Sous-marins : la France poignardée par ses « alliés » australiens et américains

L'Australie va renoncer à acheter les sous-marins de Naval Group. La marine australienne va s'équiper de sous-marins nucléaires américains.
Michel Cabirol

2 mn

La France prend une gifle de ses alliés australiens et américains en Australie.
La France prend une gifle de ses "alliés" australiens et américains en Australie. (Crédits : Naval Group)

C'est carrément un KO monstrueux pour Naval Group, qui aura du mal à s'en relever. Dans le registre de la haute trahison, l'Australie va également décrocher le gros lot auprès de la France. Canberra est sur le point d'annoncer la fin du méga-projet franco-américain de sous-marins signé en 2016 pour acheter des sous-marins nucléaires américains, selon des sources concordantes. C'était « le contrat du siècle » avec un programme de sous-marins de classe océanique « Future Submarine Program » évalué à 50 milliards de dollars australiens (en dollars constants) pour la fabrication de 12 sous-marins (Naval Group), équipés de leur système d'armes (Lockheed Martin), ainsi que pour la construction du chantier naval à Adélaïde par le groupe australien ASC, où devaient être construits les bâtiments de guerre. Soit actuellement un taux de change de plus de 32 milliards d'euros.

Cinq ans de travail titanesque mis au rebut pour en arriver à cette décision incroyable. L'Australie n'est pas digne de confiance et se moque vraiment de la France : le 30 août dernier, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, Florence Parly, ministre des Armées, et leurs homologues australiens, Marise Payne et Peter Dutton, avaient souligné l'importance du programme des futurs sous-marins. L'État français n'a rien vu venir. C'est un échec également pour les renseignements.

Des sous-marins américains

Selon la presse australienne, l'Australie, les États-Unis et la Grande-Bretagne devraient annoncer conjointement ce jeudi un nouveau partenariat de sécurité trilatéral, axé sur l'alignement de la technologie et des défis régionaux. Baptisé "AUKUS", il permettrait aux trois pays de "partager des technologies avancées, en particulier de la technologie de propulsion nucléaire de sous-marins", selon la presse australienne. C'est dans ce cadre que la marine australienne utilisera la technologie américaine et britannique pour configurer sa prochaine flotte de sous-marins. Ils remplaceront ses sous-marins de classe Collins, actuellement en service, par des navires adaptés à l'environnement stratégique, notamment pour contrer la menace chinoise.

Faut-il rappeler que le sous-marin proposé par la France est un sous-marin conventionnel dérivé des sous-marins nucléaires d'attaque Barracuda. Il était donc possible de vendre à l'Australie des sous-marins nucléaires, mais Canberra n'en avait pas voulu à l'époque. L'Australie considérait alors que l'opinion publique australienne n'était pas prête à accepter des sous-marins nucléaires. Curieusement la question ne se pose plus avec Washington.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 17/09/2021 à 18:05
Signaler
bonjour ,il faut reprendre toute la chronologie de ce contrat ,la gauche des le départ a détruit nos chance de réussite sur ce deal !! effectivement une des priorités des australiens était la motorisation de cette commande !! ils souhaitaient la prop...

à écrit le 16/09/2021 à 7:48
Signaler
UN anglo-saxon = 3 ennemis potentiels !

à écrit le 16/09/2021 à 1:02
Signaler
Les mondialistes ont fait de la France une paillasse sur laquelle tous les étrangers, des plus modestes aux plus riches, s'essuient les pieds.

à écrit le 15/09/2021 à 23:49
Signaler
Mr Hollande s’était bien permis le luxe d'annuler un contrat visant à vendre deux porte hélicoptères à la Russie. Il y a donc un juste retour des choses. A cette heure ci, Poutine doit se marrer devant ce fiasco français en Australie. Mon Dieu que n...

le 16/09/2021 à 12:39
Signaler
"Il est temps que la France revoit sérieusement ses relations avec cette anglosphère et se tourne vers des pays qui ont encore une considération pour la France, comme la Russie." ET BEN VOYONS. La Russie qui enchaîne la désinformation contre nous e...

à écrit le 15/09/2021 à 22:49
Signaler
C'est peut être une très bonne chose pour "Naval Group" qui sauvera les finances de l'entreprise. Cette affaire aurait fini comme les chars Leclerc pour les Emirats, un fiasco français. L’Australie allait dépenser 50 milliards mais la France n'aurai...

à écrit le 15/09/2021 à 22:29
Signaler
Où Joe passe, nos contrats trépassent.

le 16/09/2021 à 13:37
Signaler
Les interprètes Afghans auSi trépassent.... Le vieux il débloque... À quand un nouveau 11/09???? Aucune parole les kangourous, mais c'est pas nouveau !!!!!

à écrit le 15/09/2021 à 21:33
Signaler
Et Macron se couche toujours devant les américains.... comme d'habitude. Vive De Gaulle et Vive Mitterrand. Que Macron rejoigne son ami BenaLla pour la calinothérapie. Pendant ce temps, la France est vraiment devenue un sous pays avec ce genre de Pré...

le 15/09/2021 à 21:46
Signaler
Jean Luc président, avec lui les ricains vont se faire dessus et les kangourous nous acheter toute notre batterie de cuisine. Au plaisir de ne pas vous voir à une manif du samedi.

le 15/09/2021 à 21:47
Signaler
Jean Luc président, avec lui les ricains vont se faire dessus et les kangourous nous acheter toute notre batterie de cuisine. Au plaisir de ne pas vous voir à une manif du samedi.

le 16/09/2021 à 7:18
Signaler
@Jean Luc (avec majuscules): quel rapport avec les manifs du samedi ? Vous êtes un adepte de la secte macroniste, vous aussi ?

à écrit le 15/09/2021 à 20:32
Signaler
C'est qui les plus malins et marins?

à écrit le 15/09/2021 à 19:42
Signaler
Il se passe beaucoup de choses dans la zone pacifique en ce moment, nous autres européens englués dans une crise permanente ne nous en soucions pas alors que pourtant ça chauffe. Le QUAD, datant de 2007 mais relancé par Trump, est un traité de défens...

à écrit le 15/09/2021 à 19:18
Signaler
Historiquement les australiens sont des fils de .... et de voleurs envoyés par leur amis Anglais, d'ailleurs qui ont dénoncé le contrat les liants à Valneva.

à écrit le 15/09/2021 à 17:59
Signaler
Euh, c'est quoi cette histoire, y a pas une centrale nucléaire en australie, alors le traité de non prolifération bonjour. J'entends d'ici les ricanement iranien si c'est vrai.

à écrit le 15/09/2021 à 17:56
Signaler
Biden n'est pas allé y faire un tour ? Son voyage en Suisse a bien convaincu le pays d'acheter américain (et d'en être dépendant, eux gardent la main sur la techno, les matériels, etc).

à écrit le 15/09/2021 à 17:54
Signaler
C'est hélas la dure loi du marché, et surtout des alliances stratégiques. Les australiens se réarment dans le Pacifique face au péril chinois, ce n'est pas notre zone d'influence. Heureusement le rafale se vend bien dans notre zone Europe Moyen Orien...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.