Terrorisme : "Nous n'avons jamais sous-estimé notre adversaire" (haut-fonctionnaire)

 |   |  332  mots
Le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, Louis Gautier, assure que les terroristes de Daech sont déterminés à nous atteindre et qu'ils disposent d'une réelle capacité opérationnelle
Le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, Louis Gautier, assure que les terroristes de Daech sont "déterminés à nous atteindre" et qu'ils "disposent d'une réelle capacité opérationnelle" (Crédits : DR)
Selon le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, Louis Gautier, les attentats simultanés de vendredi à Paris sont les "agressions les plus meurtrières depuis la Seconde Guerre Mondiale". Des "événements similaires sont à redouter dans le futur", a-t-il averti.

Pour le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, Louis Gautier, le plus dur reste à venir. Lors d'une table ronde organisée dans le cadre du salon sur la sécurité Milipol à Paris, il a expliqué que "des événements similaires" aux "attentats simultanés" de vendredi soir à Paris, "sont à redouter dans le futur". "Nous devons les contrer", a-t-il fait valoir. Car "le drame que nous venons de vivre nous rappelle que la menace terroriste demeure plus que jamais à un niveau extrêmement élevé", a-t-il souligné.

"Nous sommes confrontés à un ennemi qui souhaite détruire les fondements même de notre démocratie, nous nous devons de lui livrer un combat sans merci", a estimé Louis Gautier.

Les événements de vendredi 13 novembre exécutés par des "hommes égarés et remplis de haine", sont "d'une ampleur inédite", a-t-il constaté. "Il s'agit de l'agression la plus meurtrière en France depuis la Seconde Guerre mondiale, a affirmé Louis Gautier. Il s'agit également de la première fois où des terroristes commettent sur notre sol des attentats suicides".

"Notre adversaire dispose d'une réelle capacité opérationnelle"

S'agissant des attaques simultanées de vendredi dans Paris et à Saint-Denis, "ce cas de figure, les services de renseignement, les forces de sécurité et le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale le redoutaient", a précisé le secrétaire général. Mais il a eu lieu. "Nous avons travaillé à l'empêcher mais il s'est produit, malgré nos efforts", a-t-il regretté. Pour autant, a assuré Louis Gautier, "nous n'avons jamais sous-estimé notre adversaire. Nous savons depuis longtemps qu'il est déterminé à nous atteindre et qu'il dispose d'une réelle capacité opérationnelle".

Dans ce contexte, Louis Gautier a rappelé que cet adversaire a "été contré à de nombreuses reprises, parfois in extremis comme lors de la récente tentative terroriste du Thalys en août dernier".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2015 à 19:13 :
Je crois que ce genre de discours est inacceptable
Les turcs nous ont prévenu 2 fois qu'un des terroristes était passé (on a pas bougé )
Le juge trevidic déclare que l'on ne peut suivre que la moitié des fiches S faute de moyen
Le plus médiatique des djihadistes rentre à Paris pour organiser des attentâts ( on ne voit rien)
Depuis Charlie finalement on a presque rien fait il fallait ca pour bouger ??
Il faudra voir le délai d intervention au bataclan à priori après la bac ca à ete bien long
Il y avait quand même une vingtaine de personnes dans ce coup la et on a ete aveugle
Félicitations au raid et BRI mais la catastrophe est la 132 morts 350 blessés de la folie
Il faut changer les hommes !!!!
Réponse de le 20/11/2015 à 7:46 :
Pourquoi felicitation au Raid l operation a Saint Denis va etre percu chez Daech comme une performance 110 policiers contre 8 personnes durant 7 heures elle est ou la performance il faut demander a la Legion ou au commandos de marine !!!!
Réponse de le 21/11/2015 à 0:09 :
Facile de vouloir changer des hommes déjà formés. Tout demande une organisation et des lois sont à modifier ! Il s'agit du terrorismme dont l'on ne peut imaginer ni les périmètres, ni l'heure d'attaque qui surprennent et le fléau entraine toujours des victimes, c'est l'objectif !
a écrit le 19/11/2015 à 18:21 :
On est aussi en droit de se demander si la rupture des relations diplomatiques avec la Syrie n'a pas des conséquences désastreuses et si le courage de nos gouvernants n'est pas de nous demander ce que nous en pensons.
a écrit le 19/11/2015 à 17:34 :
On est en droit de se poser la question en effet si "Schengen" n'est pas une passoire et si les services de renseignements des pays de l'UE font effectivement leur travail et si ils coopèrent réellement entre eux, au cas présent. J'ai hélas le sentiment que l'UE est une coquille vide ou tout simplement une zone de libre échange. Les terroristes constatent que l'UE est la plus accessible en terme d'attentats, et malheureusement on en paye les conséquences. Il faudra du temps, beaucoup de temps avant que nos politiques puissent s'harmoniser , se coordonner pour être efficace pour l'ensemble de la communauté européenne.
a écrit le 19/11/2015 à 16:32 :
Alors, comment un terroriste notoire, éminence grise de Daech, connu depuis des années, dont la photo a été largement diffusée un peu partout, dont la dangerosité atteint un niveau critique sur l'échelle du terrorisme, bref, le Terroriste n•1, a t'il pu sans aucun souci passer les frontières, à savoir, sortir de Syrie et se promener ensuite sur divers territoires en traversant l'Europe, et en passant par la Belgique et la France sous le nez et à la barbe de tous les services de renseignement ? C'est Fantomas ? Ça ne sert à rien de durcir un règlement si, déjà à la base, on applique pas celui en place. Heureusement que vous n'êtes pas payé au mérite !
a écrit le 19/11/2015 à 16:23 :
"Nous n'avons jamais sous-estimé notre adversaire", oui, mais lui a su exploiter vos faiblesses....HAUT FONCTIONNAIRE!!!
Réponse de le 20/11/2015 à 7:50 :
Quoiqu il en soit nos fonctionnaires ne sont formes que pour mettre des amendes de là a bloquer des djidastiste entraines dans le desert faut pas rever !!!@
Réponse de le 21/11/2015 à 0:18 :
Une volonté de lutte anti-terroriste existe donc on ne peut pas parler de faiblesse puisque le fléau lui-mème est extrèmement fort et exige des changements de stratégies pour chaque cas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :