Révolution de palais chez SES, qui nomme un nouveau PDG

 |   |  384  mots
Karim Michel Sabbagh doit céder son fauteuil de PDG de SES à Steve Collar, qui fait partie du comité exécutif de l'opérateur de satellites luxembourgeois
Karim Michel Sabbagh doit céder son fauteuil de PDG de SES à Steve Collar, qui fait partie du comité exécutif de l'opérateur de satellites luxembourgeois (Crédits : DR)
La chute ininterrompue du cours de Bourse de l'opérateur de satellites luxembourgeois a provoqué le départ de Karim Michel Sabbagh de son fauteuil de PDG.

Du remous dans les eaux luxembourgeoises habituellement plutôt très calmes. La chute ininterrompue du cours de bourse de SES a eu finalement raison du bouillonnant Karim Michel Sabbagh, qui a pourtant bien dépoussiéré l'opérateur de satellites luxembourgeois pour en faire le leader mondial du secteur. SES a effectivement perdu près de 40% de sa valeur en un an. C'était beaucoup trop pour le Luxembourg, qui détient une minorité de blocage dans le capital de SES (33,33 % des droits de vote). D'autant que les méthodes jugées parfois un peu brutales de Karim Michel Sabbagh passaient également de plus en plus mal au Luxembourg.

Deux raisons pour lesquelles le visionnaire du château de Betzdorf a dû céder son fauteuil à Steve Collar, jusqu'ici directeur général de SES Networks, dont la licorne O3b. Nommé PDG à compter du 5 avril prochain date de la prochaine assemblée générale de SES, ce dernier, qui est l'origine du succès de la constellation de satellites O3b, en orbite terrestre moyenne O3b à 8.000 kilomètres, a été "désigné avec effet immédiat" directeur général, selon un communiqué publié ce lundi.

Un changement dans la continuité

Le conseil d'administration a accepté la décision de Karim Michel Sabbagh de quitter son poste de PDG "pour passer du temps avec sa famille et s'engager dans une nouvelle voie", a précisé l'opérateur luxembourgeois. C'est le cas également de l'actuel directeur financier Padraig McCarth, qui a annoncé son intention de prendre sa retraite en 2018. Il sera remplacé par Andrew Browne,  jusqu'à directeur financier d'O3b Networks et ancien directeur Financier de SES de 2010 à 2013.

Un successeur à Steve Collar à la tête de SES Networks sera nommé "en temps voulu", ajoute le groupe. "Nous nous focaliserons sur une exécution forte sur le court terme, nous continuerons à mettre en place des services différenciés à nos clients et resterons axés sur la réalisation à long terme de notre stratégie avant-gardiste", a déclaré Steve Collar, qui faisait partie du comité exécutif de l'opérateur. Son arrivée à la tête de SES a pour le moment dû mal à convaincre les marchés, l'action de SES perdait plus de 11% lundi en fin d'après-midi sur Euronext.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :