Suisse ou la Belgique au prétexte qu'il y a des francophones. Un certain Napoléon l'avait fait bien avant vos études. Vos arguments sont puériles, désolé, vous voulez comparer l'incomparable, deux régions totalement différentes en histoire, en culture et intérêts géopolitiques que l'Europe occidentale et l'Eurasie. Ce ne sera pas moi qui ira discuter Histoire dans ce forum.

Est-ce que votre pays natal, les États-Unis, laisse-t-il les autres pays du monde tranquilles ? répondez-moi : combien de bases militaires russes il y a dans le monde ? et combien d'américaines ? mille bases dont la plupart est HORS LES ÉTATS-UNIS !!! et vous venez encore nous parler de pays envahisseur, la Russie ? le votre, plutôt !

Les petits pays ont de moins en moins confiance à votre politique étrangère, c'est une réalité. La plupart des pays du monde sont derrière Poutine et pas derrière Obama. Renseignez-vous. Mais au-delà des CNN, NY Times, Le Monde, BBC et j'en passe. Il y a une foule de sites d’information non-biaisée sur internet.

Votre commentaire n'ajoute rien au débat sur la catastrophique affaire des Mistral, il n'est que de la propagande otanienne comme on la voit à Kiev, aux pays baltes vassaux des US et à Varsovie.

Merci à la rédaction de ne pas censurer mon droit de réponse à de tels propos. (Jérôme M.)
Réponse de le 16/05/2015 à 22:52 :
@information
"La plupart des pays du monde sont derrière Poutine"
Stop, parce que je vais finir par mourir de rire. LOL.
Réponse de le 17/05/2015 à 10:49 :
Bonjour, Alain d.

Mais si, "Information" a bel et bien raison quand il (elle) dit que la plupart des pays du monde sont derrière la Russie. D'abord les pays de la CEI, les pays du BRICS (43% du PIB mondial), ceux du Proche-Orient (sans compter sur Israel ni sur les dynasties du Golfe), le pays de l'Amérique latine (dont un fait partie du BRICS), le Pakistan et, plus récemment, Chypre, la Grèce et la Serbie. Si l'on considère que les alliances avec le département d'État américain sont fondées surtout dans la peur (si vous n'êtes pas avec moi, je vous fais la guerre), on peut aisément imaginer qu'à part les inconditionnels vassaux de Washington (les Anglo-Saxons et la France), une bonne partie de pays occidentaux ne sont que des amis de circonstance des US. Donc, il est bien possible qu'ils entretiennent une sincère sympathie à Vladimir Poutine.
C'est dommage que vous n'avez pas avancé que la plupart des pays du monde sont derrière Obama; ou Hillary Clinton; ou John McCain, Poroshenko ou Victoria Nulland; voire même François Hollande… vous auriez pu me faire mourir de rire.

Bon dimanche. :-)
Réponse de le 17/05/2015 à 12:50 :
Kerry et Nulland sont allé rencontrer Poutine à Sotchi il y a quelques jours. Visiblement les USA sont en train de constater qu'ils sont plantés en Ukraine et en ont ras le bol de Porochenko.
Réponse de le 18/05/2015 à 13:46 :
@Mariah
"les pays du BRICS (43% du PIB mondial)"
"on peut aisément imaginer"
Et la réalité?
L'économie mondiale, c'est avant tout l'occident et le Japon.
.............
Les BRICS représentent 40% de la population et un cinquième du PIB de la planète (bien éloigné de vos 43%).
Mars 2015 : Aujourd’hui, les États-Unis représentent environ 62% des réserves de change mondiales, la zone euro environ 24%, la Grande-Bretagne et le Japon environ 7%. Les pays occidentaux pèsent pour 93% dans les réserves de change qui existent au niveau de toutes les Banques centrales du monde. La Chine pèse environ 2% en réserves de change dans le monde, en outre sa monnaie, dirigée par la Banque de Chine, ne fluctue pas sur les marchés monétaires. Le yuan a donc un « droit de seigneuriage presque nul », à la fois par sa taille sur les réserves de change mondiale et par son taux de change presque fixe par rapport au dollar.
La Chine détient plus de 4 trillons de dollars, la Russie possédait environ un demi-trillion de dollars avant la crise du rouble en 2014. Depuis, les réserves de change russe se sont évaporées. Moins par habitant qu'en France.
Réponse de le 18/05/2015 à 16:00 :
ça ne te fatigues pas, mon vieux, de dire toujours les mêmes choses, les mêmes balivernes, de répéter ces chiffres que tu inventes ? …. allez fais un petit tour, il faut profiter de la saison, y a du soleil…. :-)
Réponse de le 18/05/2015 à 17:04 :
Vos données viennent de sources de la presse-Système, donc il faut les prendre avec des pincettes, naturellement. Cependant, ce que met en évidence dans votre réplique de13:46, du 18 mai 2015, c’est comment vous avez "oublié" que les USA, par cette initiative suivant la rencontre de Sotchi, sont en train de supplanter les Européens dans la dynamique Minsk2 en phagocytant la chose. Autant confier la lance à incendie qui déverse des trombes d’eau sur les flammes grondantes à l’incendiaire qui a mis le feu aux poudres. Réfléchissez-y.
a écrit le 16/05/2015 à 21:19 :
S'il faut rendre l'argent, j'aime autant qu'on livre les bateaux. Les soldats Ukrainiens pendant la dernière guerre, il surveillaient les camps d'extermination. Moi, entre la Russie et l'Ukraine, je préfère la Russie.
Réponse de le 17/05/2015 à 9:09 :
Et entre la France et la Russie vous préférez qui ? C'est plutôt la question ici
Réponse de le 17/05/2015 à 17:01 :
"Et entre la France et la Russie vous préférez qui ?"

