Spatial : OneWeb toujours dans la course pour mettre en service un internet mondial

Le lanceur russe Soyuz a mis sur orbite à une altitude de 450 kilomètres 36 nouveaux satellites de la constellation OneWeb. Ce qui porte à 394 satellites en orbite.
Michel Cabirol

3 mn

Le douzième lancement d'Arianespace pour le compte de OneWeb a permis  d'embarquer sur le lanceur russe Soyuz 36 ​​satellites au lieu de 34 habituellement.
Le douzième lancement d'Arianespace pour le compte de OneWeb a permis d'embarquer sur le lanceur russe Soyuz 36 ​​satellites au lieu de 34 habituellement. (Crédits : OneWeb)

Nouveau lancement de Soyuz depuis le cosmodrome de Baïkonour, nouveau succès. Opéré par Arianespace et sa filiale Starsem, le lanceur russe, tel un métronome, a mis sur orbite à une altitude de 450 kilomètres (LEO) 36 nouveaux satellites de la constellation OneWeb, détenue par le groupe indien Bharti (30%), l'opérateur de satellites européens Eutelsat (22,9%) ainsi que le gouvernement britannique (17,6%), le groupe japonais Softbank (17,6%) et le conglomérat coréen Hanwa (8,8%). Grâce à ce nouveau vol, plus de 60% de la constellation, qui doit fournir un internet haut débit partout dans le monde,  est désormais en orbite, portant le nombre de satellites en orbite à 394 (sur les 648 prévus). Des satellites fabriqués en Floride par OneWeb Satellites, entreprise commune entre OneWeb et Airbus Defence and Space.

"Nous sommes ravis d'annoncer un succès #OneWebLaunch11 , après avoir pris contact avec les 36 satellites. Cela nous amène à mi-chemin de notre constellation et plus près de notre vision d'une connectivité fiable et à faible latence pour tous", a twitté OneWeb.

Le douzième lancement d'Arianespace pour le compte de OneWeb, était un peu particulier. C'était la première fois effectivement que Soyuz embarquait 36 ​​satellites, au lieu des 34 habituels. "Cette amélioration de l'efficacité du vol permettra à Arianespace de mieux servir et de façon plus rapide les besoins de OneWeb", a expliqué Arianespace dans un communiqué. OneWeb termine 2021 avec neuf lancements réalisés depuis décembre 2020 et a confirmé sa prévision de mettre en service un internet mondial fin 2022. La constellation fournira une connectivité à haut débit et à faible latence à un large éventail de secteurs clients, notamment l'aviation, la marine, les entreprises et le gouvernement. Au cœur de son objectif, OneWeb cherche à apporter la connectivité aux endroits les plus difficiles à atteindre, là où la fibre ne peut pas atteindre, et ainsi à combler la fracture numérique.

OneWeb remis en orbite

Ce lancement couronne une année 2021 réussie pour OneWeb au cours de laquelle la société a pris un nouvel élan significatif. Avec le soutien de ses actionnaires, elle a été remise sur pied sur le plan financier avec 2,7 milliards de dollars levés depuis novembre 2020 et aucune émission de dette. En outre, OneWeb obtient des succès commerciaux pour ses services. En décembre, elle a signé des accords de partenariat de distribution avec Airbus pour fournir des services LEO à usage militaire et gouvernemental en Europe. La société de communications par satellite a également annoncé le mois dernier des partenariats de distribution, l'un en Australie avec Vocus, l'autre au canada avec Network Innovations.

Ces accords, ainsi que d'autres annonces récentes de partenariats stratégiques avec AT&T, Hughes Network Systems, BT ou encore Leonardo DRS, permettront à OneWeb d'atteindre son objectif d'apporter des services de communication numérique améliorés à certaines des régions les plus difficiles d'accès du monde. De plus, OneWeb a acquis TrustComm (devenu OneWeb Technologies) en 2021, qui se concentre sur la satisfaction des besoins complexes des clients gouvernementaux. Une renaissance incroyable alors qu'il y a un an OneWeb était placée sous le chapitre 11 auprès du tribunal de faillite de New York. "C'est un exploit extraordinaire pour une entreprise qui a été relancée il y a tout juste un an", a estimé le président exécutif de OneWeb, Sunil Bharti Mittal.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 28/12/2021 à 12:24
Signaler
Comment vont réagir les dictatures et les démocratures face à la disponibilité d'accès libre à l'internet , contournant ainsi les proxy nationaux et autres barrières de filtrages ? Comment vont réagir les citoyens de ces pays suite à l'accès aux opin...

à écrit le 28/12/2021 à 8:56
Signaler
On nous expose le problème majeur de déchets spatiaux et en même temps, c'est ça le fameux "en même temps", typiquement néolibéral à savoir on se fait du fric toujours plus et toujours plus vite et en même temps on détruit la planète et son humanité,...

le 29/12/2021 à 3:57
Signaler
Dans un futur relativement proche l'humain aura disparu de la planete terre. Un peu de patience Citoyen, profite du temps qui t'est imparti. Memento mori.

le 29/12/2021 à 10:02
Signaler
C'est bien le chemin que j'ai commencé à prendre maintenant moi je l'aime cette humanité, il y a encore trop de gens beaux et biens dedans mais c'est sûr cela n'en sont pas les dirigeants. Quel gâchis...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.