Entre les deux je préfère les États-Unis. Period.
Réponse de le 17/05/2015 à 19:25 :
@FAQ (c-à-d. question-réponse-toto): chacun ses préférences, mais c'est hors sujet. Le vrai problème, qui sera traité par l'OMC, est le respect des engagements commerciaux de la France vis-à-vis de la Russie. J'ai personnellement la forte impression que la crédibilité de notre pays va en prendre un sacré coup, merci Hollande :-)
a écrit le 16/05/2015 à 20:44 :
Façon troll-pro-russe:
C'est pour rembourser le vaisseau cargo inhabité Progress censé ravitailler la Station Spatiale Internationale, devenu totalement incontrôlable, qui s'est désintégré dans l'atmosphère le 08/05/15 que les russes demandent 500 millions de plus pour les BPC, soit le cout du vaisseau cargo. LOL.
---
Mais le facture devrait augmenter étant donné qu'aujourd'hui ils viennent de planter un satellite mexicain MexSat-1, lancé par une fusée Proton-M de Baïkonour. Le satellite ne s’est pas séparé du troisième étage de la fusée.
---
Quelques heures avant, les moteurs d'un engin spatial Progress M-262M amarré à la Station spatiale internationale (SSI) avaient échoué à se mettre en marche à l'heure prévue pour corriger l’orbite de la station.
---
De pire en pire, plutôt que de jouer les losers, nos amis ruses devraient commencer à bosser sérieusement.
Là, c'est bien les citoyens russes qui payent les échecs répétés de l'Agence Spatiale Roscosmos.
Réponse de le 16/05/2015 à 22:28 :
Ma théorie se confirme : la rédaction de LT permet toujours les commentaires hors-sujet (comme celui de Alain d et de Respect) à condition que ceux-ci fassent de la propagande anti-Poutine. C'est très démocratique comme consigne, très liberté d'expression (contre les autres, bien entendu) et solidaire. LT reste en effet LA tribune à tous les propagandistes de l'OTAN (comme Alain d) tout en "modérant" les propos hors-sujet qui en disent le contraire. C'est dommage.
Réponse de le 17/05/2015 à 0:06 :
@Jérôme M.
"propagande anti-Poutine"
C'est pour lutter contre le coté obscur de la force et rétablir l'équilibre.
Et pour le bien de la Russie.
Réponse de le 17/05/2015 à 12:48 :
oui, il y a eu un échec comme l'Europe en a eu avec ses lanceurs.
enfin, n'oublions pas que les USA sont pour l'instant incapables d'aller ravitailler la station spatiale. Fin d'une prétendue puissance militaire , spatiale et économique :-)
a écrit le 16/05/2015 à 19:16 :
Aux commentateurs qui parlent que la Russie veut s'emparer de la technologie française dans ce domaine, je vous rappelle que l'URSS construisait des porte hélicoptères avant même que les français ne sachent ce que c'est. Les russes en construisent actuellement. (Classe Moskva). Ils n'on vraiment pas grand chose a apprendre des français, et si c'est le cas ils sont certainement assez intelligents pour le faire, par contre l'inverse est sans doute moins évident.
Pour l'autre info, les russes sont actuellement en train de construire deux répliques sur leur propre sol. Le contrat incluait 4 BPC, dont deux fabriqués intégralement en Russie, et deux poupes qui ont été construites à Saint Petersburg et assemblées à St Nazaire. Non seulement ils ont tous les plans, mais si le contrat est rompu, ils pourraient demander à ce que la France les reprennent aussi. Et là, on est bien à 5 milliards et quelques… dans les meilleurs des cas. Détrompez vous, la France ne sortira pas gagnante de cette affaire.
Réponse de le 16/05/2015 à 21:21 :
Les socialistes paieront très cher ces 5 années de mandat catastrophique.. ils ne reviendront pas de si tôt a la tête de la France!!!
a écrit le 16/05/2015 à 18:55 :
On s'en fout des commentaires des pro-OTAN démagogiques, ceux là ne veulent que faire de la provocation, il n'ajoutent rien de neuf au débat. Quand on pense que dans le même temps Obama a signé des contrats pour des moteurs pour les navettes (40 je crois) pour plus d'un milliard, sans se sentir le moins du monde gêné. Le Royaume Uni a continué à faire ses affaires avec Poutine. Il n'y a que Hollande qui a prouvé qu'il était incapable de défendre nos intérêts. Mais il s'y croit, le petit François, il s'y croit !

Eh bien la réaction ne s'est pas faite attendre. Pas moins de 100 Airbus et Boeing en leasing repartent vers leurs fournisseurs. Et c'est la Chine et le Brésil qui se sont engagés à fournir maintenant ces avions, en plus d'un plan d'investissement russe pour relancer la production d'avions de ligne. Je peux vous dire de source sûre que chez Airbus, la pilule a un mal fou à passer. Mais nos médias en parleront-ils ?
Réponse de le 16/05/2015 à 21:55 :
@BodyGuard47
VERITE :
Pour ce qui est de « Pas moins de 100 Airbus et Boeing en leasing repartent vers leurs fournisseurs »
Certainement pas une réaction aux sanctions mais une conséquence, juste un choix économique, le secteur tourisme et transport aérien russe étant déserté.
Les avions étaient cloués au sol.
Quels sont les accords inattendus que la Russie aurait signés avec les BRICS suite à l’embargo européen ou la non livraison des BPC, à part le gazoduc avec la Chine?
---
Toutes les nations ont continué à faire des affaires avec la Russie, les entreprises dans la défense sous-embargo sont peu nombreuses. La France comme d'autres, échange toujours avec la Russie. Et elle n’est pas perdante par rapport aux US.
Faut arrêter de faire croire que tout est figé entre l’UE et la Russie.
QUELQUES EXEMPLES :
- Des lanceurs Soyouz sont toujours utilisés par Arianespace pour lancer des satellites depuis Kourou. La France fabrique quantité de leurs pièces et les assemble sur place.
- Juillet 2014, Figeac Aéro a passé un accord coopération avec les russes PSC VSMPO-AVISMA Corporation (1er producteur mondial de titane) et SEZ (fabricant d'équipements et de composants en titane). « Cet important partenariat sera créé dans la zone économique Russe, Vallée du titane ». Pour ébaucher des pièces sur place et économiser sur le recyclage les copeaux.
- Décembre 2014, le russe RT-Chemcomposit renforce sa coopération avec la France, info : Rostec.
(Fives, Snecma, Airbus)
- 2014-15, Alstom ferroviaire associé au russe Transmashholding TMH, (1er constructeur russe de matériel ferroviaire), signe des contrats au Kazakhstan ou en Azerbaïdjan.
- Alstom Power, coopère avec Agence fédérale russe pour l’énergie atomique Rosatom, et avec Atomenergomash (turbines et alternateurs des centrales hydraulique, éolienne et thermique, classique et nucléaire).
- Alstom a une société mixte avec Soyouz .
- Alstom Grid coopère aussi en 50/50 avec le n°1 mondial de l’aluminium Rusal, sur les réseaux électriques.
Arianespace
- Mars 2015, Technodinamika et Microturbo viennent de signer un accod pour créer un moteur d’hélico :
http://www.rostec.ru/fr/news/4516114
Etc.
---
---
Nos voisins aussi
La Suisse continue de vendre des équipements militaires à la Russie et gère toujours les échanges matières et hydrocarbures.
L’Italie vient de vendre 160 hélicoptères pour l’offshore au russe Rosneft.
Mais encore l’Autriche ou la Lituanie qui passent des accords avec Rostec.
---
Très loin du film que certains se font...
Réponse de le 16/05/2015 à 22:33 :
"Très loin du film que certains se font..."

Tout à fait, vous nous en donnez un magnifique exemple. Pour faire familier, je dirai même que les babas diffèrent entre eux mais la moquette reste la même.
Réponse de le 16/05/2015 à 22:39 :
@BodyGuard47
autre exemple:
La Russie vient de signer un accord pour fournir une centaine de Superjet 100 à la Chine.
Et c'est très bien pour le russe Sukhoï, mais aussi pour l'Italie, la France et les US.
La société Superjet International est italienne plus que russe et les sociétés françaises sont pour beaucoup dans le projet, Snecma en association pour le moteur, Thales pour l'avionique, Hispano Suiza pour des équipements de la transmission, FADEC et FMU, mais aussi Aircelle, et d'autres sociétés françaises, Mais aussi beaucoup de constructeurs américains sont liés à cet avion. C'est un Sukhoï international qui se vend malgré les tensions.
Réponse de le 18/05/2015 à 12:03 :
En toute évidence, vous aimez bien la causerie, vous fabriquez des "informations" de toutes pièces. Un vieux proverbe du Berry : GRANDS CAUSEUX, PETITS FAISEUX.

À bon entendeur, salut !
Réponse de le 18/05/2015 à 12:58 :
@Alain d (12:03)
Non, rien n'est fabriqué, Les coopérations sont bien réelles, même si cela vous déplait.
D'ailleurs j'ai déposé un lien récent qui en atteste. (Rostec).
Votre proverbe, il en jette, vraiment impressionnant!
Et à part cela, votre argumentation?
a écrit le 16/05/2015 à 18:02 :
Notre grand Président FH n'a que faire des considérations franco- russes et il le démontre. C'est un président vraiment à la hauteur de sa fonction qui n'hésite pas à mouiller sa chemise pour donner de l'emploi et du prestige à la France. Notre pays est devenu la deuxième force économique derrière la Chine Nous sommes admiratifs et fiers devant la force et la détermination de Mr Hollande pour vendre nos Rafales et notre armement militaire. N'en déplaise à Mr Poutine, mais je pense que FH doit encore faire un petit effort pour régler son différent avec les Russes pour l'affaire des Mistral. Je conseille à François tout simplement d'offrir à Fidel Castro ces deux beaux navires neufs en remerciement de l'accueil qui lui a été accordé à Cuba. Cela mérite bien un beau geste non. Comme de très bons contribuables nous devons nous aussi participer à la gloire de notre noble Président.
Réponse de le 16/05/2015 à 19:17 :
Continuez à voter pour lui, la France vous en remerciera. :-(
Réponse de le 16/05/2015 à 23:01 :
@finalfox
Avez vous dépassé la dose prescrite, un quart de dalle de moquette de 30x30 cm au maximum par jour? LOL.
a écrit le 16/05/2015 à 17:34 :
après 1 milliard pour l'abandon de l'éco taxe , c'est 1 milliard de plus pour les Mistral ! comme dit Hollande , c'est pas cher , c'est 'Etat qui paye
a écrit le 16/05/2015 à 12:34 :
Les États-Unis ont offert d'inclure un cosmonaute russe dans l'équipage du vol inaugural d'un nouveau vaisseau spatial qui actuellement est développé par Boeing. Encore une preuve que les américains visent l'Europe, pas la Russie. Pourquoi ils n'ont pas invité un cosmonaute français et ainsi faire une fleur à Hollande de ne pas avoir livré les Mistral à la Russie ? ce serait le plus logique non ?

La France est sus embargo russe dans les agroalimentaires, c'est une réalité et qui commence à être de plus en plus dure, mais le sujet est tabou pour les médias "officiels" donc on n'en parle pas. Cependant, une information est apparue cette semaine et qui démontre bien comment les US agissent par rapport à l'Europe et la Russie, en utilisant la "crise en Ukraine" comme alibi. Il suffit de le lire pour tout comprendre à propos des Mistral : www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/russie-le-commerce-avec-les-etats-unis-en-hausse-en-chute-avec-l-ue-selon-poutine-22-12-2014-4394075.php

Continuons à discuter sur le sexe des anges, on est et on restera toujours à côté de la plaque, comme d'hab….
a écrit le 16/05/2015 à 12:19 :
On est des mauvais commerciaux! Le fait de ne pas honorer un contrat envoie des mauvais signaux aux autres Pays. Quand on ne respecte pas son contrat, ce n'est pas bon pour les affaires....surtout pour les suivantes...
Alors il arrête ses imbécilités et il vend ses bateaux car on ne roule pas sur l'or en France et les caisses sont vides (dû à leur mauvaise gestion...)
Coups de balai !
Réponse de le 16/05/2015 à 13:34 :
@Aie aie aie: tout à fait, c'est la crédibilité future de la France qui est en jeu, mais Hollande veut la jouer à la Tsipras. L'honnêteté doit être la principale vertu commerciale, mais Hollande s'en balance parce que l'avenir du pays est le dernier des soucis des politiques préoccupés à se remplir les poches tout de suite :-)
Réponse de le 16/05/2015 à 21:27 :
Dans le contexte géo-politique actuel, c'était Mistral ou Rafale. C'est Rafale . Nous avons tout le temps de refourguer ces Mistral à d'autres pays que la Russie qui réarme beaucoup trop, trop vite et devient vraiment une menace pour l'Europe.
N'en déplaise à ceux qui détestent Hollande par $arko-idôlatrisme, il est parfaitement lucide.
Réponse de le 17/05/2015 à 9:41 :
@valbel89: 1) la Russie ne s'arme pas plus que les US, 2) quand on est d'accord ni avec l'un, ni avec l'autre, on vote blanc et on ne vote pas Hollande parce qu'on aime pas Sarko. Ton idélogie date des années 50 (MacCartysme), remise au goût du jour par Bush, Junior qui veut que si t'es pas avec moi, t'es un communiste (terroriste depuis Bush). Et bien figure-toi que les gens peuvent avoir une opinion personnelle qui peut ne pas s'aligner sur une idéologie politique particulière :-)
Réponse de le 17/05/2015 à 14:25 :
Rares fois j'ai vu ici dans ce forum une réplique aussi brillante que la votre à ce VALBEL89 à 21:27. Chapeau bas, mon gaillard !
a écrit le 16/05/2015 à 12:00 :
Les grandes démocraties que sont l'Arabie Saoudite, Cuba et le Qatar les rachèteront sans problème !
a écrit le 16/05/2015 à 11:26 :
Que les Russes rendent la Crimée, avant que nous rendions l'argent !
Réponse de le 16/05/2015 à 12:05 :
Quand vous dites "nous rendions l'argent" c'est qui NOUS ? la somme de 785 millions d'euros c'est de l'argent russe, pas français. Le contribuable français n'a rien payé jusqu'à maintenant, Tom, là vous vous trompez énormément. Désolé, autant être aveugle que lire une stupidité pareille. :-)
Réponse de le 16/05/2015 à 12:52 :
Quand vous dites "nous rendions l'argent" c'est qui NOUS ? la somme de 785 millions d'euros?! mais ça c'est de l'argent russe, pas français. Le contribuable français n'a rien payé jusqu'à maintenant. N'importe quoi….
Réponse de le 16/05/2015 à 14:48 :
Puis, vous oubliez un détail très léger.

Les Russes n'ont pas volé la Crimée, c'est la Crimée qui a choisi d'être intégré comme République de Crimée à la Fédération de Russie, à un moment où un gouvernement s'est installé par les Armes à la tête de l'Ukraine.
Réponse de le 16/05/2015 à 15:44 :
@Antoine,
Que la Russie rendent à un régime factieux, corrompu et raciste une province peuplée à 90% de Russes décidés à le rester et dont le transfert à l'Ukraine n'a été que le fait d'un prince soviétique ?
Vous… vous rigolez ?
Réponse de le 16/05/2015 à 17:15 :
Vladimir, ce que vous appelez un gouvernement factieux corrompu et raciste est le gouvernement légalement élu et reconnu par le monde entier, qui a engagé une lutte forte contre la corruption, allant jusqu'à arrêter certains de ses ministres.
Pour le racisme deux chiffres :6 000 morts depuis le début du conflit et l'ukraine à plus de 200 000 soldats. C'est sans doute le racisme et la persécution les moins efficaces qui soient, ou alors ce racisme n'existe pas.
Pour finir admettons que les habitants de crimée veuille être russe. Soit, ils traversent la frontière et vont vivre en russie. Parce que ce que les partisans du droit à l’autodétermination des peuples oublient c'est que si une population immigré dispose déjà d'un territoire il n'est pas question de modifier les frontières, ils vont vivre dans ce territoire.
Réponse de le 16/05/2015 à 18:07 :
Ah l'éternel argument de quelques-uns pro-Kiev et que ne tient plus debout ah que c'est barbant : Poutine, rendez la Crimée, rendez la Criméeee !!! ridicule plutôt…. Par plusieurs raisons historiques (la Crimée a toujours été russe), par des raisons factuelles (ce n'était pas une annexion comme le veulent les ânes=annexion= annex=âne mais un choix des habitants, d'ailleurs tous des russophones) et par des raisons d'actualité (le département d'État US extra-officiellement ne considère la Crimée plus ukrainienne, même le président ukrainien – toujours officieusement – la considère déjà possession russe).
Donc j'ignore le bien-fondé (si il y en a un !) de certains comme vous de venir ici brailler "Poutine, rendez la Crimée, rendez la Criméeee !!!" des vagissements qui n'ont aucun sens. Puérilités ? sénilités ? en tout cas, souriez, vous êtes à Paris ! :-)
a écrit le 16/05/2015 à 11:08 :
Attention, comme un train peut en cacher un autre, un président peut cacher un gouverneur. Bien regarder à droite et à gauche.
Cette sale affaire des Mistrals était sans aucun déjà conclue bien avant l’annexion de l'Ukraine par Russie, bien avant les événements de la place Maïdan. Elle était sans doute dans la valise diplomatique d'un des deux candidats les plus en ligne pour la course à la dernière élection présidentielle en retour d'une visite de campagne aux USA. Devinons lequel...Voyons.. peut-être celui qui avait l'air d'un enfant pris en faute sur un des clichés diffuses par la presse américaine. Que cachait ce regard?
Un accord pour des sanctions contre la Russie en échange d'un moratoire sur le gaz de schiste? Une fois l'accord conclu, les médias français plus ou moins vassalisés par l''US connexion auraient alors donné le coup de pouce décisif pour la présidentielle au bon candidat.
Et nous pauvres français alors? Nous on est la France qui paye ("c'est l’état qui paye")
a écrit le 16/05/2015 à 10:54 :
Hollande fait n'importe quoi, j'espère qu'il va payer les 785 millions d'euros sur ses deniers personnels. Les contribuables sont déjà bien trop taxés. Par ailleurs , pourquoi vendre des Rafales au Qatar et refuser de livrer les bateaux à la Russie qui par parenthèse pourrait être un allié précieux dans la lutte contre les islamistes?
a écrit le 16/05/2015 à 10:48 :
C'est saint NAZA"I"RE. De plus, pourquoi l'état français devrait rembourser de l'argent que les industriels ont encaissé? Ce devrait plutôt être les industriels qui devraient rembourser!
Réponse de le 16/05/2015 à 11:25 :
Vous avez oublié que dans ce genre de contrat (armements) c'est l'État qui signe et ensuite commissionne les chantiers. Dans le cas d'une résiliation, l'État français assumera les dédommagements pour ensuite payer les chantiers. Le problème c'est que l'État russe n'a payé que pour un seul bateau et demi, donc, l'État français, au-delà des frais d'amendes dues à la rupture de contrat à la Russie il doit encore payer le restant (env. 800 mio euros) aux chantiers de St-Nazaire.
Comme estimé, les contribuables français doivent passer à la caisse pour une jolie ardoise d'environ 1,5 à 2 milliards d'euros (si l'on tient compte des mois d'entretien et la logistique qui a été fourni aux équipages russes pendant 4 mois, entre autres).
Le problème majeur est que si l'État russe ne donne son aval pour une éventuelle revente de ces bâtiments, alors il ne restera à Hollande que de les faire couler ou les laisser rouiller quelque part sur une côte française. Du grand gâchis !
Réponse de le 16/05/2015 à 21:12 :
@bashô: la Russie ne donnera en aucun cas le droit a la France de les vendre, car ils sont construit selon un cahier des charges précis, avec a leurs bords de la technologie russe ! donc on s'achemine vers la 2eme solution !!!
Réponse de le 16/05/2015 à 22:48 :
@ bibop:

C'est aussi mon sentiment, et tant pis pour nos sociétés en Russie, elles vont payer le prix fort de cette sale affaire. Pauv' France…
Réponse de le 18/05/2015 à 12:48 :
@Alain d (de 22:48) (petit joueur)
Pas très classe l’usurpation de mon identité.
Ceux que me connaissent ne se font pas fait rouler par votre style.
Etes-vous au maximum?
---
Mon sentiment est que l'administration russe paye et va payer le prix fort.
Affronter UE, une économie plus avancée et bien plus puissante, pas très malin.
L'histoire va se répéter.
Alain d
Réponse de le 18/05/2015 à 19:01 :
@ Alain d (vrai ou faux) de 12:48: "Mon sentiment est que l'administration russe paye et va payer le prix fort. Affronter UE, une économie plus avancée et bien plus puissante, pas très malin."

Ah c'est sûr, vous savez, même John Kerry et aujourd'hui Vic "F*ck the EU" Nuland sont allés à Moscou pour offrir à leur nouveau copain Poutine un prêt en dollars le cas où il sera "obligé" à payer pour les Mistrals à Hollande !!!!

Décidément, en France le ridicule ne tuera jamais.
a écrit le 16/05/2015 à 10:33 :
La servilité de François Hollande à l’égard de Washington fait au moins un heureux, Zbigniew Brzezinski et comme l'analyse l' UPR.

La suspension de la livraison des Mistral à la Russie est une décision scandaleuse à tous les égards :

parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas honorer un contrat militaire dûment – et chèrement – payé par la Russie, pays avec lequel la France entretient des relations diplomatiques, n’est pas en guerre, et pays contre lequel l’ONU n’a pris aucune mesure d’embargo ;
parce que ce refus de livraison de navires, dont la construction est à peu près achevée, va provoquer une tension très vive entre Paris et Moscou, ce qui va contribuer à faire disparaître la voix et le rôle de la France sur la scène diplomatique mondiale ;
parce que cette trahison d’un partenaire commercial va terriblement nuire aux exportations de l’industrie militaire française : qui voudra encore acheter des armements français, réputés de qualité mais très chers, si la France refuse de les livrer au premier coup de sonnette de Washington ?
parce que ce sabordage d’un nouveau pan de notre industrie militaire va mettre à mal une industrie déjà mal en point, dont dépend pourtant de façon cruciale ce qui nous reste d’indépendance nationale ;
parce que cela va provoquer une nouvelle hémorragie d’emplois industriels qualifiés en France ;
parce que la Russie va probablement traîner la France devant un tribunal commercial arbitral pour violation d’un contrat ; ce qui risque de faire condamner notre pays, donc les contribuables, à payer des pénalités très lourdes, de plusieurs centaines de millions d’euros ;
parce que cette décision confirme de façon éclatante que l’actuel locataire de l’Élysée [ cet « homme qui ment tout le temps » selon le témoignage de première main d’Arnaud Montebourg, son ministre de l’économie il y a encore dix jours ] n’est qu’une pathétique marionnette, totalement aux mains de Washington ;
parce que François Hollande fait honte à une écrasante majorité de Français et fait de la France un objet de dégoût pour 80% des peuples du monde.

Ce désastre trouve ce soir sa photo symbole : c’est le scan du tweet posté il y a quelques minutes par Zbigniew Brzezinski à l’annonce de cette nouvelle pantalonnade de l’amant de Julie Gayet.

Capture d’écran 2014-09-04 à 08.01.29

Le théoricien du « Grand Échiquier », le conseiller géostratégique de plusieurs présidents américains, le prophète de malheur qui a proposé de faire perdre à la Russie son statut de grande puissance en lui arrachant l’Ukraine, n’a trouvé que 3 mots à dire : « Vive la France ! ». Et en français dans le texte.

On ne saurait trouver un message plus cinglant, plus « 3e degré », plus ironique et plus méprisant à l’encontre de la patrie de Charles de Gaulle que ces 3 mots de français. Zbigniew Brzezinski savoure son triomphe (provisoire) dans cette suprême humiliation de notre pays.

Cette nouvelle gifle doit être, pour nous tous, l’occasion de nous rassembler de façon encore plus déterminée au sein de l’UPR. Non seulement pour chasser Hollande et ses clones du pouvoir en 2017, mais aussi pour extirper la France de l’UE et de l’OTAN qui sont en train de nous détruire impitoyablement.

Il n’y a pas de combat politique plus décisif et plus urgent.
a écrit le 16/05/2015 à 9:52 :
Et si l'accord secret serait: finalement on vous autorise à vendre vos avions Rafales contre la non livraison des navires Mistral.En remerciement de votre asservissement.
Réponse de le 16/05/2015 à 11:34 :
Vous avez fait mouche, bravo !
Réponse de le 16/05/2015 à 12:28 :
C'est exactement ce qui a été conclu entre USA et France....
Ça compensera...Sauf que les Russes l'ont déjà compris...Plusieurs pays alliés de l'OTAN s'équipent rapidement...
Réponse de le 16/05/2015 à 17:38 :
Désolé, mais je ne peux pas être d'accord. Notre esprit cocardier nous aveugle parfois. Dites, combien dans la pactole des Rafale vendus vous et moi, contribuables français, irons toucher ? pas une roupie ! l'argent va à Dassault et quelques bribes (selon les convenu entre l'avionneur et Hollande) à l'État. Vous croyez dur comme fer que cet argent rentrant de ces ventes ponctuelles (et trop médiatisées, hélas) va-t-il empêcher nos hommes politiques d'inventer de nouvelles taxes et d'autres artifices financiers pour nous soustraire des sous ?

Il est possible qu'il puisse exister de la part de Hollande un plan quelconque pour faire chanter la Russie de façon, disons, "plus diplomatique", c-à-d, il aura tout intérêt à négocier une levée des sanctions contre un accord à l'amiable sur le Mistral. Mais c'est risqué car cela revient à mettre d'un poodle sans charisme devant un ours rusé, rien n'est sûr que Poutine, un maître d'échecs, ne compte déjà sur cette ruse de l'Elysée.

Comme nous a dit le grand Jacques Sapir dans une interview récente, "qu'elle livre les Mistral ou non, la France sera perdante." Réfléchissez-y mieux et vous verrez qu'il a tout à fait raison, notre grand économiste.
Réponse de le 16/05/2015 à 19:07 :
@ Barracuda. Les pays du Golfe qui ont acheté ou vont acheter le Rafale l'ont fait justement pour protester contre Washington qui tente de se rapprocher de l'Iran. Il n'y a pas eu besoin d'intervention des Américains qui sont de toute façon incrédules. Hollande est le plus soumis de leurs alliés. Même les Anglais et les Allemands gardent une marge d'autonomie bien supérieure: Merkel maintient ses relations avec Poutine et les Anglais protègent leurs intérêts financiers avec la Russie.
a écrit le 16/05/2015 à 9:16 :
C'est ça, on va leur payer des installations pour attaquer d'autres pays. ....
Réponse de le 16/05/2015 à 21:19 :
Je viens de lire que "Selon Le Monde, les experts de la Défense française ont même proposé une destruction pure et simple des navires, solution à leurs yeux la plus simple."
Alors là on touche le fond! Quel mépris pour le travail des ouvriers, pour leur savoir-faire.
Quand on pense que la Russie a fait cette commande à un moment où les chantiers en avaient vraiment besoin… C'est la France même qui coule….
a écrit le 16/05/2015 à 8:46 :
Très mauvais sur ce coup le François. Ses conseillers ont oublié de lui dire qu'un morceau du bateau était fabriqué en Russie ce qui donne à la Russie un droit de regard.
Ce n'était pas une bonne idée de vendre ces bateaux, mais l'Etat français doit assumer et on doit honorer le contrat.
L'histoire ukrainienne n'empêche pas les Allemands de vendre des Mercedes et les Américains des tas d'autre choses (ils sont champions pour faire des affaires avec des pays qu'ils ont mis sous embargo comme j'ai pu le voir au Soudan).
Réponse de le 16/05/2015 à 9:34 :
Bien sûr que si, Moi-président ne peut ignorer les conditions du contrat empêchant la revente du Mistral. C'est son choix de chipoter pour payer ce qui est dû aux russes et les "punir" pour plaire au maitre étasunien. Minable stratégie de la tension .
Réponse de le 16/05/2015 à 12:31 :
@Albert. Vous avez peut-être raison, mais je n'en suis même pas sur; ce n'est pas la première fois qu'un de nos dirigeants l'ouvre sans connaître les tenants et aboutissants d'une affaire et c'est assez consternant que ce soit le premier (Sarko était excellent aussi pour parler trop vite) qui le fasse.
a écrit le 16/05/2015 à 8:04 :
A la place des pays du Moyen-Orient acheteurs de Rafales, je réfléchirai à deux fois avant de me lancer dans des achats chez un pays pas trés sûr....
Réponse de le 16/05/2015 à 17:42 :
Quelques bibis par là utilisent un même refrain quand on critique Hollande de vouloir faire des affaires avec des pays non-démocratiques comme l'Arabie Saoudite et le Qatar au détriment de la Russie : "Ah mais le Qatar et l'Arabie Saoudite n'ont envahi aucun pays." Et je les ferme en disant : "Ah non ? et le Yémen ?!!!"
a écrit le 16/05/2015 à 7:59 :
Cela ne coûtera rien puisque c'est l'état qui paye !
a écrit le 15/05/2015 à 22:56 :
Qui a eu la mauvaise idée de vendre des bateaux de guerre à un pays de plus en plus hostile et de mettre notre pays dans l'embarras ?
Réponse de le 17/05/2015 à 15:48 :
la Russie n'est absolument pas hostile, on peut même noter que les Russes ont fait preuve de beaucoup de retenue dans la gestion du dossier ukrainien.
interrogeons nous plutôt sur un pays qui en agressent d'autres en permanence et de partout dans le monde ... les USA
a écrit le 15/05/2015 à 22:42 :
Le pire, dans cette triste affaire, c'est que l'annulation du contrat n'a absolument aucun impact sur la politique de la Russie et les capacités de ses forces armées. Aucun.
Par ailleurs, il n'y a aucun lien direct avec l'Ukraine. Je vois mal ces bateaux être utilisés pour une hypothétique invasion du Donbass, voire de l'Ukraine, au vu de la longueur des frontières terrestres entre les deux pays. Qui plus est, les coques de ces bâtiments ont été construites pour des eaux glaciales, polaires, et la Russie comptait les utiliser à ses bases navales du nord, pas dans la mer Noire.
Poutine est un homme extrêmement patient, on le sait, il attendra le bon moment pour nous couper l'herbe sous les pieds. Alors là Hollande n'aura plus affaire à lui mais aux grands patrons des sociétés françaises en Russie. Ce sera la réponse du berger à la bergère.
Réponse de le 16/05/2015 à 12:04 :
Dans l'article il est dit que les russes ont construits une base spécialement pour chacun des mistrals. ça fait beaucoup d'effort pour des navires qui ne servent à rien.
Je crois plutôt que ces navires auraient eu un impact colossal en permettant à la russie de projeter son armée au loin, en syrie par exemple.
Réponse de le 16/05/2015 à 17:49 :
Le fait que les russes ont construit une base spécialement pour les BPC ne veut aucunement dire qu'ils entendaient de projeter leur armée en Syrie, par ex. Si vous avez commandé un hélicoptère à un fabricant honnête pour faire du tourisme les week-ends avec votre famille – comme c'est mon cas – il est tout à fait normal que vous vous organisiez pour construire un hangar pour l'appareil, n'est-ce pas ? Le problème c'est que Poutine avait commandé les Mistral à un fabricant malhonnête ! et la faute ne revient pas à Sarkozy mais à l'État français !!
Aucune idée de ce que Hollande n'est pas en train de fignoler pour son successeur en termes de coup pareil……
a écrit le 15/05/2015 à 22:14 :
Aux "experts" en droit international de ce forum, juste quelques précisions:

Il n' a pas de "chiffonniers" mais un état contractuellement en défaut vis à vis d'un état client tiers, qui fait valoir la carence manifeste et indiscutable de son fournisseur.

Le client sera donc dédommagé pour le dol subit, c'est la loi de tout commerce, international ou pas. Plus le dédommagement sera retardé, plus les montants de dédommagement s'élèveront … jouer la montre n'est pas du tout rentable.

Bonne fin de semaine à tous.
Réponse de le 16/05/2015 à 11:59 :
Je ne suis pas avocat mais je peux clairement dire que votre langage n'a rien de juridique, je doute que vous y connaissiez plus en matière de droit que les experts que vous dénoncez.
Ensuite en matière de droit personne ici n'a lu ces fameux contrats, mais je suppose qu'il inclut une clause permettant de ne pas livrer le navire en cas d'événement majeur, comme les problèmes en ukraine.
Ce qui me fait penser ça est la déclaration de poutine qui ne portera pas l'affaire devant un tribunal. Si il était dans son droit je n'ai aucun doute que la procédure serait déjà enclenchée, mais comme il est sur de perdre un procès il ne va pas perdre son temps.
Réponse de le 16/05/2015 à 17:53 :
@ finalfox : vous dites vraiment n'importe quoi…. Poutine est-il sûr de perdre une affaire où il est couvert de raison ? vos arguments sont risibles, décidément, il ne vaut pas la peine d'en discuter.
a écrit le 15/05/2015 à 22:08 :
Et une nouvelle occasion pour la diplomatie française actuelle de se ridiculiser...Non seulement on ne tient pas la parole donnée , mais on mégote aussi sur l'indemnisation , et on voudrait se montrer exigeant sur les conditions à accepter par le client floué !? Mais on rêve là !!! Cette affaire, comme la Syrie, comme toutes celles engagées par MM. Hollande et Fabius, est un naufrage pour la stature de la France à l'étranger . Combien de temps encore le cauchemar va-t-il durer ???
Réponse de le 16/05/2015 à 8:45 :
bien d'accord, l'Etat s'est engagé, qu'il tienne parole. Come si la Russie avait un besoin vital de ces navires etqu leurs non vente allait faire pression. bref un gouvernement qui se ridiculise tjs plus.
a écrit le 15/05/2015 à 21:22 :
Il faut louer le courage et la cohérence de la politique étrangère de la France.
Grace aux sanctions de la communauté internationale et a la négociation de Hollande et de Merkel, la russie a été obligé de stopper sa guerre d'annexion de l'Ukraine.
Poutine a plongé son pays dans le chaos avec un PIB en chute libre.
La communauté internationale doit continuer a être ferme avec tout pays ne respectant pas les frontières internationales.
Réponse de le 15/05/2015 à 21:31 :
Merci pour ton discours, quel magnifique somnifère ! après plusieurs jours d'insomnie je bâille déjà…
Réponse de le 15/05/2015 à 21:53 :
C'est l'ambassade de Russie qui parle ?
Réponse de le 15/05/2015 à 22:54 :
moi aussi, tu sais Patriot, moi j’ai la nostalgie des ” Cabanes à sucre “, du gros gin au sirop d’érable des fèves au lard avec des oreilles de christ, de la tire dans la neige. ” hmmmmm === Câlines de beans ! “ :-) ^^^
Réponse de le 16/05/2015 à 6:57 :
Et Patriot9 vas donc faire un tour à Moscou et tu seras étonné de voir le nombre de produits d'Israël (légumes et autres) du Chili (vins) de Suisse (fromages) de l'Afrique du Sud, de l'Argentine et bien sûr de la Chine etc. Pays qui ont pris la place de nos entreprises à l'export, et pays qui n'en demandaient pas tant !! Tu vas nous dire aussi que cela fait reculer le chômage chez nous, n'est-ce pas ?? Et à propos de chaos, j'aimerais bien que la France, mon pays, soit dans un chaos aussi florissant !!
Réponse de le 16/05/2015 à 12:22 :
Votre commentaire est risible et stupide.
Renseignez-vous avant d'écrire de telles inepties.
a écrit le 15/05/2015 à 21:17 :
Poutine est toujours objectif et clair : "Ou les bateaux ou l'argent." Point à la ligne. En quémandant des rabais sur une rupture de contrat dont il est le fautif Hollande ne fait que dénigrer davantage la crédibilité (déjà entamée) de la France. Encore deux ans avec ce monsieur, quel chemin de croix pour les Français !
Réponse de le 15/05/2015 à 21:37 :
Oui, Hollande n’assume même pas et demande une ristourne sur l’indemnité de non livraison ! De plus, il n’accepterait de la verser qu’après avoir reçu une autorisation de vendre les Mistral à quelqu’un d’autre ! à la limite de l'honnêteté. Cette affaire nous enfonce décidément de plus en plus profondément dans la honte.
a écrit le 15/05/2015 à 21:04 :
Paris = aussi fiable et crédible qu'un marchand de tapis
De toute facon, Paris ne peut revendre les 2 bateaux à un pays tiers sans l'accord de Moscou, car Moscou a fabriqué les proues de ces 2 navires. Donc Paris perdra quelle que soit la décision prise par la marionnette US qu'est Mr Hollande
a écrit le 15/05/2015 à 20:39 :
Poutine refuse, car il craint sans doute que la France n'attaque la Russie avec les bâtiments de projection de troupes Mistral. On sait de quel coté est la menace...
Réponse de le 15/05/2015 à 21:06 :
Oui tout à fait, l'Italien, vous avez tout compris. D'après certains médias l'incompétence de Hollande va nous coûter entre 2 et 5 milliards de dollars. Et n'oubliez pas que c'est NOUS qui allons payer. Ce type est vraiment catastrophique.
Réponse de le 15/05/2015 à 21:21 :
Hé Tramontano, bon d'accord c'est vendredi soir, mais il ne faut pas trop abuser, hein, buvez avec modération…. eheh salute !!
a écrit le 15/05/2015 à 20:30 :
Le montant final de cette ardoise on le apprendra par la presse russe, chez nous il va falloir attendre pour après 2017 dès qu' on aura un autre Président. Quel gâchis !
Et pendant ce temps là les russes signent pour 400 milliards de dollars avec la Chine et les américains vendent d'avantage aux russes. Cherchez l'erreur.
a écrit le 15/05/2015 à 20:05 :
Pourquoi rendre 1 milliard d'euros quand les emprunts russes que la Russie a toujours refusé de rembourser à leur valeur actualisée sont évalués à 40 milliards d'euros ?
Réponse de le 15/05/2015 à 21:04 :
N'importe quoi….
Réponse de le 16/05/2015 à 19:04 :
D’où tenez vous cette désinformation saugrenue ? La Russie ne doit strictement rien à ces actionnaires qui ont été remboursé a dû montant de leur avoirs de l'époque, et qui ont violé en outre les lois Russes sur la concurrence et la création de monopoles oligopolistiques. Alors si vous ne connaissez pas votre dossier, évitez de vous ridiculiser en répétant une propagande grotesque, ou ils voudraient qu'on les remboursent au prix d'aujourd'hui ce dont ils ont déjà été indemnisés hier. C'est un peu comme si 20 ans après avoir vendu votre maison, vous retourniez voir votre acheteur que vous avez en plus essayé d'escroquer pendant la vente en lui cachant des vices majeurs, de vous donner la plus-value accumulée. Ça va bien dans votre tête vous ?
a écrit le 15/05/2015 à 19:57 :
Hollande applique l’article 42 du TUE qui subordonne l’UE à l’OTAN dans laquelle Sarkozy reniant De Gaulle nous a fait revenir, mais ne respecte pas un contrat, et l’UE prétend imposer aux salariés la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) basée sur l’honnêteté. L’UPR donne une clé de compréhension dans « L'UE, l'OTAN, les deux cancers qui ravagent le continent européen »
Qui paiera ce gâchis? pas les américains mais bien les français!
Réponse de le 15/05/2015 à 20:17 :
Moscou a parfaitement raison !!! L'imbécile politique étrangère de monsieur Hollande nous coutera cher très cher !!! Il préfère armer ses amis arabes et polonais … J'espère que Poutine ne lui fera aucun cadeau .
Réponse de le 16/05/2015 à 7:02 :
Puisqu'on vous l'a dit :. "Ca coûte RIEN c'est l'Etat qui paie !
a écrit le 15/05/2015 à 19:50 :
Une guerre perdue d' avance par manque de munitions sans doute !
Il pourra, désormais, être comparé à Napoléon...Il aura eu,lui aussi, sa retraite de Russie... !
Il va nous falloir construire un petit bateau pour l'emmener à Ste Hélène ...!
Réponse de le 15/05/2015 à 19:59 :
Il a déjà son pédalo ....
a écrit le 15/05/2015 à 19:50 :
Quelle idée bizarre de vendre des Mistral brise-glace à un pays qui cherche des noises depuis des années à nos amis canadiens dans l'océan arctique. On pourrait garder l'avance russe pour rembourser une partie de l'emprunt du siècle dernier et donner les Mistral à nos alliés canadiens qui sont venus se faire tuer sur nos côtes pour libérer notre pays en 1944. Ils pourront ainsi mieux se protéger de la marine russe à laquelle ils n'ont rien demandé, mais qui les menace de temps en temps. Il n'est pas bon avoir de proximité géographique avec la Russie et ne pas lui prêter allégeance.
Réponse de le 15/05/2015 à 20:10 :
@ Remarque75 : Vous plaisantez j'espère. Vous, les américains, vous ne connaissez pas le droit international et les règles du commerce et vous étalez votre ignorance sur des kilomètres ! la Crimée n'a jamais fait partie du contrat des Mistral, contractuellement ça n'a rien à voir. La Russie est en droit de demander des dommages et intérêts pour les stupides plaisanteries de Hollande, plaisanteries qui va nous couter très cher, à nous les contribuables français. De plus la Russie est en droit de s'opposer à la vente par la France de ces bateaux à bord desquels du matériel sensible russe est installé. Hollande n'a plus qu'à les utiliser pour aller à la pêche.
Votre discours est celui d'un vrai otaniste pro-Kiev et il ne tient pas debout, il vaut mieux reprendre vos cachots…. bon week-end.
Réponse de le 15/05/2015 à 20:18 :
on pourrait aussi leur déclarer la guerre.
Réponse de le 15/05/2015 à 21:22 :
"on" qui ? toi … et qui d'autre ? mdr
a écrit le 15/05/2015 à 19:39 :
Puisque ces navires ne sont pas livrés aux russes, il est normal de rembourser ce qu'ils ont payé. Mais il n'est pas question de leur donner un quelconque dédommagement: c'est le régime de M. Poutine qui a violé la loi internationale en envahissant la Crimée, il ne manquerait plus que cela qu'il soit présenté comme la victime!
Réponse de le 15/05/2015 à 20:12 :
Vous plaisantez j'espère, la Crimée n'a jamais fait partie du contrat des Mistral, contractuellement ça n'a rien à voir. La Russie est en droit de demander des dommages et intérêts pour les stupides plaisanteries de Hollande, plaisanteries qui va nous couter très cher. De plus la Russie est en droit de s'opposer à la vente par la France de ces bateaux à bord desquels du matériel sensible russe est installé.
Que de salades qu'on voit par là, nous sommes en pleine verdure….
Réponse de le 15/05/2015 à 20:21 :
Toujours truculent d'entendre des gens parler de droit international, quand apparemment ces mêmes gens ne trouvent rien à redire quand il s'agit d'autres violations manifestes de ce même droit : Kosovo, Irak, Lybie maintenant le Yemen, je schématise la liste serait trop longue et gênante pour vous.
Votre double standard est répugnant, le droit international malheureusement est devenu le droit du plus fort, depuis que les Etats-Unis ont décidé de s'en affranchir ouvertement.
Réponse de le 15/05/2015 à 21:07 :
Et l'opération Condor dans les années 70-80, menée par la CIA en Amérique du Sud et en Amérique Centrale qui visait l'assassinat systématique des opposants aux dictateurs en exercice ... Belle exemple de démocratie répandue par les USA que tout le monde a soigneusement oublié ...
Réponse de le 15/05/2015 à 21:43 :
@ Murica : et ça continue, après l'Ukraine c'est le tour maintenant de la Macédoine subir une "révolution colorée" made by Nuland. Mais les forces du pays cette fois ont réussi à la déjouer, paraît-il. www.voltairenet.org/article187566.html
Réponse de le 16/05/2015 à 7:04 :
Poutine a envahi la Crimée ? le problème c'est que la Crimée n'attendait que ça !
Réponse de le 16/05/2015 à 17:56 :
Et ils font la fête jusqu'à aujourd'hui ! :-)
Réponse de le 18/05/2015 à 12:39 :
@Alain d (de 19:39) (petit)
Pas très classe l’usurpation de mon identité.
Alain d
a écrit le 15/05/2015 à 19:31 :
Puisque ces navires ne sont pas livrés aux russes, il est normal de rembourser ce qu'ils ont payé. Mais il n'est pas question de leur donner un quelconque dédommagement: c'est le régime de M. Poutine qui a violé la loi internationale en envahissant la Crimée, il ne manquerait plus que cela qu'il soit présenté comme la victime!
Réponse de le 15/05/2015 à 20:49 :
Dites nous voir sur quelles lois internationales vous vous basez pour affirmer ça ?
La Russie est elle sous embargo officiellement ? Ce serait étrange vu que les relations commerciales avec les USA sont pendant ce meme temps ... en hausse !
Serait on les dindons de la farce ?

www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/russie-le-commerce-avec-les-etats-unis-en-hausse-en-chute-avec-l-ue-selon-poutine-22-12-2014-4394075.php
a écrit le 15/05/2015 à 19:26 :
La presse russe d'aujourd'hui quelques éditos avancent un dédommagement à la Russie de 1,5 milliards d'euros, d'autres vont jusqu'à 3 milliards d'euros. Une chose est certaine, Poutine sortira toujours gagnant car il va investir tout cet argent dans sa propre industrie navale, c'est sûr. Merci Hollande. Avec ses brillants politiciens la France n'a plus besoin d'ennemis. Les sanctions françaises contre la Russie font plus de mal à la France qu'à la Russie : Mistral, Société Générale, Renault, Total, agriculteurs….
Chapeau les artistes.
Réponse de le 15/05/2015 à 19:56 :
Vous lisez la presse russe ?

Sanction ou pas, cela change rien à mon quotidien.
Réponse de le 15/05/2015 à 20:45 :
Vous ne vivez certainement pas en Europe, autrement vous sauriez que les pertes des exportations européennes vers la Russie se chiffrent déjà autour de 10 milliards d'euros. Cela signifie que nos producteurs, faute de trouver d'autres marchés a court terme devront diminuer leur production et du coup doivent tout va augmenter pour les consommateurs. C'est facile de cracher dans la soupe quand on vit au Canada ou aux États-Unis…
Réponse de le 16/05/2015 à 12:35 :
Le pib de l'UE est de 14 000 milliards d'euros et son commerce extérieur, vers d'autres pays que la zone euros est de 1 700 milliards d'euros.
0.58 % de perte d'exportation pour défendre l'ue, l'ukraine et empêcher la russie d'être menaçante me semble un prix raisonnable.
a écrit le 15/05/2015 à 19:20 :
Saviez-vous que la décision de la France de ne pas livrer les Mistrals à la Russie est due uniquement aux pressions américaines et à leurs agences de notations qui étaient prêtes à dégrader la note de la France si elle livrait et donc qu'elle aurait pu subir le même sort que les autres pays du sud de la zone € avec un effet incontrôlable? La menace reste toujours d'actualité.
a écrit le 15/05/2015 à 19:17 :
Qu'une solution : que HOLLANDE paie de ses deniers propres, en faisant participer JUNKER, BARROSO et OBAMA, ses maîtres à penser ! Les français l'avaient bien averti, qu'en cas de non respect du contrat avec la Russie, les dédommagements seraient cuisants et qu'ils n'avaient pas les moyens de les payer ! D'ailleurs, depuis trois ans, avec HOLLANDE, nous n'arrêtons pas de payer des indemnités pour rien et, les portiques qui sont sur le point d'être démontés pour n'avoir jamais servi, est une belle démonstration du gaspillage des deniers publics par un président-monarque qui devrait, lui aussi penser à faire changer le nom du parti qui n'a vraiment plus rien de socialiste ! les journaux du monde parlent d'une France "qui ne veut pas livrer les Mistral et que de surcroît mendie un rabais à Poutine" C'est un scandale HOLLANDE ! Quand on pense que certains rigolos, osent souhaiter revenir au septennat alors que dès la première année HOLLANDE était devenu un vrai cauchemar, une aversion !
a écrit le 15/05/2015 à 19:15 :
Que les futurs acheteurs d'armements français fassent comme les égyptiens pour les rafales ... via un prêt bon marché octroyé par la France!!! Pas livré, pas remboursé POINT!
a écrit le 15/05/2015 à 19:10 :
"Paris serait prêt à rembourser à Moscou près de 785 millions d'euros d'avances perçues"
"Le Kremlin, qui estime le préjudice subi par la Russie à près de 1,163 milliard d'euro, juge toutefois ce montant insuffisant"

Tiens, quand il s'agit de payer ces dettes envers un autres pays, qui n'appartient pas à son bloc, là on est moins enclin et on coupe même unilatéralement sa dette.
Réponse de le 15/05/2015 à 20:48 :
Eh oui et ça s'appelle une ESCROQUERIE tout court.
a écrit le 15/05/2015 à 19:10 :
Quelques illustres zozos répertoriés outre-mesure parlent de ré-exporter les BPC. Mais ré-exporter à qui? vous en connaissez beaucoup des marines qui servent des bateaux où tout est écrit en russe? Moi non plus.
Nous on joue au c*n et pendant ce temps là, la Russie n'étant sous aucun embargo, les Américains et Allemands ne se gênent pas pour y faire des affaires. La preuve ? la voici : www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/russie-le-commerce-avec-les-etats-unis-en-hausse-en-chute-avec-l-ue-selon-poutine-22-12-2014-4394075.php

La France est devenue un paillasson.
a écrit le 15/05/2015 à 18:58 :
Hollande a t'il penser à utiliser ces navires pour aller chercher les migrants en Méditéranée ! Ce serait le coup du père François là.
a écrit le 15/05/2015 à 18:46 :
On a aucun scrupule à vendre des armes à l'Arabie Saoudite (une dictature qui envahit le Yémen sans mandat) ni au Qatar (une dictature aussi) ni à l'Egypte (une dictature) mais à la Russie oui?
Réponse de le 15/05/2015 à 19:11 :
Eh oui c'est c*n comme tout.
a écrit le 15/05/2015 à 18:02 :
Il n'y a qu'à donner ces mistral à Cuba, un pays hautement plus démocratique que la Russie dirigé par les copains de Hollande, les frères castro, et où les élections sont interdites.
a écrit le 15/05/2015 à 17:51 :
Non content d'avoir ruiné, et pour longtemps, la crédibilité internationale de la France, au nom de pseudo-principes mensongers, nos dirigeants ruinent notre pays pour faire plaisir aux américains, qui en plus doivent bien rigoler.
a écrit le 15/05/2015 à 17:24 :
Ce navire semble tellement pratique pour la récupération des migrants que je propose que la France s'en serve pour sauver tous ceux qui quittent les côtes d'Afrique et les rapatrient sur le port de Toulon.De plus comme nous en avons deux, il pourrait y avoir permanence à la mer. Voila un beau geste qui serait salué par tous les Socialistes et les Républicains et qui n’entraînerait aucune polémique de la part de ceux qui se réjouissent de la rupture de contrat Mistral.
Réponse de le 15/05/2015 à 18:32 :
@Paul C: et tu habites Toulon pour accueillir tout ce monde chez toi j'espère :-)
a écrit le 15/05/2015 à 17:21 :
Ca va faire cher pour le contribuable français! Ces navires sont faits sur mesure pour la marine russe. Personne n'en voudra...
Réponse de le 15/05/2015 à 19:13 :
Plusieurs possibilités:reconvertir en prison flottante ou en boite de nuit
Réponse de le 15/05/2015 à 22:03 :
Et les amarrer à Amsterdam par exemple, dans une année ils seraient payés !
a écrit le 15/05/2015 à 17:20 :
Voici les degats d'un manque total de courage politique et d'asservissement de la politique francaise aux USA. Un contrat est un contrat et nous devons le respecter. Où sont les chefs d'etats qui savaient respecter la parole de la France? Notre president nous aura tout fait. Faiblesse à l'ordre du jour, alignement total sur les USA et l'Allemagne. Nos entreprises paient deja la note de ce manque de courage avec annulation de contrat en serie avec la russie et ce ne sont pas les contrats américains qui les remplacent. Tout cela pour soutenir des dirigeants peu democratique en Ukraine et la pologne qui lorgne sur la partie ouest de l'Ukraine anciennement polonaise. J'ai honte de la France en ce moment. J'ai voté Hollande pour une certaine idée de la France et maintenant, je dois encore attendre 2 ans pour le voir partir definitivement. Mensonge, deshonneur et faiblesse au pouvoir. Où sont les De Gaulle et Mitterrand? Jean Luc
Réponse de le 15/05/2015 à 19:02 :
D'accord avec vous ! Le contrat doit être honoré et les deux navires livrés, même si cela ne convient pas à ce gouvernement pro-étasunien, pro-israëlien et pro-OTAN ! La crédibilité de la France à l'export est en jeu.
a écrit le 15/05/2015 à 16:58 :
Le mieux serait de ne pas livrer les bateaux et de ne pas rendre l'argent. Le Président de la Russie a bien refusé de rembourser en 2010 les français ayant participé aux Emprunts russes. L'Etat français ne pourrait-il pas reverser cet argent à l'association de La Voix des Emprunts Russes ?
Réponse de le 15/05/2015 à 17:24 :
@créancvier: faux: 1) les emprunts russes sont en fait des obligations privées et quand on joue en bourse, on risque de perdre sa mise; 2) cela dit, il y a eu un accord entre la France et la Russie en 1991 pour le remboursement d'une partie desdites obligations (puisque les gens concernés estiment toujours bien évidemment que la somme n'est pas suffisante); 3) le gouvernement français n'est pas clair dans cette affaire (et c'est sans doute la raison de l'accord de 1991), car le gouvernement français de l'époque encourageait les gens à acheter les titres russes en déclarant notamment "qu'acheter russe, c'est comme acheter français" :-)
Réponse de le 15/05/2015 à 17:56 :
Le mieux ?
La France a prise des sanctions contre la Russie sur la base de 0 preuve !
La France a signé des contrats qu'elle ne désire plus honorer.
La Fance perd sa crédibité au niveau international.
Le mieux... en plus de pas honorer les contrats serait en plus de ne pas payer les amendes, normal !

La France doit également livrer des sous-marins à la Russie mais cela nous sera annoncé plus tard.

La Chine qui souhaitait commander quelques avions militaires à la France sont en train d'y réfléchir à 2 fois.

Difficile de faire confiance à un pays qui ment, qui se rétracte sans raison valable et qui finalement... veut voler ses partenaires.

Le mieux oui. On est pathétique.
Réponse de le 15/05/2015 à 18:17 :
Nous avons toujours dans les placards des centaines d'emprunts russes , et notre grand mère a été ruinée lorsque le franc or s'est transmutté en étain.

Que la russie rembourse , et on verra apres!
Réponse de le 16/05/2015 à 15:18 :
@grand naif: d'abord je doute que tu aies des titres plein ton armoire, mais merci de nous confirmer la naiveté de ta grand-mère. Je dis toujours que les investissements boursiers comportent des risques, dont celui de perdre son argent. C'est d'ailleurs une exigence en Amérique de prévenir les investisseurs de ce fait. Cela dit, si tu as raté le coche, tu peux toujours t'adresser aux autorités françaises pour récupérer ta part, mais une fois de plus, il est précisé (en Amérique du Nord au moins) que les investissements ne sont protégés par rien et que tu peux tout perdre. Le cas de la Grèce n'est pas un investissement, mais un prêt :-)
Réponse de le 16/05/2015 à 21:28 :
Que des inepties ! Vous avez oublié Napoléon et les dégâts causés dans tout l'Europe, et en Russie notamment. Vous comptez payer aussi?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :